L' »affaire » Bumgarner : La goutte d’eau pour San Francisco ?

Pas vraiment au mieux en ce début de saison, les San Francisco Giants vont devoir faire sans Madison Bumgarner pendant deux mois au moins…  Leur Ace a profité d’un jour de repos pour chevaucher une motocross, il est sorti de son escapade en ambulance avec des contusions aux côtes et une élongation à l’épaule gauche. Cette absence coûtera très cher aux Giants cette année, de quoi jeter le discrédit sur celui qui à 27 ans, a déjà écrit sa légende du côté de la baie.

Vendredi dernier, en milieu d’après-midi, la nouvelle tombe : Bumgarner est placé sur la liste des blessés pour dix jours. Une information assez inattendue, car elle tombe le lendemain d’un jour de repos pour l’équipe et pour la première fois depuis le début de sa carrière (soit 2009) le nom de l’Ace des Giants est associé à la « disabled list ». Dans les minutes suivantes on apprend qu’il s’agit d’un accident de motocross, qu’il a failli y passer et qu’il ne regagnera par les terrains avant deux mois. Consternation, inquiétude agacement !

« Mais que faisait-il sur cette ****** de motocross ? », voilà une réflexion qui a dû traverser l’esprit les fans de baseball et plus particulièrement ceux de SF. On ne le saura probablement pas dans l’immédiat, peut-être était-ce un moyen d’expier sa colère après son 4ème start de la veille où il a récolté sa troisième défaite malgré un match de qualité. Car si l’attaque des Giants est catastrophique depuis le début de saison, quand Bumgarner est sur la butte c’est le néant absolu. Malgré un ERA à 3.00, le lanceur partant de 27 ans s’est donc retrouvé sans la moindre victoire au compteur dans une équipe à la dérive.

221
Les stats de Bumgarner en 2017

 

Si cette escapade s’explique ainsi, on pourrait alors sournoisement remercier les battes « mortes » de SF tels Brandon Belt, Denard Span, Chris Marrero ou encore Gorkys Hernandez qui sont à un niveau proche du scandaleux !

Si l’on redevient sérieux une seconde, il est évident que le rôle de lanceur partant est très particulier et qu’il a peut-être quelque chose à voir avec cet accident.

Beaucoup d’attentes sont placées en eux, ils représentent beaucoup d’espoir, peuvent gagner ou perdre des matchs par leur simple fait. Dans un sport collectif, ce degré de responsabilité est presque unique. Pour compenser cela, ils sont globalement surpayés et ont des contrats si élevés que l’avenir de leur famille est assuré pour une dizaine de générations. Dans les 10 joueurs les mieux payés de MLB, 7 d’entre eux sont des lanceurs. Alors évidemment, les lanceurs stars sont rémunérés comme des stars, mais si on jette un œil aux SP moyens, comme Jeff Samardzija (19 millions par an) il est évident que s’il était un batteur du même calibre il aurait empoché près de 9 millions en moins.

KK
Les dix joueurs de MLB les mieux payés

Les lanceurs partants de premier choix comme Bumgarner sont donc une denrée rare mis sur un piédestal, surtout qu’en l’occurrence ce dernier a quasiment fait gagner à lui seul deux titres à SF en 2012 et 2014. L’Ace des giants est donc un animal à part, un vrai monstre même à la batte qui a déjà écrit sa légende du côté de la baie, mais à l’image de sa célébration toute personnelle à dos de cheval lors de la célébration du titre de 2014, cette position proéminente peut virer à l’égocentrisme.

Il est coutume de dire que les lanceurs partants ont tous une part d’égoïsme, du fait de leur statut, sans parler de cela pour Bumgarner car nous n’en savons rien, il est évident qu’il y a une grande part d’irresponsabilité dans son attitude. Les mots du coach Bruce Bochy confirment cela : »Il est jeune et parfois on se croit invincible à cet age là ». Et si on prend en compte son statut de demi-Dieu à l’échelle mondiale, on ne peut qu’abonder dans ce sens…

On a vu l’an passé avec l’accident terrible qui a couté la vie à José Fernandez, ou à l’intersaison avec Yordano Ventura, qu’un drame est si vite arrivé. Alors s’il a échappé au pire, il est clair qu’il s’est mis dans des conditions très risquées alors que la saison venait de débuter.

Sur le plan sportif, il place clairement son équipe dans une situation atroce. Depuis l’annonce de sa blessure, les Giants ont encaissé trois défaites sèches contre les Rockies, balayés pour la première fois depuis 2002 à Coors Field. Peu importe les proportions, cette nouvelle a eu un impact sur cette série désastreuse.

Quel lanceur pour compenser la blessure de « MadBum » ? 

Alors qui pour le remplacer ? A priori ce sera Ty Blach, qui dans son année de rookie en 2016 avait posté un ERA à 1.06 en 4 matchs dont deux starts. Utilisé comme releveur cette année, il est nettement moins performant avec un ERA à 4.76 en 7 matchs. Il représente l’alternative la plus solide, car déjà bien installé dans le roster. On pourrait penser aussi à Tyler Beede, premier choix des Giants à la draft de 2014, il a passé difficilement les échelons et évolue en AAA depuis le début 2017. C’est un prospect talentueux qui a encore pas mal de choses à corriger dont notamment la précision de ses lancers. Même s’il ne semble pas encore mûr, l’absence de Bumgarner pourrait permettre aux Giants d’enfin lancer un prospect !

Les Giants peuvent-ils sanctionner Bumgarner ? 

Il reste aussi l’option du recrutement mais ça ne semble pas être du tout dans les plans de l’organisation. Quel que soit la formule choisie par San Francisco rien ne pourra remplacer « MadBum », alors les Giants prendront-ils des mesures contre leur Ace, pour se dédommager du mal qu’il va leur causer ?

Techniquement à moins de rentrer dans des longues batailles judiciaires les Giants ne peuvent pas punir financièrement Bumgarner (12 millions en 2017) et ils ne le feront pas. Ne serait-ce que pour ses performances exceptionnelles avec les Black & Orange. Il faut considérer aussi que si « MadBum » arrive à la fin de son contrat à la fin de l’année, les Giants ont une option sur son contrat pour les deux saisons à venir (12 millions/an). Un montant tout à fait raisonnable eu égard à son talent, les Giants avaient bien sûr prévu de l’exécuter. Ne pas lever l’option reste toutefois la seule arme des Giants pour le « punir », ce qui équivaut à le laisser partir sur le marché des agents libres. Dans ce cas-là -hautement improbable- même si Bumgarner a commis une faute professionnelle, ils renforceraient un concurrent au titre et s’affaibliraient lourdement. Pas sûr que les fans des Giants le vivent bien !

En définitive, les Giants n’ont pas d’autre option que de voir comment Bumgarner va récupérer, et s’il sera capable de jouer au même niveau qu’avant sa blessure. Rien n’est sûr à ce niveau-là, et les exemples d’effondrements après une telle déconvenue sont loins d’être isolés. Car c’est bien le lanceur qui, après son escapade motorisée, s’est mis seul dans une situation de péril.

Il manquera le All-Star Game pour la première fois depuis 2012 et même s’il gardait jusqu’alors une image de « génie fou », il est redevenu un jeune homme de 27 ans certes brillant mais pas invincible. Et ça, tout le monde l’avait oublié, à commencer par lui…

Publicités

3 réflexions sur “L' »affaire » Bumgarner : La goutte d’eau pour San Francisco ?

  1. Difficile de le blâmer. Avec quelques millions en poches et une vie sans doute très encadré (entraînement,match,dodo) dur de pas avoir envie de profiter de sa journée libre. Un après midi moto cross n’était sans doute pas la meilleure des idées , mais il aurait aussi pu se blesser en allant jouer au golf

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s