Déroulement de la saison

La saison de baseball s’étend du mois de février jusqu’à la fin octobre. Elle se décompose en trois parties distinctes :

  • Le Spring Training

L’entraînement de printemps est au baseball ce que les camps d’entraînements sont aux autres ligues US. Cette période s’étend sur deux mois (février-mars) et amène les équipes à se préparer en vue de la saison régulière. Cette période permet aux franchises de reprendre l’entraînement et de disputer des séries de matchs amicaux. Le Baseball étant un sport d’été, le spring training se déroule toujours en Floride (Grapefruit League) et en Arizona (Cactus League). Soleil oblige. Durant cette période les jeunes pousses essayent de gagner une place dans le roster et chaque joueur se bat pour une place de titulaire.

  • La saison règulière

Les 30 équipes sont réparties en 2 Leagues : American League et National League. Chaque League comporte 3 divisions (East, Central et West). Enfin chaque division regroupe 5 équipes selon des critères géographique. La saison régulière débute traditionnellement le premier dimanche d’avril et dure six mois. Chaque équipe va jouer 162 matchs jusqu’au début du mois d’octobre à un rythme infernal de six matchs par semaine. Chaque franchise va ainsi jouer 81 matchs à domicile et 81 autres à l’extérieur. Pour des raisons évidente de logistique, les équipes jouent par séries de 3 matchs face à un même adversaire (exemple : Athletics vs Angels les 11, 12 et 13 Avril). Occasionnellement les séries se disputent sur 2 ou 4 matchs.

Chaque franchise verra ses 162 matchs découpés de la manière suivante :

-19 matchs contre les 4 adversaires de la même division (76 games)

-6 ou 7 matchs face aux 10 adversaires de la même League (66 games)

-16 matchs d’interleague (contre les 5 adversaires d’une division appartenant à l’autre League)

-4 matchs d’interleague, face à un « natural rival » appartenant à l’autre League. C’est généralement l’occasion de retrouver des derby enflammés (exemple : Oakland vs San Francisco, Cubs vs White sox à Chicago ou encore Yankees vs Mets à New-York).

La saison régulière fait un break à la mi-saison (juillet) avec le All-Star Game qui oppose deux équipes représentant les meilleurs joueurs de chaque Leaque. L’équipe victorieuse offre l’avantage du terrain à sa League pour les World Series.

À l’issue de la saison régulière, chaque équipe ayant terminée en tête de sa division est qualifiée pour les playoffs (6 équipes). Ainsi que les deux meilleures équipes de chaque League n’ayant pas remporté leur division (4 équipes). Au total les playoffs mettront aux prises les 10 meilleures équipes de la saison régulière.

  • Les playoffs

Les séries éliminatoires, qui débutent après la saison régulière en octobre, s’organisent en deux tableaux. D’un côté les playoffs d’American League et de l’autre celles de National League. Le format des playoffs se découpe en 4 rondes :

Wild Card : Un match couperet opposant les deux clubs qualifiés pour les playoffs sans être champions de leur division. Le gagnant passe en Division Series.

Division Series : Au meilleur des 5 matchs. La première équipe à remporter 3 victoires accède au tour suivant. L’équipe ayant terminée avec le meilleur bilan victoires-défaites de la League affronte le vainqueur du Wild-Card Game. Les deux autres vainqueurs de division s’affrontent entre-eux.

Championship Series : Au meilleur des 7 matchs. La première équipe à 4 victoires remporte sa League et affrontera le vainqueur de l’autre League lors des World Series.

World Series : Au meilleur des 7 matchs. La première équipe à 4 victoires remporte le Saint Graal. À l’instar du Super Bowl, des Finals NBA ou NHL, les World Series offre au vainqueur le titre suprême.

Publicités