Ohtani ou Acuna… Qui est le prospect le plus attendu cette année ?

Les deux classements de référence, MLB.com et Baseball America, partagent neuf de leurs dix premiers choix selon leur dernière évaluation… mais ils ne s’accordent pas sur le number 1, le meilleur jeune joueur attendu sur la saison à venir. D’un côté, Shohei Ohtani, le phénomène japonais des Angels. De l’autre, le champ extérieur des Braves, Ronald Acuna. Présentation des top prospects 2018.

RONALD ACUNA (ATLANTA BRAVES)

La première place de Ronald Acuna au classement Baseball America peut surprendre beaucoup d’observateurs, tant Ohtani fait figure de phénomène… et pourtant on aurait grand intérêt à se pencher sur le cas du joueur vénézuélien de tout juste 20 ans (il les a eu en décembre). Acuna intègre la pouponnière d’Atlanta à l’âge de 16 ans, recruté par le scout des Braves, Rolando Petit vénézuelien lui-même, qui le suivait depuis un an et demi déjà.

Sa vitesse à la batte n’a cessé d’impressionner tout au long de sa formation, son timing aussi. Il n’a pas un grand mouvement de hanches lors du swing mais a des mains très rapides. « He has instinct for the game », confie Petit à USA Today. Le jeune outfielder était classé n°67 sur la liste de BA début 2017 et avait grimpé au 10e rang à la mi-saison, avant donc cette 1ere place à l’entame de la saison 2018. Pourquoi un tel bond?

acuna - ajc
Ronald Acuna (Atlanta Braves) / Crédit AJC.

Tout simplement parce ce qu’Acuna a réalisé des exploits l’an dernier. Il a commencé en Florida State League avec l’équipe de Class A des Braves, puis a été promu chez les Mississippi Braves en AA (Pearl) avant de passer en AAA avec les Gwinett Braves après le All-Star break. Il explose au dernier échelon avec une moyenne à la batte de .344 en 54 matchs et s’illustre aussi par une excellente défense. Au total, Acuna aura disputé 139 matchs pour des stats ahurissantes : .325/.374/.522 ; 21 HRs ; 82 RBIs ; 44 SBs. Elles lui permettent d’être désigné par USA Today « Minor League Player of the Year », succédant ainsi à Alex Bregman (Astros) en 2016, Blake Snell (Rays) en 2015, Krys Bryant (Cubs) en 2014 et Xander Bogaerts (Red Sox) en 2013.

Comme si sa saison n’était pas suffisamment bonne, le prodige a enchainé avec la Arizona Fall League à l’issue de laquelle – surprise – il décroche le trophée de MVP (.325/.414/.639 ; 7 HRs en 23 matchs). Agé de 19 ans au moment de la compétition, Acuna est devenu le plus jeune joueur à décrocher la récompense dans l’histoire de la AFL. Si sa présence sur le terrain n’est pas assurée pour l’Opening Day, on pourra voir le jeune champ droit à l’œuvre pendant le spring training. Il a été convié en tant que non-roster invitee à se présenter le 18 février au camp des Braves à Lake Buena Vista en Floride. Sachez enfin que le dernier joueur des Braves à avoir été désigné prospect n°1 par BA est Jason Heyward en 2010.

SHOHEI OHTANI (LOS ANGELES ANGELS) 

Si Acuna a les honneurs de la première place du top 100 de BA, on peut  dire sans lui manquer de respect que celui qui sera observé avec la plus grande attention dès ses débuts sera Shohei Ohtani. Convoité par (quasi) tous les clubs de Major League, le phénomène japonais a opté pour les Angels et son duo avec Mike Trout fait déjà rêver ! Il est bien sûr difficile de prévoir à quelle vitesse va s’intégrer le pitcher/slugger mais ses qualités sont telles que l’on attend déjà beaucoup de lui.

ohtani - getty images
Shohei Ohtani (LA Angels) / Crédit Getty Images.

Lanceur droitier capable de lancer des fast balls à 100mph, le Japonais de 23 ans détient même le record du lancer le plus rapide de la ligue japonaise (102.5 mph). Ohtani a reçu le trophée de MVP de la Japan’s Pacific League en 2016 après avoir posté une ERA de 1.86 et un bilan de 10-4. Au cours de sa carrière pro en tant que starter, il s’est offert 624 SO en 543 manches lancées, pour une ERA de 2.69. En plus de sa fastball, il s’appuie aussi sur une splitter plongeante et une solide slider.

Vous n’êtes sans doute pas sans ignorer que le surnom de Shohei est « le Babe Ruth japonais », car en plus de ses superbes qualités sur le monticule, c’est aussi un très bon frappeur. En cinq saisons au sein de la Nippon Professional Baseball, Ohtani a compilé des stats de .286/.358/.500, et rappelons que c’était entre l’âge de 18 et 22 ans. Précisons que s’il lance du bras droit, il frappe en gaucher. On ignore encore comment les Angels ont décidé d’utiliser Ohtani : lanceur partant + DH les autres jours, lanceur partant + outfielder, uniquement lanceur partant en début de saison ou uniquement DH…

On aura peut-être un premier élément de réponse au camp d’entraînement des Angels à Tempe, Arizona. Ohtani y a bien sûr été invité, lui qui a signé en décembre un Minor League contract. Il n’a officiellement pas encore sa place dans le roster des Halos mais on voit mal comment il ne pourrait pas l’intégrer, sauf blessure, pour l’Opening Day. Pour le GM, Billy Eppler, une façon de faciliter l’intégration de la nouvelle star serait de mettre en place une rotation à six lanceurs.  La principale interrogation autour d’Ohtani c’est son état de santé. Il n’a disputé que 65 matchs la saison dernière en raison de blessures à une cuisse et une cheville, pour un bilan de 3-2 comme lanceur (ERA 3.20) et un BA de .332 avec 8 HRs et 31 RBIs.

VLADIMIR GUERRERO JR. et BO BICHETTE (TORONTO BLUE JAYS)

Guerrero Jr. occupe la 3e place des deux classements de référence et Bo Bichette pointe au 8e pour BA et au 14e rang pour MLB.com, mais il est logique de les associer tant ces deux « fils de » font saliver l’organisation canadienne. On les voit dans un futur proche occuper le côté gauche de l’infield des Blue Jays : Guerrero en 3e base et Bichette en short-stop (il peut aussi évoluer en 2e base).

 

ba
Vladimir Guerrero Jr. et Bo Bichette (Toronto Blue Jays) / Crédit Baseball America

Pour Vlad Jr. c’est une belle année qui se profile : poursuivre sa route vers les Majeurs et voir son père entrer au Hall of Fame après que Vlad Sr. ait été élu au Temple de la Renommée. La famille Guerrero a un lien particulier avec le Canada : le papa a fait les grandes heures des Montréal Expos (même s’il portera la casquette des Angels pour son intronisation) et le fiston brille dans l’organisation des Blue Jays. A tout juste 18 ans, soit l’âge des lycéens qui attendaient la draft, Vlad Jr. brillait déjà l’été dernier lors du Futures Game (match des prospects pendant le All-Star Week-end). Baseball America l’a désigné meilleur frappeur du match (2 sur 4). Sa vitesse de batte et sa maturité ont impressionné alors qu’il disputait simplement sa première année pleine dans l’organisation.

guerrero - balle courbe
Vladimir Guerrero Jr. et Sr. / Crédit Balle courbe.

A 16 ans, Guerrero Jr. est recruté en juillet 2015 pour 3,9 millions de dollars! Ses débuts se déroulent un an plus tard, le 22 juin, avec les Bluefield Blue Jays en Rookie Advanced, et il ne lui faudra pas très longtemps pour inscrire son premier HR (le 24 juin) et quelques semaines plus tard son premier multi-home run game (le 12 août). Sa précocité impressionne mais il ne se laisse pas perturber : il est nommé All-Star de la Appalachian League ce même été. Guerrero en 2016, c’est 62 matchs, une moyenne de .271 ; 8 HRs ; 46 RBIs ;  15 SB. Début 2017, il est promu en Class A et de nouveau désigné All-Star (dans la Midwest League) avant donc de disputer le Futures Game. Dans la foulée, il intègre l’équipe de Advanced-A des Dunedin Blue Jays avec qui il dispute les playoffs de la Florida State League. Guerrero finit l’année 2017 avec des stats ahurissantes pour un joueur de son âge : AVG .323 ; 13 HRs ; 76 RBIs ; OPS .910 en 119 matchs. Il a obtenu plus de BBs qu’il n’a pris de Ks (76 contre 62). ESPN a fait de lui son Prospect of the Year en septembre. Il n’était pas question pour le front office de Toronto de céder la pépite cet hiver même en échange d’un gros morceau. On parle quand même d’un prospect qui a pour beaucoup la même puissance que Bryce Harper et Mike Trout au même âge. Petit bémol pour les fans des Jays, ils ne verront pas leur grand espoir au training camp. Il est préservé par le staff et devrait débuter la saison en Double AA aux côtés d’un certain Bo Bichette.

Le fils de l’ancien major leaguer Dante Bichette (Angels, Brewers, Rockies, Reds, Red Sox) a un an de plus que Vlad Jr. Il a été recruté par les Blue Jays à la draft 2016 (2e round, 66e au total) au contraire de tous les autres prospects de cet article qui étaient agents libres internationaux. Les débuts de Bo sont tonitruants : moyenne de .431 en 18 matchs en Gulf Coast League, mais il est mis sur la touche par une blessure qui se révèlera être une rupture de l’appendice. Il reviendra en fin de saison juste à temps pour être désigné All-Star de la GC League bien qu’il n’ait que peu joué.  A l’été suivant, il est de nouveau All-Star, cette fois de la Midwest League comme son coéquipier Guerrero Jr. des Lansing Lugnuts en Class A. Il dominait alors la Ligue en BA, hits, points marqués, slugging pourcentage et OPS. Comme Vlad, il dispute le Futures Game mais lui sous le maillot de l’équipe américaine. Les deux joueurs ne se quittent plus puisqu’ils sont promus ensemble en  Advanced-A. Bichette décroche le trophée de MVP de la Midwest League, Prospect de l’année. En octobre, il est désigné Toronto’s Minor League Hitter of the Year. On a du mal à dire qui de Bichette ou Guerrero Jr. jouera le premier en MLB, peut-être débuteront-ils d’ailleurs ensemble!

ELOY JIMENEZ (CHICAGO WHITE SOX)

Si Jiménez est très attendu cette année dans l’outfield des White Sox, c’est pourtant chez les voisins des Cubs qu’il a d’abord été couvé. Le jeune dominicain est recruté à grand frais en 2013 (2,8 millions de dollars) après avoir impressionné par sa vitesse et son intelligence de jeu. Ses débuts pros sont un peu ratés l’année suivante, et il est en plus ralenti par une blessure à l’épaule. Le staff des Cubs lui maintient pourtant sa confiance, persuadé de l’énorme potentiel d’Eloy. Leur patience est récompensée en 2015 puisque ses stats sont en nette progression, et il enchaine avec une bonne année 2016 : AVG de .329 avec 14HRs et 81RBIs en A.

 

JIMENEZ6CHICAGO TRIBUNE
Eloy Jiménez (Chicago White Sox) / Crédit Chicago Tribune.

 

Il grimpe d’un échelon début 2017, en Class A-Advanced, mais part donc au sud de Chicago dans le trade du starter José Quintana.  Il intègre la Class AA assez rapidement et termine l’année 2017 (89 matchs au total) avec une moyenne de .312 ; 19HRs ; 65 RBIs et une OPS de .947 OPS. Heureux du développement du joueur, les White Sox l’intègrent dans leur 40-man-roster à l’entame de cette année 2018. Malgré cela, Jiménez n’est pas sûr du tout d’être propulsé dans les Majeurs dès le début de saison. Il n’a en effet disputé que 18 matchs en AA et n’en a pas disputé un seul à l’étage au-dessus : le bond serait donc important. Les White Sox, quant à eux, sont en phase de reconstruction et n’ont pas intérêt à griller trop vite leur joyau. Un début de saison en Triple A parait le plus probable et, si tout va bien, Jiménez devrait débuter en MLB après le All-Star Break. Sachez que le garçon est ambitieux : interrogé sur le calendrier possible de ses débuts chez les grands, Le Dominicain a répondu aux journalistes qu’il n’en était pas là mais plutôt de savoir combien de World Series allaient remporter les White Sox dans les années à venir!

VICTOR ROBLES (WASHINGTON NATIONALS)

De tous les joueurs cités précédemment, Robles est le seul qu’on ait déjà vu chez les grands. Le Dominicain est apparu à 13 reprises sous le maillot des Nats la saison dernière pour une moyenne de .250 ; 6H (dont 2 triples) en 24AB et 6Ks. A 20 ans et 111 jours, il était d’ailleurs le plus jeune à jouer en MLB en 2017. Il a été appelé en septembre quand les rosters ont été élargis et a marqué un point lors des NLDS face aux Cubs.

robles - federalbaseball
Victor Robles (Washington Nationals) / Crédit Federal Baseball.

Avant cela, le jeune outfielder avait disputé 114 matchs en Class A Advanced et en Double A avec des stats offensives solides : .300/.382/.493 ; 10HRs ; 37 doubles ; 73 Rs ; avec 27 bases volées en 37 tentatives. Sa vitesse de course est d’ailleurs l’une de ses principales qualités avec aussi une très bonne défense, peut-être la meilleure de Minor League l’an dernier selon les observateurs avisés. Robles pourrait voir beaucoup de temps de jeu cette saison avec Washington, avec un rôle possible de 4e outfielder derrière les titulaires attendus Harper, Eaton et Taylor.

GLEYBER TORRES (NEW YORK YANKEES)

Avec les débuts de Giancarlo Stanton sous le maillot new-yorkais, c’est l’autre attraction que l’on attend du spring training des Yankees : la course de Gleyber Torres pour intégrer le roster final pour l’Opening Day. S’il n’avait pas été mis sur la touche par une blessure au coude (il a subi une opération « Tommy John » sur son bras gauche non lanceur), il est à parier que l’on aurait déjà vu le jeune vénézuélien au Yankee Stadium en fin de saison dernière. Les départs du 2e base Starlin Castro (envoyé aux Marlins en échange de Stanton) et du 3e base Todd Frazier (qui vient de s’engager chez les Mets voisins) ont libéré de la place dans l’infield des Yankees.

torres - ny post
Gleyber Torres (New York Yankees) / Crédit NY Post.

Torres, 21 ans depuis décembre, a été découvert par la cellule de recrutement des Cubs en 2013 (comme Jiménez, voir au-dessus). Il fait ses débuts l’année suivante en Rookie-level puis est promu rapidement en Class A-Short.. Il signe déjà des stats prometteuses en 50 matchs au total : .297/.386/.440. En juillet 2016, Torres fait ses valises et rejoint New-York dans le deal qui envoie le closer superstar Aroldis Chapman à Chicago. L’échange est tout bénef pour le front office des Yankees qui s’offre une pépite avant de voir Chapman revenir à NY à l’hiver suivant. Le jeune vénézuélien s’intègre parfaitement à la pouponnière des NYY et dispute en fin d’année la Arizona Fall League. Il est désigné MVP avec des stats folles : AVG .403 ; OBP .513 ; OPS 1.158. Il est alors le plus jeune joueur a décroché le trophée avant d’être délogé par Acuna en 2017 (voir plus haut). Classé top prospect des Yankees à l’entame de l’année 2017 et 5e au général par Baseball America, il réalise un très bon camp d’entraînement avec les Yankees (.448 en 29AB). Il est envoyé en AA puis en AAA, avant donc cette blessure au coude au moins de juin (stats finales en 2017 : .287/.383/.480). Malgré cette saison écourtée, les Yankees l’intègrent dans leur 40-man roster et attendent donc de voir sa performance à Tampa pour le lancer ou non dans le grand bain.

Léger avantage selon moi à Acuna qui devrait s’intégrer plus rapidement qu’Ohtani dans la grande ligue. Le Japonais a peu joué l’an dernier et c’est un tout nouveau monde qui s’ouvre à lui. Il doit découvrir la vie américaine en plus de découvrir la MLB. Derrière ce duo, Robles semble déjà prêt pour un rôle important de 4e OF et Torres aura forcément sa chance dans un infield new-yorkais en reconstruction.


5 réflexions sur “Ohtani ou Acuna… Qui est le prospect le plus attendu cette année ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s