[Top 10 2010’s] – Les Actions Défensives

Pendant toute cette année 2020, The Strike Out vous propose de revenir sur le meilleur du meilleur de la décennie 2010. Après les starters, les équipes, les managers, les rookies, les moments WTF et les power hitters, intéressons-nous aux grands moments défensifs. Plongeons, courses, lancers, double et triple plays. Difficile de faire un choix entre les dizaines, les centaines d’actions qui mériteraient de figurer dans ce classement. Mais il a bien fallu trancher, et voici donc un Top 10 et quelques bonus des moments défensifs inoubliables de ces 10 dernières années.

960x0

Wild Card – Kevin Pillar (Toronto Blue Jays)

Un Top 10 défensif de la décennie sans Kevin Pillar n’aurait aucun sens, alors voila un Top 10 spécial Kevin Pillar incluant les catchs les plus spectaculaires du Superman des Blue Jays lors de ses années canadiennes!

10 – L’infield des Yankees (Baltimore Orioles @ New York Yankees, 2013)

On ne pouvait pas faire un classement des actions défensives sans aller faire un tour dans le monde fantaisiste des triple plays, et que le choix fut ardu. De quatre préférences, j’en suis difficilement arrivé à deux finalistes, pour finalement abandonner le triple play des Brewers (2011, face aux Dodgers) et garder celui des Yankees (2013, face aux Orioles).

Parce que si le triple play des Brewers est un cas d’école,  celui des Yankees est à la fois unique par ses transmissions entre le 2B, le SS, le 3B, un peu de ping-pong et un retour vers le 1B pour éliminer Machado en 2B (4-6-5-6-5-3-4), et, surtout, il est exécuté à la perfection avec un petit air de corrida à la poursuite des coureurs des Orioles.

9 – Adeiny Hechavarria (Miami Marlins @ Philadelphia Phillies, 2013)

La vengeance est un plat qui se mange chaud. Quand Adeiny Hechavarria a vu Cody Asche arriver au bâton dans le bas de la sixième manche, il s’est juré de le « punir » pour lui avoir volé un bunt-hit presque parfait dans le haut de cette même manche.
La suite ? Un liner plein centre de Asche qui semble filer pour un coup sûr dans le champ extérieur, avant que le shortstop cubain ne se déploie de tout son être, d’une détente verticale absolument incroyable pour intercepter en plein vol la frappe du joueur des Phillies. Une prise tout aussi simple dans sa genèse que spectaculaire dans son exécution, qui vaudra à l’infielder des Marlins les applaudissements médusés des spectateurs du Citizens Bank Park.

8 – Bartolo Colon (New York Mets @ Miami Marlins, 2015)

La magie Bartolo Colon. On l’a connu pitcher d’élite pendant plus de deux décennies, Cy Young avec les Angels, on a connu le Big Sexy des New York Mets, son casque trop grand et son home run historique à San Diego. On l’a même vu, en 2018 et à 46 ans, battre Dee Gordon à la course (!) pour l’éliminer en première base. Mais que dire de ce coup de génie défensif, lors d’un match gagné aisément face aux Miami Marlins lors de la saison 2015 presque parfaite des New York Mets.
Sur une balle posée en long de ligne par Justin Bour, il aurait pu se contenter de la suivre et de voir si elle traversait ou non la ligne de faute. Il aurait pu admettre le coup sûr et passer au pitch suivant, surtout avec sept points d’avance et deux outs au tableau. Au lieu de ça, Bartolo a pris le temps de ramasser la balle, et un petit coup d’œil plus tard, transmis une merveille de lancer dans le dos, en cloche, par-dessus la tête de Bour et directement dans le gant d’un Eric Campbell incrédule.

7 – Mike Moustakas (Baltimore Orioles @ Kansas City Royals, Match 3 des ALCS 2014)

Les balles poursuivies en tribunes, un autre grand classique des actions défensives. Il aura fallu choisir entre trois favoris : les balles poursuivies de la troisième base aux tribunes basses par Nolan Arenado ou Josh Donaldson mais cette prise de Mike Moustakas, si elle est moins impressionnante par la course qui la précède, devient quasi-surnaturelle alors que le vent et la trajectoire de la balle semblent avoir désorienté le joueur de troisième base des Royals.
Une détente horizontale digne des plus grands gardiens de but de football, une balle attrapée à bout de gant… la chute, alors que le joueur disparait comme avalé par les supporters de son équipe, et puis cette main nue qui surgit, tenant la balle comme un trophée. Les Royals sweeperont les Orioles lors de cette série, avant de tomber en sept matchs face à San Francisco lors des World Series.

6 – Nolan Arenado (San Francisco Giants @ Colorado Rockies, 2015)

Il fallait bien faire une place aux rois du « Hot Corner ». Malheureusement, il aussi fallu choisir entre Nolan Arenado et Matt Chapman. Mon choix s’est tourné vers Nolan d’abord parce que je suis l’auteur de cet article (désolé J-Sé !) mais aussi et surtout parce que le 3B des Rockies est l’un des joueurs défensifs les plus spectaculaires de toute la Ligue, quand Chapman, le meilleur défenseur pur des Ligues Majeures, est avant tout un sniper d’une précision presque paranormale.

Il a fallu choisir ensuite, parmi des dizaines de jeux défensifs invraisemblables, celui qui résume pour moi le mieux le phénomène Arenado est ce double-play réussi face aux San Francisco Giants lors de la saison 2015. Sur une roulante de Casey McGehee, il plonge pour arrêter la balle sur sa droite et, au lieu de simplement chercher l’élimination en première base, il file vers le troisième coussin où il élimine Brandon Belt tout en sautant pour transmettre la balle à Justin Morneau en première base. Un double play tout en facilité, là ou un Major Leaguer standard aurait été tout heureux d’obtenir un out.

(Bonus : Un Best-of Défensif de Matt Chapman et un Best of Défensif de Nolan Arenado)

5 – Jose Iglesias (Boston Red Sox @ Detroit Tigers, Match 5 des ALCS 2013)

Alors que tout reste à faire dans les American League Championship Series 2013 entre Detroit et Boston, avec deux victoires partout et un avantage de 3 runs dans le match 5 pour les Red Sox, David Ortiz se présente au bâton face à Anibal Sanchez et lance une chandelle parfaitement placée dans le no-man’s land entre la seconde base, le champ centre et le champ gauche, une zone laissée vacante par les outfielders qui attendent de Papi une longue balle vers les murs du champ extérieur. Un coup sûr quasi-garanti donc, si ce n’était pour les jambes et la vista de l’arrêt-court Jose Iglesias, qui avait pourtant accompagné le shift défensif de son équipe pour se trouver en position de seconde base.

S’en suit une course effrénée d’environ 25-30 mètres, le nez en l’air et le gant prêt à l’action pour aller chercher ce pop-up qui ne pouvait pas ne pas se transformer en coup sûr. Boston gagnera tout de même ce match (4-3) puis les ALCS sur la route de sa victoire face aux St. Louis Cardinals lors des World Series 2013.

(Bonus pour le plaisir : un petit best-of défensif de Jose Iglesias)

4 – Austin Jackson (Cleveland Indians @ Boston Red Sox, 2017)

Le 16 juillet 2017, Jackie Bradley Jr. réalisait un catch magistral au fond du champ extérieur de Fenway Park, attrapant une bombe d’Aaron Judge contre le mur du bullpen des Red Sox. Ce catch, comme beaucoup d’autres, aurait pu figurer dans ce classement si, deux semaines plus tard, Austin « Ajax » Jackson n’avait pas réalisé une prise encore trois fois plus spéciale, quasiment au même endroit sur une balle longue d’Hanley Ramirez. La course est parfaite, le saut contre le mur est téméraire comme on l’aime, et que dire de la coordination pour se rattraper au mur du bullpen tout en bloquant la balle dans son gant de l’autre-main, le tout en atterrissant de l’autre côté dans une position que l’on pourrait qualifier de féline ou de parfaitement bordélique.

Bonus : Austin Jackson fut aussi responsable de cette prise en 2010, sous l’uniforme des  Detroit Tigers, qui préservait le perfect game de Galarraga dans la 9e manche, perdu dans les circonstances que l’on connaît (lire ici notre billet d’humeur).

3 – Yoenis Cespedes (Oakland Athletics @ Los Angeles Angels, 2014)

Un petit secret pour faire de n’importe quelle action défensive un highlight absolu : 1, commencer par vous emmêler les pinceaux. 2, avoir le bras d’un gold glover pour réparer l’irréparable et transformer votre bourde et ce petit « E » à côté de votre nom en assist inoubliable. On aurait pu parler ici de Manny Machado (en 2013, face aux Yankees) mais on parlera surtout de cet inoubliable coup de canon de Cespedes sous le maillots des A’s.

Sur une balle parfaitement frappée dans le champ gauche par Mike Trout, pour un double indiscutable, Cespedes a l’opportunité de prendre la balle au rebond et de bloquer Howie Kendrick en troisième base sans que celui-ci ne s’aventure à tenter de filer au marbre. Las, la balle rebondit sur le gant de Cespedes et file vers le mur extérieur gauche. Un instant d’hésitation, un coup d’œil, et « La Potencia » décide de tenter le coup, se rue vers la balle et la renvoie vers le marbre pour éliminer Kendrick. Un lancer de 96 mètres, à près de 100 mph, si précis que la balle serait venue frapper le marbre si elle n’avait pas d’abord été captée par le gant du receveur des Athletics, Derek Norris.

Dans le meme style : Greg Golson (Yankees, 2010) ; Yasiel Puig (Dodgers, 2016); Ramon Laureano (A’s, 2018)

2 – Asdrubal Cabrera (Cleveland Indians @ Chicago White Sox, 2011)

La combinaison entre l’arrêt-court et le joueur de seconde base pour un double-jeu est l’une des plus classiques du baseball, mais elle offre aussi une multitude d’opportunités pour des actions défensives défiant totalement les lois de la physique. Prenons l’exemple de cette action datant de mai 2011 : sur un liner d’Omar Vizquel dévié par le gant de son lanceur, Joe Smith, Asdrubal Cabrera est d’abord pris à contre-pied avant de parvenir à se saisir de la balle, de sa main nue.

A genoux, le dos au jeu, il parvient tout de même à la transmettre à l’aveugle à son 2B Adam Everett, qui n’a plus qu’à compléter le double play en éliminant Vizquel en première base. Une merveille absolue et l’une des nombreuses prouesses défensives accomplies par Cabrera dans sa riche et longue carrière.

Moins incroyable mais plus symbolique, j’aurais également pu faire une place au Double Play Panik-Crawford lors du Match 7 des World Series 2014.

1 – Andrew Benintendi (Boston Red Sox @ Houston Astros, Match 4 des ALCS 2018)

Si ce catch d’Andrew Benintendi est, à mes yeux, l’action défensive la plus importante de la décennie c’est tout d’abord une question de contexte. Un match 4 des ALCS, à Houston, entre les Red Sox et les Astros. Un match en neuf manches qui aura pris 4h33 à atteindre sa conclusion. Au moment où Craig Kimbrel retourne sur le monticule, il a déjà lancé une huitième manche plus que délicate (17 lancers dont un single, un double, un hit by pitch et un point concédé) et au vu du déroulement de cette dernière manche, tout laisse à penser que le pari d’Alex Cora se prépare à lui coûter très cher. Deux outs mais surtout trois walks plus tard, Alex Bregman, l’étoile montante des Astros, se présente au bâton : les bases sont pleines tandis que David Price s’échauffe dans le bullpen, les visages sont tendus dans le dugout des Red Sox et les tribunes du Minute Maid Park sont en fusion.

Sur le premier pitch, une balle rapide dans sa zone de prédilection (en haut à droite de la zone de strike), le joueur de troisième base des Astros envoie une balle tendue dans le champ gauche. Vif comme l’éclair, Andrew Benintendi se précipite vers le point d’impact. Si la balle touche le sol, il y aura forcément un run de marqué, peut-être deux. Si il ne la capte pas et qu’elle continue sa route vers le mur, les Astros auront match gagné. Mais l’œil du left-fielder de Boston est vif, son plongeon synchronisé à la perfection et son gant ne tremble pas. Boston mène désormais 3-1 dans ces Championship Series et, portés par un sentiment d’invincibilité, les Red Sox remporteront cinq de leurs six derniers matchs avec les World Series 2018 en prime.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s