Patrick Cromwell, recrue de Montpellier (D1) : « Aider les Barracudas à gagner le titre »

Aujourd’hui, l’équipe TSO est partie à la rencontre de Patrick Cromwell, ancien étudiant et infielder pour la prestigieuse université de Clemson. Cromwell a décidé cette année de poser ses valises en France au sein des Barracudas de Montpellier.

The Strike Out : Bonjour Patrick, merci de nous accorder de votre temps pour répondre à quelques questions de l’équipe TSO. Tout d’abord, pourriez-vous vous présenter à nos lecteurs français qui ne connaissent pas votre parcours ?

Patrick Cromwell : Je m’appelle Patrick Cromwell et j’ai grandi dans le sud de la Californie. J’ai joué au baseball toute ma vie et j’ai eu l’occasion de jouer au niveau universitaire à l’université de Clemson. J’ai eu une fantastique expérience, là-bas puis j’ai enchainé en jouant en Australie et en Allemagne peu de temps après. Je suis très enthousiaste à l’idée de pouvoir jouer à Montpellier, en France, en 2020.

TSO : Vous avez occupé de nombreux postes dans votre carrière (2B, 3B, SS), mais lequel préférez-vous ?

PC : J’ai grandi en jouant shortstop, mais j’ai fait la transition vers la 3B pendant mes études et j’ai vraiment appris à aimer ce poste. Je me vois comme un bon défenseur avec de bonnes mains, et la troisième base est l’endroit parfait pour un profil comme le mien. Ces deux dernières années, j’ai recommencé à jouer en SS. Donc, je pense que les SS et le 3B sont mes positions préférées

TSO : Vous avez joué dans la NCAA, en Australie et en Allemagne. Que pensez-vous de ces différents types de baseball ?

Patrick Cromwell ou le secret d’un sourire ultra-bright

PC : Chacune de ces ligues m’a proposé un défi différent. Le grand saut vers le baseball universitaire et la NCAA a été difficile. J’ai réalisé la densité d’effectif de chaque équipe, et comment chaque joueur sur le terrain avait la capacité de continuer au niveau professionnel. En Australie et en Allemagne, il m’a fallu quelques semaines pour comprendre comment le jeu était pratiqué dans ces pays. Même si le baseball est un sport pratiqué dans le monde entier, chaque pays joue le jeu un peu différemment. Le fait de jouer dans ces trois ligues m’a permis de devenir un joueur plus complet

TSO : Vous avez été un joueur important à Clemson, où vous avez connu une excellente dernière saison. De quoi aviez-vous besoin pour être repêché par une franchise MLB ?

PC : Rien que d’être sélectionné pour la Draft des Ligues Majeures est déjà un exploit en soi . Les équipes recherchent des joueurs dont elles pensent qu’ils peuvent avoir un impact non seulement au niveau Major League, mais aussi dans les ligues mineures

TSO : A Montpellier, vous renjoindrez deux Américains (Owen Ozanich et Andy Cosgrove), la présence de deux joueurs aussi talentueux a-t-elle un impact sur votre choix de rejoindre Montpellier ?

Owen Ozanich, nouveau coéquipier de Patrick Cromwell, lors de sa signature pour Montpellier

PC : Quand j’ai décidé de retourner en Europe pour une autre saison, je voulais jouer avec un ami. Andy et moi avons joué l’un contre l’autre à l’université et nous avons beaucoup d’amis communs. Après avoir entendu parler de sa décision de poursuivre le baseball en Europe, je l’ai contacté pour voir s’il souhaitait que l’on recherche des équipes ensemble. Par chance, les Barracudas avaient besoin d’un arrêt-court et d’un receveur.

Je suis très heureux de rencontrer Owen. Comme il est un habitué du baseball en France, Andy et moi avons été en contact avec lui pendant ce processus. Il nous a aidés à répondre à toutes nos questions jusqu’à présent.

Après avoir entendu quelle équipe Montpellier allait constituer pour cette saison, j’étais très enthousiaste. Ces deux gars sont des athlètes incroyables et je pense que nous pouvons tous les trois aider les Barracudas à gagner le championnat.

TSO : En France, nous sommes fascinés par le sport universitaire américain, comment est-ce pour un jeune sportif ?

PC : J’ai vraiment aimé être un athlète universitaire. La possibilité de jouer au baseball au plus haut niveau amateur tout en recevant une éducation était formidable. Parfois, il était très difficile de trouver un équilibre entre le sport et les études, mais cela vous apprend à quel point les compétences en matière de gestion du temps sont importantes. J’ai beaucoup grandi en tant qu’athlète et en tant qu’étudiant pendant mon séjour à Clemson.

TSO : Quels sont vos objectifs à long terme ? Rejoindre un grand championnat ( comme le Japon), poursuivre votre aventure en Europe ou peut-être retourner aux États-Unis ?

PC : Je n’ai pas beaucoup d’objectifs à long terme quand il s’agit de baseball. Je compte me concentrer sur cette saison en France et voir où le jeu me mène pour la saison prochaine. Il se peut que je retourne en Australie pour une saison de plus, mais je n’y ai pas encore trop réfléchi.

TSO : Qui sont la ou les personnes et/ou joueurs qui vous ont le plus inspiré et qui vous inspirent encore ?

Grant Cox, ex coéquipier de Patrick Cromwell à Clemson
PC : La personne qui m’a le plus inspiré est mon ancien coéquipier à Clemson. Grant Cox. C’était un joueur exceptionnel du lycée qui s’est engagé à Clemson, mais qui n’a malheureusement jamais pu jouer. Sa carrière universitaire a été entravée par des blessures qui étaient hors de son contrôle. Aujourd’hui encore, il doit faire face à ces blessures, alors chaque fois que je joue, j’essaie de réaliser la chance que j’ai d’être dans cette position.

TSO : Et pour ma dernière question, je voudrais parler de l’actualité de la MLB et plus particulièrement de la tricherie des Astros ? Qu’en pensez-vous ?

PC : Il est certain que les deux semaines qui ont suivi la nouvelle ont été folles à ce sujet. Il semble que chacun ait sa propre opinion sur la situation. Si tout cela est vrai, mon plus gros problème est l’impact que cela a eu sur les lanceurs qui venaient d’être appelés pour lancer contre les Astros à Houston. Si un type a vécu une mauvaise sortie à cause du vol de signes, il peut parfaitement avoir été renvoyé en AAA et ne plus jamais revoir les Ligues Majeures. 

Toute l’équipe de The Strike Out tient à remercier Patrick Cronwell pour le temps qu’il nous a accordé afin de réaliser cette interview. Nous lui souhaitons le meilleur pour cette année, espérons qu’elle soit riche en titres et en succès pour lui.


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s