Power Ranking MLB #1

Pour cette nouvelle saison, The Strike Out vous propose une nouvelle série : le Power Ranking. Et pour cette première édition, le leader est sans contestation possible, les Nationals qui sont tout simplement magistraux. A la deuxième place, on retrouve les Astros qui avancent dans l’ombre de Washington et des Yankees. C’est les Orioles de Baltimore qui complètent le podium, eux qui présentent le meilleur bilan de l’American League. Il y a eu une grosse bagarre pour le bonnet d’âne mais c’est bien les Royals qui terminent à la dernière place à cause d’une série de 9 défaites consécutives pour terminer le mois d’avril. La suite du classement, c’est tout de suite.

 

Crédit Photo : CBS

NDLR : le Power Ranking n’est pas un classement normal, il est représentatif des forces en présence basé sur les résultats mais pas uniquement. C’est pourquoi, il est possible que certaines équipes avec un meilleur bilan soient classées plus bas. 

Nationals 17-8 (.680) 1.
Tout simplement impressionnante. L’équipe de la Capitale est en train de rouler sur tout le monde et possède le meilleur bilan de toute la MLB. Pour en savoir plus sur le mois incroyable des Nationals, rendez-vous : ici

 Astros 17-9 (.654) 2.
Alors oui, Houston ne possède pas le meilleur bilan de l’American League, mais elle reste l’équipe la plus régulière et celle qui a joué le plus de match par rapport aux autres leaders de division. Les Astros se sont inclinés deux fois sur 3 matchs face aux Indians mais dans des matchs très serrés. Cependant le club de José Altuve ne laisse aucune chance à ses adversaires d’AL West. Et ils se sont même imposés ce lundi face à leur bête noire, les Rangers, dans une rencontre très houleuse. La formation semble très équilibrée sur le papier, Dallas Keuchel retrouve sa forme CY de 2015 (5-0, 1.21 d’ERA en 6 matchs cette saison) et Chris Devenski dans le bullpen est en mode Andrew Miller des grands jours. Cette série de 4 matchs face aux Rangers est déjà très importante.

Orioles 16-8 (.667) 3.
Baltimore, est l’équipe au meilleur bilan de l’American League. Pourtant, je la place derrière les Astros. Non pas par favoritisme, mais car les Orioles se sont retrouvés sans défense face aux Yankees lors de la série de 3 matchs du week-end dernier. Avec en point d’orgue cette défaite 12-4, samedi. C’est la première série perdue par le club cette saison. D’où cette 3e place au Power Ranking. Néanmoins  l’attaque très performante lorsqu’il y a des coureurs en position de marquer, n’est pas soutenue par le pitching staff. Ubaldo Jimenez est au fond du gouffre avec un ERA de 7.23 (Il est avant-avant dernier de la ligue dans cette catégorie) tout comme son coéquipier Kevin Gausman, qui se place lui … avant dernier en terme d’ERA avec 7.50. Il va falloir se ressaisir, car les Orioles commencent à sentir l’haleine des Yankees sur leur nuque.

Yankees 15-9 (.625) 4.
Les Yankees justement sont de retour aux affaires. Malgré la perte de Gary Sanchez, le club ne semble absolument pas perturbé par la perte de son puissant catcher. Bien au contraire. Aaron Judge se positionne déjà comme le rookie de l’année. Il a ainsi égalé le record de homeruns frappé par un rookie lors du mois d’avril avec 10 bombes. (José Abreu 2014 et Trevor Story 2016). Autre petite stat, quand Judge cogne un homerun, New-York en est à 9-0. Vous avez dit indispensable ?

Rockies 16-10 (.615) 5.
Que dire à part WOW ! Colorado est LA sensation de ce début de saison.  Les rookies Kyle Freeland et Antonio Senzatela sont impressionnants et au poste de closer Greg Holland est intouchable comme à la bonne époque des Royals. Ils n’ont rien pu faire face aux Nationals, avec 1 victoire et 3 défaites face à la déferlante venue de Washington. Mais le club des montagnes a tranquillement remporté sa série 2-1 face aux Dbacks. Surtout Colorado a retrouvé Ian Desmond, qui revient de la DL et qui a porté le maillot violet pour la première fois cette saison.

Diamondbacks 16-11 (.593) 6.

Cette NL West est aussi serrée que prévue mais pas avec les équipes attendues. En effet c’est les Rockies et les Dbacks qui mènent la danse. Arizona reste au contact de Colorado grâce à son attaque qui est la 3e meilleure en terme de points marqués. Le club de Greinke, solide mais pas impressionant (2-2, 3.19 ERA), a sauvé les meubles face aux Rockies lors de la série du week-end en remportant un match sur 3. Mais attention: Shelby Miller, auteur d’un très bon début de saison, s’est blessé et ne devrait pas revenir cette saison.

Indians 14-11 (.560) 7.
Après un début de saison compliqué, Cleveland semble avoir trouvé son rythme de croisière. Lindor est en mode MVP, Ramirez et Brantley frappent à plus .300 et Kipnis fait son retour de blessure. La machine est lancée. Surtout, Cody Allen, le closer est juste impressionnant puisqu’il a sorti par strikeout la moitié des batteurs qu’il a eu à affronter (20 K sur 40 batteurs face à lui). Oui, oui c’est bien un 50%.

White Sox 13-11 (.542) 8.
Très belle fin d’avril pour les Chaussettes Blanches avec 6 victoires sur les 7 derniers matchs. Du coup, le club dispute la première place de l’AL Central et est même au coude à coude avec les Indians. Une belle perf’ grâce, et étonnamment, à un bullpen de feu qui présente un ERA commun de 1.94 (le meilleur de la MLB dans cette catégorie). Pour preuve de ce bullpen de folie, le club n’a toujours pas perdu le moindre match après avoir été devant après le 4e inning. Seul équipe d’American League à pouvoir se targuer d’une telle performance. Enfin pour les batteurs, Avisail Garcia possède une moyenne au bâton de .368, 5e meilleur total de la MLB. Attention toutefois au surrégime pour une équipe qu’on annonçait en reconstruction.

Cubs 13-12 (.520) 9.
Difficile de se faire un avis sur ces Cubs. Comme depuis ce début de saison ils sont sur courant alternatif.  L’attaque semble être au rendez-vous mais ce n’est pas encore le cas de la rotation qui peine à trouver son rythme. Malgré cela, Chicago est déjà en tête de la NL Central. Attention tout de même, car les oursons présentent un bilan négatif à la maison avec 4 victoires et 6 défaites dont la dernière en date face aux Phillies ce lundi, 10-2.

Red Sox 13-12 (.520) 10.
Un mois d’avril plutôt moyen pour Boston avec un bilan quasiment à l’équilibre. Pourtant ce n’est pas la faute de Chris Sale qui fait tout pour porter son équipe vers le haut. Le lanceur gaucher compte deux défaites pour une victoire mais c »est la faute de son attaque qui l’a laissé tomber. Pour cause l’ancien White Sox, a déjà éliminé sur strike 52 batteurs en seulement 37 manches 2/3. En continuant sur cette base, il devrait terminer la saison à plus de 300 K. Ce qui serait une première en AL depuis un certain … Pedro Martinez.

Twins 12-11 (.522) 11.
Minnesota est porté par un grand, très grand Ervin Santana. Le lanceur fait des miracles sur la butte avec un ERA microscopique de 0.77 après 5 matchs. Il est ainsi devenu le 4e lanceur de l’Histoire de la franchise à avoir un ERA inférieur à 1 après le mois d’avril (Liriano, Walter Johnson (x2) et Bill Krueger).

Ervin Santana a terminé le mois d’avril avec un ERA inférieur à 1. Photo by Leon Halip/Getty Images

Brewers 14-13 (.519) 12.
Milwaukee a frappé le plus de Homeruns (47) de toute la MLB. Dont 11 pour le seul Eric Thames en tête du classement des HR, à égalité avec Ryan Zimmerman (Nationals). Mais il n’est pas seul, puisque Ryan Braun est en train de nous sortir une grosse saison (.287/7 HRs/18RBIs/4SBs). Reste plus qu’au pitching staff de suivre le mouvement et de se mettre au niveau de son attaque. On pense notamment au bullpen qui a explosé lors de la série du week-end face aux Braves.

Dodgers 14-13 (.519) 13.
Après un milieu de mois d’avril, les Dodgers se sont repris sur la fin avec une série de 4 victoires consécutives pour terminer ce premier mois de compétition. L’équipe a montré une grosse force mentale ce samedi avec un comeback de folie lors de la neuvième manche grâce à un back-to-back-to back (c’est à dire 3 HRs à la suite) signé Puig, Bellinger et Turner. Mais sur le monticule Kershaw semble bien seul, tandis que Maeda est en grande difficulté pour sa deuxième année, si bien que le rookie Julio Urias est déjà appelé à la rescousse.

Angels 14-13 (.519) 14.
Superbe dernière semaine d’avril pour les Angels avec 6 victoires en 7 rencontres face à des concurents directs de l’AL West, les A’s et les Rangers. Mike Trout est comme d’habitude au rendez-vous, bien secondé par Albert Pujols. Mais le club est toujours frappé par une série de blessures incroyable. Après son closer Bedrosian ou l’ace Garrett Richards, c’est au tour du 1B CJ Cron et du lanceur Tyler Skaggs de rejoindre l’infirmerie qui commence à être très pleine.

Tigers 13-12 (.520) 15.
Semaine compliqué pour les Tigers avec notamment 4 défaites sur les 6 derniers matchs. C’est pour cela que Detroit est si bas dans ce Power Ranking malgré une moyenne de victoire de .520, meilleure que certaines autres équipes plus haut. La blessure de Miguel Cabrera n’a surement pas aidé le club. Bonne nouvelle néanmoins pour les Tigers, il a recommencé à batter lors des entraînements et devrait bientôt être opérationnel. L’attaque des Tigers est la 5e meilleure de la MLB en point marqués, mais le pitching staff a concédé le plus de points de toute la MLB (134). C’est là le paradoxe du début de saison de Détroit.

Phillies 12-12 (500) 16.
La dernière semaine d’avril des Phillies résume bien ce début de saison : Équilibré. Avec un sweep sur les Marlins (2 victoires en deux matchs, une rencontre reportée) et un sweep concédé face aux Dodgers. En gros l’équipe l’emporte face aux équipés classées en dessous, mais s’incline face aux formations mieux placées. Jeremy Hellickson est surprenant sur la butte (4-0, 1.80 ERA) et les batteurs répondent présent notamment le jeune 2B, César Hernandez (.337/4 HR/10RBI). Mais pas d’enflammade le calendrier des 15 prochains jours fait froid dans le dos avec les Cubs, Nats, Mariners et Rangers au programme.

Rays 13-14 (.481) 17.
Les Rays sont moins pire que prévu avec des victoires glanées à droite à gauche. Souza Jr  et Dickerson sont en feu à la batte tandis qu’en défense Kiermaier continue de sortir des « plays » incroyables. Mais pour pouvoir encore rivaliser avec les gros de cette AL East, il va falloir que les starters Odorizzi et Cobb se réveillent et tentent de se rapprocher du niveau de Chris Archer qui continue de porter cette rotation sur ses épaules.

Cardinals 12-13 (480) 18.
Saint-Louis a connu un début de saison catastrophe notamment à cause du calendrier avec des rencontres face aux Cubs, Nationals ou encore les Yankees lors des deux premières semaines. Le calendrier s’est allegé, du coup les Cards sont de retour au classement. Un comeback à mettre à l’actif du réveil de Dexter Fowler et Randal Grichuk qui sortent enfin de l’hiver. Mais la principale qualité des Cards, reste le pitching. Lance Lynn (3-1, 2.45 ERA) et Mike Leake (3-1, 1.35 ERA) réussissent un bon début de saison.

Mais c’est bien le bullpen qui est le plus impressionnant derrière un trio effrayant : Rosenthal, Cecil et Oh.

Reds 12-13 (.480) 19.
Après avoir débuté la saison en 7-2, Cincinnati cale un peu. Notamment à cause de sa rotation qui concède le plus de walk de toute la National League (Seul Baltimore fait pire en MLB). Le revers de la médaille d’une rotation très jeune. Même si Amir Garrett reste impressionnant sur la butte, malgré un grosse sortie de route face aux Brewers le 24 avril dernier. Heuresement les battes répondent présentes notamment celles d’Eugenio Suarez et Zack Cozart.

Marlins 11-13 (.458) 20.
Une fin d’avril en queue de poisson (désolé pour ce jeu de mot) pour les Marlins, avec 4 défaites sur ses 5 derniers matchs. Le calendrier à venir n’est pas très clément avec 5 matchs à l’extérieur en prévision. Ce qui portera son total de match joué à l’extérieur à 19. Pour le moment, il faut serrer les dents pour Miami en attendant que les battes se réveillent puisque pour le moment seul le catcher, JT Realmuto, semble être au rendez-vous. Le retour de Martin Prado va faire du bien.

A’s 11-14 (.440) 21.

Auteur d’un très bon début de saison, Oakland vient de tout gâcher en une semaine. Un bilan de 5 défaites en 6 matchs face aux Angels et Astros a relégué le club à la 3e place de l’AL West. Pourtant tout n’est pas à jeter et il y a un peu d’espoir du côté des Athletics. Kris Davis est toujours impressionnant de puissance. Et sur la butte, la rotation d’Oakland, la plus jeune de l’American League, n’a pas à rougir grâce aux belles performances d’Andrew Triggs, Kendall Graveman et Jesse Hahn. Si en plus on ajoute le retour tant attendu de Sonny Gray, le futur n’est peut-être pas aussi sombre que prévu. Même s’il faudra encore un peu de temps.

Pirates 11-14 (.444) 22.
La suspension de Starling Marte a fait beaucoup de mal aux Pirates dans une équipe qui peine à faire rentrer ses coureurs au marbre. Après avoir bien résisté face aux Cubs, le club a terminé le mois d’avril en remportant une série face aux Marlins. Josh Bell est en train de devenir une grosse menace à la batte, et il est bien épaulé par Josh Harrison (.313/4HR/8RBI) et Andrew McCutchen (.247/4HR/13RBI). La sensation Gift Ngoepe est une réussite (4 matchs et une moyenne à la batte de .444). Mais surtout LA grosse surprise du côté de Pittsburg reste Ivan Nova. En effet depuis qu’il a rejoint les Pirates, le lanceur a joué 16 matchs et il a réalisé plus de rencontres à 9 manches (5) que de walks (4). Surtout il a fait face à 396 batteurs et n’a jamais, oui jamais, réalisé de compte à 3 balles pour 0 strike. Costaud !

A lire également : Avril terre de galère

Mets 11-14 (.444) 23.
Semaine paradoxale pour les Mets avec une série perdue face aux Braves, pourtant bien faible et une série victorieuse face aux Nationals impériaux en ce début de saison. Mais un énorme coup dur vient de frapper le club avec la perte pour une durée indéterminée de son ace Noah Syndergaard. Ça pourrait avoir son importance dans la course aux phases finales. Pour en savoir plus sur le début de saison des Mets, rendez-vous par ici.

Mariners 11-15 (.423) 24.
L’une des grosses déceptions de ce début de saison. On attendait plus, moi le premier, des Mariners. L’attaque peine à trouver son rythme. Du coup Leonys Martin a été coupé tandis qu’en première base Danny Valencia va perdre du temps de jeu. Même la grosse révélation du début de saison, Tayler Motter est en train de rentrer dans le rang. Heureusement Jean Segura fait son retour après une blessure et devrait redonner un peu de pep’s à cette attaque. Autre bonne nouvelle, le bon début de saison de Nelson Cruz (.315/7HR/23RBI) et de James Paxton sur la butte (3-0, 1.39 ERA)

Rangers 11-15 (.423) 25.
Même constat que pour les Mariners avec un début de saison loin des attentes. Pourtant cette semaine, Carlos Gomez a frappé un cycle et Yu Darvish a sorti un match à 10 strikeouts, malgré tout le club s’est incliné 4 fois sur les 6 derniers matchs et face à des équipes largement à sa portée (Twins et Angels). Surtout pour le premier match du mois de mai, les Rangers se sont inclinés face à leur proie favorite, les Astros. Un match très tendu entre les deux équipes rivales. Cette confrontation de 4 matchs face aux leaders de l’AL West sera surement déterminante pour la suite de la saison des Rangers.

Braves 10-14 (.417) 26.
Très belle dernière semaine d’avril pour les Braves avec 4 victoires sur 5 matchs dont 2 contre les Mets. Si Atlanta jouait toute la saison face aux Mets, le club aurait un record positif puisque sur les deux dernières années, les coéquipiers de Freddie Freeman se sont imposés à 13 reprises en 25 confrontations.

Padres 11-16 (407) 27.

On s’y attendait, San Diego va avoir du mal cette saison. Pourtant, ce n’est pas la pire équipe de la MLB comme beaucoup le pensait grâce notamment à un Will Myers monstrueux (.310/7HR/20RBI). Il se peut que cette équipe soit du poil à gratter pour ses adversaires.

Giants 10-17 (.370) 28.
Etre en dessous des Padres est déjà une performance incroyable. Mais en plus l’équipe a perdu Madison Bumgarner pour au moins trois mois. Pourtant depuis le 25 avril, les starters des Giants n’ont jamais encaissé plus de 3 points. Mais à l’inverse le bullpen a tout simplement été répugnant avec 19 points encaissés durant cette même période (Stats au dimanche 30 avril). Il faut se poser les bonnes questions du côté de San Fransisco, et peut-être se tourner vers une opération reconstruction.

Blue Jays 9-17 (.346) 29.
Que dire. Voici les personnes qui avaient le plus de RBI pour les BlueJays la saison dernière : Encarnacion (127), Donaldson (99) , Tulowitzki (79). Le premier est parti tandis que les deux autres sont blessés. Cette année le leader de l’attaque canadienne se nomme : Kevin Pillar. C’est pourquoi l’équipe a réalisé le pire départ de son histoire. Heureusement ce n’est plus la pire équipe de la MLB, grâce notamment à l’effondrement des Royals. Mais est-ce bien un motif de satisfaction. L’équipe reste tout de même sur une série de 3 victoires consécutives dont un succès face aux Yankees, ce lundi.

Royals 8-16 (.333) 30.

Quelle descente aux enfers. Pour terminer le mois d’avril, les Royals se sont inclinés à 9 reprises en … 9 matchs. Durant cette terrible série, les starters des Royals ont posté un ERA collectif de 6.98. Et l’attaque s’est bien mise au niveau de suivre puisque elle a marqué le moins de points de toute la ligue (69!!!! Soit 22 de moins que le 29e du classement). Embêtant d’autant que la majorité de ses stars sont en fin de contrat. Il va y avoir du mouvement, et on parle déjà beaucoup d’un départ de Lorenzo Cain (Mets, Nationals ?)

Publicités

Une réflexion sur “Power Ranking MLB #1

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s