[Preview Postseason 2019] : Atlanta Braves – Franchir l’obstacle NLDS!

La saison régulière touche à sa fin et c’est le moment que tous les fans de MLB attendent : la postseason est là! Jusqu’aux matchs des wild-cards mardi (NL) et mercredi (AL), The Strike Out vous présente chaque jour une franchise qualifiée pour ce mois d’octobre et en quête du titre suprême. On commence par le désormais double champion de la division NL East, les Atlanta Braves.

IMG_20190925_144359

Bilan de la saison

Les Braves sont à la recherche de leur première saison à 100 victoires depuis 2003. Il leur reste quelques jours pour renouer avec cette barre symbolique (96 victoires à l’heure où ces lignes sont publiées) qui couronnerait une saison régulière réussie. Atlanta s’est offert un 2e titre consécutif dans la Division NL East que l’on annonçait, comme en 2018, très disputée et qui ne l’a pas été… comme en 2018! Les Braves ont pourtant commencé doucement : 3 défaites inaugurales face aux Phillies, 4 de suite encore à la mi-avril, 4 autres débuts mai. Au 31 mai, le bilan était de peu au-dessus de la barre des 50% à 30 victoires et 27 défaites… C’est à ce moment-là que les joueurs de Brian Snitker ont passé la vitesse supérieure : bilan de 50-35 fin juin (grâce à une série de 8 victoires consécutives) puis 64-45 fin juillet, 83-54 fin août… Entre le 17 août et le 7 septembre, les Braves ont signé 17 victoires et 2 défaites!!!  Ils n’ont jamais paniqué quand les Nationals se sont rapprochés au classement avant de valider leur place en postseason dès le 14 septembre.

De tels résultats s’expliquent forcément par un bon équilibre entre l’attaque (2e en RBI en NL ; 3e en HR et OBP ; 4e AVG ; 5e en nombre de hits), le pitching (4e meilleure ERA collective) et la défense (2e plus petit nombre d’erreures commises ; 3e en nombre de double-jeux réalisés). Atlanta a trouvé la recette du parfait mélange entre jeunesse triomphante (Albies, Acuna Jr., Swanson, Fried, Soroka…) et des vétérans irréprochables (Freeman, Donaldson, Markakis, McCann, Inciarte…). La signature de Dallas Keuchel début juin n’a pas perturbé la rotation et aura son importance dans les jours/semaines à venir.

Le moment clé de la saison

Difficile de sortir un temps fort de cette saison des Braves, tant elle a semblé maîtrisée même si le démarrage a été un peu lent. Je retiendrai d’avantage deux dates qui impacteront les résultats de la franchise pour les années à venir : le 2 avril dernier, Ronald Acuna Jr. a signé un contrat de 8 ans (team option en 2027 et 2028) pour 100 millions de dollars ; le 11 avril, Ozzie Albies a signé une extension de contrat de 7 ans pour 35 millions de dollars (options pour 2026 et 2027).

images
Le futur de la franchise / DR.

A 21 ans, Acuna est devenu le plus jeune joueur à signer un contrat d’au moins 100M$, le contrat le plus important pour un joueur avec moins d’un an de présence en MLB. Le jeune vénézuélien a parfaitement digéré le « poids » d’une telle signature et la pression de son année sophomore après avoir été élu Rookie de l’année en National League (voir plus bas). Confirmation aussi pour Albies, originaire lui de Curaçao. Ces deux-là ont l’avenir et le futur de la franchise dans leurs mains/jambes et le public ne s’y trompe pas avec la meilleure affluence de la saison à Atlanta depuis 2007!

Le MVP

Un conseil pour Fantasy Baseball 2020 : draftez Freddie Freeman au premier tour!

Le joueur de première base est un modèle de régularité depuis plusieurs années maintenant. Pour ses 30 ans, FF approche encore les .300 de moyenne et a en plus gagné en puissance avec 38HR cette saison soit son record en carrière. Il a aussi dépassé la barre des 120RBI et les 110 points marqués ce qui le place dans les tous tous meilleurs en MLB. Freeman s’est aussi une défense infaillible ou presque : 6 erreurs en 155 matchs jusqu’à aujourd’hui. Petit bémol tout de même à l’approche de cette postseason : Freddie passe ces derniers jours à soigner des douleurs au coude, dont il souffre depuis plusieurs années. Elles l’ont contraint à sortir en plein match et expliquent sans doute son coup de mou : .103/.298/.138 en 10 matchs depuis le 10 septembre (il n’a pas frappé de HR depuis le 1er septembre). C’est peut-être un mal pour un bien : un peu de repos mérité avant les matchs décisifs, à condition bien sûr que ces douleurs ne le handicapent pas la semaine prochaine!

Le joueur surprise

Le mot « surprise » n’est pas forcément approprié pour Ronald Acuna Jr. mais je tenais absolument à parler de lui! NL Rookie de l’année en 2018 + année sophomore toujours délicate à gérer + signature d’un gros chèque en avril… les défis étaient nombreux pour le jeune vénézuélien et il les a tous relevés sans problème! A l’heure où ces lignes sont écrites, Acuna Jr. n’est qu’à 3 vols de base de devenir le 5e joueur de l’histoire à réussir une saison avec 40 HR et 40 vols de base (!!!), le premier depuis Alfonso Soriano en 2006. Il s’est déjà offert le record du plus jeune joueur à réussir une saison en 40-30!

Acuna Jr. c’est : de la puissance, des jambes de feu, un sourire étincelant sur le terrain, un enthousiasme de gamin (normal il n’a que 21 ans) bref tout – vraiment tout – pour être l’une des superstars de MLB ces prochaines années. Comme pour Freeman, les supporters transpirent un peu car Ronald est sorti sur blessure mardi soir face aux Royals pour des douleurs à la hanche. Si Ronald est mis au repos jusqu’à la fin de la semaine, il ne pourra pas décrocher ce fameux 40-40… mais Brian Snitker va-t-il prendre le risque de faire jouer sa pépite alors que les Braves ne jouent plus rien collectivement? (les Dodgers sont assurés du meilleur record en NL).

Les performances récentes en postseason

En 2018, les Braves avaient retrouvé la postseason pour la première fois depuis 2013. L’équipe a donc peu de vécu commun au plus haut niveau de compétition, d’autant que l’an dernier le plaisir n’a pas duré très longtemps, avec une défaite en NLDS face aux Dodgers 3 matchs à 1. L’inexpérience et la nervosité ont sans doute coûté aux Braves les deux premiers matchs de la série : menés 4-0 après 2 manches du Game 1 et 2-0 après la 1e manche du Game 2. Leur attaque n’a pas su être décisive avec aucun point marqué sur ces deux rencontres. Menés 2 matchs à 0 et donc au pied du mur, les Braves ont quand même réagi et sauvé l’honneur devant leur public avec cette victoire 6-5 dans le Game 3, grâce notamment à un Grand Slam signé Acuna Jr. face à Walker Buehler dans ce duel de deux jeunes étoiles. Mais L.A a plié l’affaire dès le Game 4 à Atlanta sur le score de 6-2.

100818 braves photo CC30_20181008205311
Les Braves éliminés – encore une fois – en NLDS en 2018 / DR.

Cette élimination prématurée est à l’image de la mauvaise spirale du mois d’octobre : ils n’ont plus remporté la moindre série depuis 2001 et un succès en NLDS face aux Astros classés à l’époque en NL. Les Braves n’ont plus passé 2 tours et donc accédé aux World Series depuis 1999 et une défaite face aux Yankees ; ils n’ont plus remporté le titre suprême depuis 1995 (face aux Indians). Et si c’était cette année pour les Braves?

Points forts

EFFX7soXkAMNp-a

  • La jeunesse, l’enthousiasme, l’énergie positive qui doivent les porter loin dans ces play-offs et non leur jouer des tours comme l’année dernière.
  • L’expérience de joueurs comme Keuchel et McCann (sacrés avec les Astros en 2017) ou Donaldson (MVP 2015).
  • Le plein de confiance après une saison très réussie.

Points faibles

  • Le manque de passé commun en postseason et des cadres qui n’ont pas pesé la saison dernière (AVG.188 pour Acuna, .200 pour Albies, .250 pour Freeman en NLDS).
  • L’inexpérience des deux Aces, les très jeunes Mike Soroka et Max Fried, et donc les incertitudes autour de la rotation en postseason.
  • Les blessures de cette fin de saison : Culberson (out pour les NLDS), Camargo (incertain), Freeman et Acuna Jr.

Pronostic

Les Braves ont tout pour aller loin dans ces playoffs. Passer enfin cette barrière des NLDS ne serait que mérité pour ce groupe si enthousiasmant et plaisant à voir jouer. Je vois vraiment Atlanta chercher sa revanche face aux Dodgers en NLCS mais pour cela il faudra passer l’obstacle Cardinals (si les classements restent comme ils sont). Et c’est là que le fameux manque d’expérience pourrait – encore – se révéler fatal face aux vieux briscards que sont les Molina, Carpenter, Wainwright ou Fowler.

CHOP ON!

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s