Peut-on acheter les World Series ?

Contrairement aux trois autres sports majeurs US, il n’existe pas de « salary cap » en MLB. Les équipes peuvent donc dépenser autant qu’elles le veulent et le peuvent pour aligner la meilleure formation possible. La seule contrainte est la « luxury tax » qui vient pénaliser les organisations qui ont une masse salariale supérieure à un maximum fixé par la MLB. Cette taxe de luxe concerne très peu d’équipes et reste assez peu dissuasive. Partant de là et si l’on transpose cette situation aux autres sports où le cap salarial n’existe pas comme le football européen, il paraîtrait logique que les plus riches gagnent tout. Est-ce le cas ? On vous répond !

A chaque fois que les New York Yankees ont gagné un de leurs 40 titres, la réflexion la plus courante était alors : « C’est logique, ils ont deux fois plus d’argent que tout le monde ».  Effectivement, depuis des lustres et jusqu’à 2014, la franchis du Bronx a toujours eu la masse salariale la plus élevée de MLB, loin devant les autres.

Depuis 1958, saison où la Californie a été pour la première fois représentée en MLB, les Yankees n’ont gagné que 10 titres. Pendant cette même période, le Real Madrid a gagné 26 titres de champion d’Espagne et le FC Barcelone, 18. Incomparable ! Une livre sorti en 2003, devenu film en 2011 a démontré que l’argent dans le baseball n’était qu’une partie du jeu et non un élément fondamental. Ce livre c’est Moneyball et son titre complet était : « Moneyball où l’art de gagner à un sport injuste ». Il raconte l’histoire des A’s qui avec le 28ème budget de MLB obtiennent lors de la saison 2002 le même record que les Yankees (103-59) grâce à l’utilisation des sabremétriques (statistiques poussées). A ce moment, les Oakland A’s ont 86 millions de masse salariale en moins par rapport à la franchise new-yorkaise (126 millions contre 40).

Éliminé lors du premier tour de la postseason les A’s n’ont pas réussi à s’adjuger le titre. Alors, est-ce que les « petites bourses » peuvent légitiment prétendre à de grandes ambitions ou est-ce un luxe réserver aux riches ?

Capture.PNG

Quelles places occupaient les franchises quand elles ont été championnes ou vice-championnes dans le classement des masses salariales ? (De 1, la payroll la plus élevée à 30, la plus faible)

MINOUETMINOUVONTAAMSTERDAMMANGERDELEDAMETFAIREDESBISOUS

KNDKKEHµ

A la lumière de ces deux graphiques, on peut d’emblée répondre à notre question et c’est un grand « Non ». On ne peut pas acheter les World Series. Depuis 2000, 5 champions sur 17 l’ont été avec une massa salariale inférieure ou égale à la moyenne de la ligue et 7 vice-champions sur 17 l’ont été avec la 15ème payroll de MLB ou pire.

Alors évidemment tout le monde n’a pas la même chance, mais l’argent ne fait pas tout. Avoir beaucoup d’argent c’est une chose, bien le dépenser c’en est une autre. Et les exemples de contrats fleuves donnés à des joueurs qui n’ont jamais apporté satisfaction sont nombreux. Récemment on peut évoquer les contrats de Pablo Sandoval au Red Sox (5 ans, 95 millions de $), Barry Zito aux Giants (8 ans, 126 millions de $) ou encore Kei Igawa aux Yankees (5 ans, 46 millions de $).

Avoir plus d’argent permet de faire plus d’erreurs sur le marché des agents libres sans en payer de lourdes conséquences pour de longues années. Le titre des Cubs en 2016 est la conséquence de nombreuses saisons en mode « tanking » ou « rebuilding » avec des excellents choix de draft, une bonne politique de développement auprès des jeunes et des trades intéressants.

Depuis 2014, les Dodgers ont la plus grosse masse salariale devant les Yankees. En 2015, ils ont même un total à 272 millions de dollars, devant les New-Yorkais 219 et loin devant les futurs champions Kansas City 113 (payroll #16). Certes, les Dodgers ont depuis leur rachat en 2014 toujours atteint la postseason mais se sont arrêtés au premier ou deuxième tour.

Le baseball est un mélange de chance, d’alchimie et de talents. L’an passé les Cubs remportent les World Series avec une équipe magnifique et pourtant la 14ème masse salariale du pays. A contrario les Angels finissent à l’agonie dans leur division (74-88) avec la 7ème payroll de MLB…

Le baseball est un sport bien trop compliqué pour le résumer à des millions posés sur la table, une blessure est si vite arrivée, une mauvaise saison aussi. Surtout que même s’il est collectif dans son fondement le baseball reste un sport où l’on est seul sur la butte, seul à la batte, seul avec son gant. Seul face à soi même et donc plus vulnérable à l’échec. Les franchises le sont donc aussi, peu importe le volume de leur porte-monnaie. .

 

Publicités

Une réflexion sur “Peut-on acheter les World Series ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s