Preview 2019 – Chicago White Sox : La lumière au bout du tunnel ?

La NFL ? Terminée. La NBA ? Presque terminée. Ces deux sports majeurs aux Etats-Unis vont peu à peu laisser leurs places au 3e larron. La MLB. Un peu comme la nature, au printemps, la MLB sort de son hibernation et vient fleurir nos soirées (et surtout nos nuits). Alors qu’on se rapproche de plus en plus du début de la saison régulière, il est grand temps de se pencher sur les forces en présence. Du coup The Strike Out passe en mode présentation et vous propose de faire connaissance avec les versions 2019 des 30 franchises. Chaque jour, retrouvez une nouvelle équipe et on enchaîne avec les Chicago White Sox.

 

Aucune apparition en playoffs depuis 2008 (défaite en ALDS contre les Tampa Bay Rays), aucune saison avec un bilan positif depuis 2012 (coincés entre 62 et 78 victoires par saison), cinq saisons de suite terminées à la quatrième place de l’AL Central et une fréquentation du Guaranteed Rate Field en dessous de 20 000 fans par match (plus bas depuis 1999). C’est le triste bilan de ces dernières années du côté Sud de Chicago. En pleine reconstruction, le club des Chaussettes Blanches s’est montré plus entreprenant cette hiver, actif dans les rumeurs à propos de Manny Machado et Bryce Harper. Les jeunes talents obtenus récemment par la Draft, ou en échange des stars comme Chris Sale et Jose Quintana, sont proches d’éclore. Les supporters reprennent espoir et le club semble prêt à repartir de l’avant. Mais avec l’échec du dossier Machado, la star de 26 ans ayant décidé de rejoindre les San Diego Padres, il va falloir encore être patient avant de revoir les White Sox prêts à rivaliser dans la Ligue Américaine avec les monstres Boston, Houston et New York.

La saison 2018 : Manque de réussite

4ème place dans la division AL Central avec un bilan de 62 victoires pour 100 défaites (38%) soit le pire bilan de la franchise depuis 1970 (56-106). On s’attendait à une saison médiocre mais la plus grosse déception a sans doute été la blessure du lanceur droitier Michael Kopech, top prospect. Avec une première apparition en MLB le 21 août sous le déluge, il a dû mettre un terme à sa saison et se faire opérer des ligaments du coude droit (opération Tommy John) après seulement 4 matches. On sait déjà qu’il ne pourra pas prendre part à la saison 2019, ce qui a eu l’effet d’une douche froide sur les espoirs des White Sox. Néanmoins, Kopech devrait revenir en forme en 2020, si bien qu’il est considéré comme le 2ème meilleur prospect de la franchise, et le 18ème meilleur de toute la ligue (d’après MLB Pipeline). L’espoir pour les White Sox en 2018, était de voir les jeunes joueurs faire un pas en avant et d’échanger contre d’autres prospects, les vétérans  avant leur départ en tant qu’agent libre. Ce fut un échec des deux côtés. Yoan Moncada ne semble toujours pas au niveau avec 217 strikeouts et un OPS de seulement .714. Guère mieux du côté de Tim Anderson ou du pitching. La rotation a été menée par Reynaldo Lopez et son ERA de 3.91 en 188 manches. Du côté des vétérans, Joakim Soria fut envoyé à Milwaukee en juillet en échange de deux lanceurs de ligues mineures méconnus et aucun club n’a été trouvé pour échanger Avisail Garcia (All Star en 2017) ou le lanceur vétéran James Shields. Le second, arrivé en 2016 en échange de Fernando Tatis Jr (ça doit fait encore mal), a avalé les manches avec un niveau médiocre (ERA à 4.53 sur 204 manches) mais quitte, les White Sox en tant que free agent et ne leur apportera rien en retour s’il rejoint une équipe pour 2019. La saison 2018 est à oublier pour les White Sox, en espérant que les prochaines années seront meilleures.

Les mouvements

Au début de l’hiver, de nombreuses rumeurs reliaient Manny Machado et Bryce Harper à Chicago. Aux Cubs mais aussi et surtout aux White Sox. Avec l’arrivée des releveurs Kelvin Herrera (free agent) et Alex Colomé (échange avec Seattle), les White Sox semblaient se préparer à jouer le titre de division dans l’AL Central. Malheureusement, Machado a choisi San Diego et Harper ne semble pas intéressé. Le GM Rick Hahn a ensuite tourné son attention vers des joueurs vétérans pour encadrer les jeunes dans leur progression comme le 1B All Star 2017 Yonder Alonso, ou les lanceurs partants Ivan Nova et Ervin Santana (All Star 2017 mais blessé en 2018). Pas de joli joujou flambant neuf mais Hahn affirme qu’il est prêt à utiliser les ressources nécessaires pour améliorer l’équipe. La bonne nouvelle reste que peu de cadres sont partis. La liste des free agents quittant l’organisation se limite à Shields, Garcia et Matt Davidson.

Les ambitions pour 2019 : Encore un peu de patience

La division AL Central s’annonce toujours aussi faible, avec les Cleveland Indians au sommet et les Minnesota Twins essayant de lutter. Les White Sox ne seront pas dans la course cette année non plus mais espèrent voire des signes encourageants de progrès afin de se lancer à fond dans la bataille au plus tôt en 2020. Des percées personnelles dans la rotation (Carlos Rodon, Lucas Giolito, Carson Fulmer) ou le lineup (Moncada, Anderson, Adam Engel) feraient du bien aux supporters et permettraient d’accélérer la fin de la reconstruction.

La tête d’affiche : Jose Abreu

Rookie of the Year en 2014, le 1B star arrive à la fin de son contrat cette année. Des négociations pour une extension de contrat ne semblent même pas avoir lieu. Il n’y a aucun doute qu’Abreu rejoindra une autre équipe cet hiver. Une première moitié de saison solide pourrait mener les White Sox à l’échanger avant la date limite fin juillet. Si c’est le cas, on pourrait s’attendre à un retour similaire à celui obtenu par les Detroit Tigers en 2017 après le départ de JD Martinez en Arizona, rien d’exceptionnel mais de la profondeur.

Le joueur à suivre : Eloy Jimenez

C’est l’homme que tout le monde attend. Prospect numéro 3 de la ligue derrière Vladimir Guerrero Jr et Tatis, le joueur de champ extérieur affichait un OPS de .961 dans les ligues mineures en 2018. Obtenu en échange de Jose Quintana en 2017, il pourrait commencer l’année en ligue mineure mais il faut s’attendre à le voir en MLB d’un jour à l’autre dès avril. Doté d’une puissance de frappe proche de celle de Giancarlo Stanton d’après les scouts, son haut potentiel vient surtout de sa capacité à frapper la balle avec régularité. Il est néanmoins limité en vitesse et en défense mais sa batte en vaut la peine. (On en parlait d’ailleurs ici : les 10 prospects qui vont faire 2019)

Notre prévision

La reconstruction continue mais on commence à voir une lueur au bout du tunnel. Des progrès par rapport à 2018 semblent inévitables. Les White Sox devraient pouvoir titiller la barre des 70 victoires cette année, c’est ce que les prédictions PECOTA leur accordent. Si tout se passe comme dans un rêve, on pourrait même rêver à un bilan proche de 50% de victoires.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s