Aaron Judge, le géant New Yorkais

img_0168-1

Si vous suivez l’actualité du baseball, de près ou de loin vous avez forcément entendu le nom de Aaron Judge. Ce tout jeune joueur, est la sensation de ce début de saison outre-Atlantique, et pourrait même devenir All Star dès sa première année dans le Show. Mais qui est ce joueur à la puissance et au physique incroyable, grand artisan du bon début de saison New Yorkais? Présentation.

Le jeune Aaron, se fait déjà remarquer à l’université de par sa taille et son envergure, mais surtout grâce à la puissance de son swing. Il fait ses études secondaires à Linden, en Californie.
Alors qu’il est encore étudiant de cette université, les A’s D’Oakland le repêchent au 31è tour de la Draft de 2010. Malgré l’opportunité qui se présente à lui, le jeune joueur décide de refuser cette offre. Sachant sûrement qu’il valait mieux qu’un 31è tour, mais désirant surtout améliorer son jeu, il rejoint les Bulldogs de Fresno, université d’Etat de Californie, ce qui lui permettra de progresser encore et de devenir le joueur que nous connaissons aujourd’hui.

Ce choix s’avére bénéfique car après 3 ans de patience à l’université, les Yankees le choisissent en première ronde lors de la draft de 2013. Il signe son premier contrat pro avec les Bombers, comprenant une prime de 1,8 millions d’Euros à la signature. Il se blessera dans la foulée, et commencera dans les ligues mineures en 2014.

En 2014, Judge évoluera en A+ et A, les deux niveaux les plus faibles des ligues mineures.
Il jouera un total de 131 matchs, et maintiendra une moyenne au bâton de .308, ce qui est honorable pour une première année. Cependant, il n’exprimera pas toute sa puissance, puisqu’il ne frappera que 17 HR en 467 at-bats, à comparer avec ses 17 HR en 46 matchs cette année.

Le joueur est récompensé de ses statistiques de l’année passée, et commence l’année 2015 en AA, et la terminera en AAA. Sa moyenne au bâton n’est pas aussi fameuse que durant l’exercice précédent, un petit .255 d’AVG, avec 20 longues balles en 124 matchs. Avec des statistiques pareilles en ligues mineures, le joueur peut difficilement espérer une place de titulaire en MLB, il devra donc s’armer de patience pour que sa chance vienne.

S’armer de patience, il sait le faire, lui qui avait attendu 3 ans en université afin de développer son jeu au maximum.
Et c’est en 2016 que la chance lui sourit. Grace à ses bonnes performances en Triple-A, et en remplaçant les blessés, Judge accède à la MLB.

Il joue son premier match le 13 août 2016, alors que les Yankees sont distancés au classement et dont les rêves de Wildcard s’éteignent. L’équipe prévoit un grand remaniement de son effectif, désirant se séparer de ses anciennes gloires pour créer un collectif jeune, capable de rivaliser afin d’accrocher les playoffs dans une division au niveau très relevé.

La MLB découvre alors un géant de 2 mètres et 125 kilos, que l’on pourrait physiquement comparer à un joueur comme Giancarlo Stanton, et avec lequel il partage une incroyable puissance physique.

Pour la première fois de sa jeune carrière, Aaron Judge, 25 ans s’avance vers la boite de frappe. Il se positionne, attend calmement, et quand Matt Andriese, lanceur de Tampa Bay lui envoie une droite, Judge la cogne si fort qu’on peut entendre le « Crack » de la batte jusque dans le Queens. Cette balle voyage loin et va terminer sa course derrière la clôture. Pour son premier passage au bâton, le géant New Yorkais marque les esprits, et écrit la première page de son histoire dans les ligues majeures.

La saison 2016, va être en dent de scie pour lui. Il ne va jouer que 26 matchs, examen de passage pour les Yankees qui testaient de nouveaux joueurs afin de refonder un line-up jeune et solide pour l’année suivante.
Sa moyenne n’atteindra même pas .200, et il sortira « seulement » 4 balles. Mais son gros problème, qui est aussi celui de nombreux frappeurs de puissance : il prend trop de strikeouts. Il se fait retirer sur prise 42 fois lors de ses 95 at bat.
Invité au sprint training des Yankees, le joueur le sait, il a du potentiel mais doit travailler notamment sur son approche au bâton, car 44% de strikeout, c’est beaucoup trop.
Son équipe est contente de ses performances au poste de champ droit, il impressionne toujours autant par sa puissance. C’est ainsi, qu’Aaron Judge est désigné champ droit titulaire pour l’année 2017. Un achèvement pour ce jeune joueur de 25 ans.

Cependant, les 26 matchs joués en 2016 n’avaient pas beaucoup d’enjeu, et avaient servis à tester le joueur. L’année 2017 va être bien différente, elle va être pour lui une année test. Il le sait, la place n’est pas totalement acquise, il faut la garder et faire parler le talent.

L’année 2017 a très bien commencée pour le jeune New Yorkais, Il commence à exploser des balles à partir de la seconde semaine de la compétition. Il est devenu le frappeur de puissance dont rêvaient les Yankees. Après une soixantaine de matchs, il domine la ligue avec 17 coups de circuits.
Mais défensivement, il défend bien sa place de titulaire dans le champ grâce à 2 armes : sa vision et son bras, ou plutôt devrais-je dire son canon. Il est aussi capable de joueur les superman, on se rappelle de ce diving catch sur une balle frappée loin par Evian Longoria, permettant à son équipe de gagner le match 3-2.

img_0169
Sa grande taille lui permet de réaliser des prouesses défensives

Contrairement à l’année dernière, il a bien travaillé son approche au bâton. Les strikeouts ne lui font plus peur, il est beaucoup plus offensif qu’en 2016. Les stats parlent d’elle même, il pointe à la douxième place en terme d’AVG avec une moyenne de .326, malgré 56 strikeouts sur 147 at-bat.
Le nombre de retraits sur prise est assez élevé comparé à la moyenne des joueurs de MLB, mais cela est rapidement effacé par ses performances

Mi-juillet 2017, le All Star Game aura lieu, ainsi que le Home Run Derby. Aaron Judge, pourrait essayer de ravir le titre de Giancarlo Stanton, qui avait envoyé 61 bombes à Petco Park l’année dernière. Si les deux joueurs acceptent de participer au Home Run derby cette année, le combat risque d’être épique, dans un derby qui a manqué de piment l’année dernière.

En plus de participer au HR derby, Judge peut aussi espérer glaner une place de titulaire ou de remplaçant dans l’alignement de l’américain league. Un achèvement, et une jolie récompense pour The Judge, qui, sans aucun doute possible deviendra la grande star de cet alignement New Yorkais.

Les supporters du club sont ravis, Derek Jeter est parti mais ils ont un nouveau protégé, un joueur qu’ils veulent garder et dont tous espèrent secrètement qu’il fera sa carrière à New York, et ne sera pas envouté par les sommes astronomiques que pourraient lui proposer d’autres clubs.

Soyez prêts, le baseball majeur entre dans une nouvelle ère. Exit Barry Bonds, Lou Gherig, Albert Pujols, la MLB connaît son nouveau super-héros, il va faire régner sa loi sur le baseball majeur dans les années à venir. Pas dans une robe de juge, mais bien dans un maillot des Yankees.

Publicités

4 réflexions sur “Aaron Judge, le géant New Yorkais

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s