À la découverte des championnats européens… (#1 L’Italie)

« Around the world », la musique des Daft Punk pourrait bien devenir l’hymne de notre site. Si l’on vous emmène régulièrement en Amérique du Nord, nous essaierons à travers l’année et au moyen d’interviews de vous faire découvrir les différents championnat de notre Vieux-Continent. Ici vous retrouverez tous les détails autour de ces ligues. Et comment ne pas commencer cette série par nos meilleurs ennemis, nos voisins transalpins ? Leur ligue professionnelle est la plus avancée d’Europe et leurs clubs trustent depuis des décennies les Coupes d’Europe.  

L’Italian Baseball League 

180px-Italian_Baseball_League

Comment le baseball est arrivé en Italie ?

En 1944, les Américains débarquent sur les plages de Nettuno pour libérer Rome et l’Italie du nazisme. Sur place, ils ne ramènent pas seulement des chewing-gums et des cigarettes mais aussi des gants et des battes de baseball. À mesure de la progression des troupes alliés en Italie, le baseball a commencé à se pratiquer notamment chez les jeunes dans divers endroits du pays. Et si ce sport a disparu avec le retrait des troupes du pays, il y a pourtant un endroit où il a perduré : Nettuno. Dans cette ville surnommé « la petite Amérique », le baseball y est resté le sport numéro 1, on y  a accueilli la finale de la coupe du Monde 2009 et les enfants sont initiés à la pratique du jeu dès les premières années d’école. Ce n’est donc pas une surprise de voir cette équipe, être la plus titrée du championnat Italien avec 17 sacres et un stade pouvant accueillir jusqu’à 10.000 personnes. On peut noter aussi que le succès fantastique des italo-américains comme DiMaggio ou Berra -pour ne citer qu’eux- en MLB,  doit y être pour beaucoup dans le succès du baseball en Italie.

Les infos-clés du championnat Italien :

  • 9ème nation mondiale (1ère en Europe)
  • Date de création du championnat : 1948
  • Nombre d’équipes dans le championnat : 7
  • Équipe la plus titrée : Nettuno (17)
  • Détenteurs du plus de titre de MVP : Claudio Liverziani et Giuseppe Mazzanti (3 fois)
  • Statut de la ligue : Professionnelle
  • Tenant du titre : Rimini
  • Durée de la saison régulière : 42 matchs d’avril à juin. Les Italian Series se déroulent en Août.

Fonctionnement de la la ligue : 

La chose la plus importante à savoir c’est que la ligue de baseball italienne est organisée sous le même format que la MLB. Pas de système de promotion/relégation donc, comme à l’accoutumée dans le sport européen. L’Italian Baseball League ou IBL est composée de 7 franchises qui disposent de leur propre « farm system » avec des équipes réserves et parfois un réseau de clubs affiliés. Les équipes réserves -pouvant alimenter l’équipe première à tout moment de l’année- s’affrontent dans un championnat à part : l’IBL 2. Avec ces franchises, le but est de concentrer les talents autour de pôles forts. Comme la grande sœur américaine, les échanges entre deux équipes (réserve ou première) sont autorisés.

Si le système franchise et de ligue fermée existe depuis cinq ans, il a un mal fou à se mettre en place, par exemple la saison a débuté à 7 équipes cette année contre 8 les saisons précédentes. La cause en est l’instabilité financière et parfois le manque d’infrastructure. En conséquence de fait, certains clubs disparaissent, d’autres apparaissent ainsi le calendrier et le format du déroulement de la compétition varient d’une année à l’autre. Une situation assez déconcertante qui devrait se stabiliser dans les années à venir pour déboucher enfin sur un modèle référence et solide en Europe. Le baseball italien peut s’appuyer sur 5 équipes phares : Nettuno, Parme, Bologne, Rimini et San Marin qui peuvent toutes prétendre au titre suprême en début d’année. Pour les deux autres équipes en course cette année, Padova est installé depuis 2014 et se comporte plutôt bien quant à Novara ils ont vécu un calvaire dans leur trois première année en IBL (2011-2014) et après une interruption en 2015 repartent sur les mêmes bases en 2016 : 1 victoire et 16 défaites. En-dessous de la première ligue italienne, on retrouve trois divisions au niveau fédéral (Serie A, B et C). Notons aussi le déroulement d’une Coupe d’Italie au cours de l’année, elle  fut remportée par Bologne l’an passé.

Sur la carte ci-dessous vous avez les 7 clubs qui sont actuellement dans l’élite italienne (cliquez sur les repères pour afficher le logo des clubs)

En rouge : Novara
En bleu ciel : Rimini
En noir : Parme
En violet : Nettuno
En orange : Bologne
En vert : Padova
En gris : San Marin

Chaque équipe joue deux série de trois matchs contre les autres équipes. Les quatre meilleures franchises de saison régulière s’affrontent dans une poule unique. Les deux premiers disputent les « Séries », une finale au meilleur des 7 matchs. La première équipe à 4 victoires est sacrée.

  1. Nombre de titres en championnat remportés par les équipes engagées en IBL 2016 
  • Nettuno : 17 (le plus récent : 2001)
  • Rimini : 12 (le plus récent : 2015)
  • Bologne : 10 (le plus récent : 2014)
  • Parme : 10 (le plus récent : 2010)
  • San Marin : 4 (le plus récent : 2013)
  • Padova : 0
  • Novara : 0

      2. Palmarès récent en IBL 

  • 2007 : Grosseto
  • 2008 : San Marin
  • 2009 : Bologne
  • 2010 :  Parme
  • 2011  :  San Marin
  • 2012  : San Marin
  • 2013  : San Marin
  • 2014 :  Bologne
  • 2015 :  Rimini

     3. Les performances des équipes italiennes en Coupe d’Europe 

  • En 53 éditions européennes, les clubs italiens ont remporté 34 fois le titre (Parme 13, Nettuno 6, Bologne 5, Rimini 3, Milan 3, San Marin 3 et Grossetto 1 fois)
  • Ces 10 dernières années, les équipes italiennes ont remporté 8 fois la compétition.

L’Italie est de très loin la nation la plus représentée au palmarès de la Coupe d’Europe. Maître incontesté du baseball sur le Vieux-Continent !

L’emblème du pays – Alex Liddi

2934dd6f6366ff4576995ba2ff448c96.jpg

Seul joueur né et formé en Italie à être arrivé jusqu’en MLB, Alex Liddi est une référence pour le baseball italien. Ironie de l’histoire l’infielder n’a jamais joué en première division transalpine. Alors qu’il n’est âgé que de 17 ans et évolue en réserve, il est repéré par Mauro Mazzoti -scout en Italie pour les Mariners- et est repêché par Seattle lors d’une draft amateur. De là, il gravit tous les échelons en Minors pour atteindre la MLB en 2011, il a totalisé en trois ans 61 matchs avec les Mariners alternant entre les Majors et la Triple A, avant de retomber définitivement dans les ligues mineures. En avril 2016, il a été engagé par les Tigres de Quintana au Mexique.

Le tour des stades

Rimini_Baseball_logoRimini Pirates – Stadio dei Pirati – 3500 places

800px-Stadio_dei_Pirati,_Rimini_Baseball_(2013)

Parma_baseball Parma Baseball – Stadio Cavalli – 3500 places

baseball5-g

20091209144941!Logo_Fortitudo_BC_1953Fortitudo Bologna – Stadio Gianni Falchi – 2500 places

falchi1.jpg

Novara-BaseballStadio Marco Provini – 1000 places

STADIO-PROVINI.jpg

san-marino-logo12 Stadio del baseball di Serravalle – 1500 places Stadio_del_baseball_di_Serravalle_(24-08-2012).jpg

padovaPadova Baseball – Campo Baseball Plebiscito -200 places 

4ac72703eef0cda2da4cc249cf8f874e_c776f58b86bde55e1b59fd7517a43e3f2289f9c8.jpg

Danesi-NettunoNettuno Baseball – Stadio Steno Borghese – 10000 places 361.png

 

Publicités

Une réflexion sur “À la découverte des championnats européens… (#1 L’Italie)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s