Comment regarder un match de baseball : 2 – Le Lineup

@ Olivier R

 

Après le catcher, voici de nouvelles pistes pour mieux apprécier notre sport que l’on soit en tribunes ou derrière son écran. Et intéressons-nous aujourd’hui à celui qui se tient juste devant lui, le batteur, et plus précisément de leur ordre de passage.

2/ Le lineup

Avant même de voir arriver le premier joueur dans la boîte de frappe, il est toujours intéressant de jeter un coup d’œil au lineup, l’ordre de passage à la batte. Celui-ci ne doit rien au hasard et peut donner des indications intéressantes sur les stratégies employées par les deux équipes ;ou tout simplement si vous ne connaissez pas beaucoup les équipes, ce que vous devez attendre de chaque batteur.

Comme souvent au baseball, le lineup est construit sur la base de probabilités, d’intuitions et d’estimations sur les forces et les faiblesses de chaque joueur. De manière générale (et réductrice) voici comment il est composé :

  • En « leadoff » on trouvera des joueurs avec les meilleurs « on base percentage » et les plus rapides sur base. On espère ainsi mettre la pression d’entrée sur la défense.
  • En second on choisira les joueurs patients et qui contrôlent le mieux leur batte techniquement, des joueurs capables de bunter ou de faire contact à la demande.
  • Les places 3, 4 et 5 sont réservées aux batteurs les plus puissants qui pourront faire rentrer les batteurs/coureurs précédents et donc faire marquer des points.
  • Ensuite on aura tendance à faire passer au bâton les joueurs moins doués (si l’on peut se permettre!), spécialistes de la défense, receveur…
  • Et en général au dernier « spot », en tout cas en Ligue Nationale, le lanceur.
Rickey Henderson, batte sûre, recordman de bases volées, est considéré comme le plus grand leadoff de l’histoire. (Photo by Ronald C. Modra /Sports Illustrated)

Evidemment, dans une équipe ces positions ne sont pas gravées dans le marbre et le coach les adaptera selon les circonstances, en fonction, par exemple, du lanceur starter de l’équipe adverse (droitier/gaucher ? puissant/contrôle ?) et des succès ou échecs que ses batteurs connaissent face à ces caractéristiques du lanceur. Les coachs auront tendance, quand leur effectif le leur permet, d’alterner gauchers et droitiers afin de ne pas pousser le coach adverse à faire des changements de lanceur permettant par exemple de faire rentrer un lanceur gaucher pour les trois gauchers battant à la suite du lineup d’en face. La règle immuable (mais pas forcément dénuée d’exceptions) étant qu’un batteur est meilleur contre un lanceur lançant du bras opposé au sien.

Je me permettrai d’insister sur le duo leadoff-second spot car il a souvent un rôle clé dans le succès offensif d’une équipe. Le but du premier est évidemment d’aller sur base ce qui permettra au second, en prenant des lancers pour lui donner des possibilités de vol de base, ou en buntant ou en faisant un bon contact, de le faire avancer en deux ou en trois. Voir ces duos opérer à la premier manche de chaque partie est toujours très intéressant et une bonne raison de ne pas louper le début d’une rencontre ! Un des objectifs de ces premiers passages à la batte à ne pas négliger est aussi de montrer autant que possible aux batteurs qui suivront la teneur de l’arsenal du lanceur du jour. C’est pour cela que souvent ces premiers batteurs essaient de faire durer leur passage au bâton dans ces premières manches. On notera aussi que le batteur en second est souvent un gaucher. L’avantage étant que sa présence à droite du marbre bloque la vue du receveur sur les possibles vols de base entre la première et la seconde base.

Le batteur le plus complet et talentueux est souvent celui du 3ème spot qui bénéficie en théorie des meilleures chances de trouver des coureurs sur base lors de son passage. Le numéro 4, le « clean up », est celui des « gros batteurs », puissants mais pas forcément rapides. Son rôle étant de rentrer les points, de « nettoyer » les bases. On y trouve souvent des « designated hitters » (DH) en Ligue Américaine. Les équipes talentueuses peuvent se permettre d’avoir encore un excellent batteur en 5 et cela peut faire une énorme différence sur la production offensive d’une équipe. Comme généralement en 6 la qualité du batteur baisse sensiblement le 5ème frappeur est souvent un batteur que le lanceur acceptera de faire marcher jusqu’en 1ère. C’est pour cela que l’on y trouve des spécialistes de la frappe de balles hors zone de strike.

Lou Gehrig battait « Cleanup » pour les Yankees de Babe Ruth, ses 1515 RBI à cette position n’ont jamais été battus. (Source image: Getty)

Le rôle du 8ème batteur en National League peut être assez déconcertant surtout si son lanceur partant est toujours dans le match. En effet, si il se retrouve au bâton avec deux morts et personne sur base son objectif devient quelque peu contre intuitif : essayer à tout prix d’obtenir un but sur base ou un simple. Ainsi, il permettra à son lanceur de se faire éliminer en fin de manche et non pas au début de la prochaine ce qui serait beaucoup moins efficace pour l’attaque de l’équipe. A l’inverse, on peut aussi fréquemment lui demander de bunter ou de faire contact pour faire avancer des coureurs sur bases, en prévision du passage à la batte à la place du lanceur d’un « pinch hitter ». C’est pourquoi en Nationale le 8ème rang peut convenir à des batteurs peu puissants mais techniques et patients. Si en Nationale la dernière place du lineup est quasi toujours réservée au lanceur, en ligue Américaine on y trouve parfois un batteur faible mais avec de la vitesse sur bases en prévision du passage ensuite du « leadoff ».

Il faut, bien sûr, ajouter à toute cette théorie les décisions prises en cours de match. Une équipe menée privilégie l’attaque et donc les changements, les « pinch hitters », les « pinch runners », une équipe qui mène essaiera de miser sur sa défense. Mais chaque changement peut avoir son effet domino sur l’autre équipe, surtout pour provoquer des changements de lanceurs (gaucher pour batteur gaucher…). C’est pourquoi savoir changer un joueur au bon moment dans le lineup est un élément crucial dans la stratégie des meilleurs managers de Major League.

Publié dans MLB

Laisser un commentaire