La liste de Noel des 30 franchises : American League Edition

Ah le mois de décembre !! Ce mois si particulier synonyme de festivités et de convivialité où on aime à se retrouver au coin du feu ou sous un bon plaid pour lire un livre ou un article de son site préféré (du style The Strike Out) avec en léger fond musical l’incontournable Mariah Carey. Car oui ce dernier mois de l’année civile est aussi synonyme de liste de courses de Noël et l’occasion de gâter ses proches. Et bien en MLB, c’est pareil, les GM vont pouvoir gâter leurs coachs respectifs avec des petites trouvailles plus ou mois bien senties. En effet, tous les ans à cette même période, les General Managers de MLB se retrouvent pour ce que l’on appelle les Winter Meetings. En temps normal, cela se passe dans un complexe hôtelier dans le sud des États-Unis, où, à chaque coin de couloir, on peut tomber sur un homologue prêt à nous faire une offre. Ainsi, l’an passé en décembre, 29 des 30 équipes avaient au moins fait un mouvement durant le mois (excepté… les Rockies). Mais COVID oblige, cette année ce sera bas de pyjama et haut de costume pour des Winter Meetings sur Zoom. Alors, pour aider les coachs et les GM, TSO se charge d’amener la liste au Père Noël des 30 franchises de MLB. À commencer par l’American League. Avec bien évidemment « All I Want For Christmas » en fond sonore.

Voila à quoi aurait dû ressembler le Winter Meeting cette année. Mais pour cause de COVID, ce sera bas de jogging et haut de costume et tous en direct sur Zoom. Photo : DR

American League East

Baltimore Orioles

L’objectif des Orioles est simple, continuer de trouver des assets pas chers sur le marché, qu’ils performent plutôt pas mal sous nos couleurs avant de les échanger à la Trade Deadline. Histoire de faire la transition avant l’arrivée de ses jeunes pousses. On a déjà vu Mountcastle à la batte et Akins sur le monticule. Mais c’est surtout et évidemment le receveur Rutschmann (3e meilleur jeune de MLB et qui devrait faire ses débuts en fin de saison) ainsi que le lanceur Grayson Rodriguez qui sont attendus.

C’est pourquoi en attendant, il faut faire passer le temps et essayer de tirer un maximum de la Free Agency. Problème, Baltimore n’est pas très attractif, il va donc falloir ramasser les miettes mais il y a quand même des belles trouvailles à faire. L’an passé ce fut le cas avec José Iglesias, qui est venu prouver qu’il était trop fort pour Baltimore et qui a fait ses valises. Il va falloir essayer de faire au moins aussi bien cette année et au niveau du batting le club semble déjà avoir trouvé une pièce échangeable en la personne de Yolmer Sanchez et va devoir se tourner vers son pitching staff. Et pour les Orioles, il y a pas mal de nom à retenir. On pense à des lanceurs comme DeScalfani, Chatwood ou encore Téhéran mais Michael Wacha semble être le plus prometteur. Catastrophique avec les Mets en 2020 (6.62 d’ERA), il n’a que 29 ans et sortait de belles saisons avec les Cardinals. S’il performe, il pourrait ramener une belle contrepartie.

Boston Red Sox

Le gros problème des Red Sox l’an passé a été le starting pitching. Ses deux meilleurs starter Sale (Tommy John surgery) et Eduardo Rodriguez (complications cardiaques suite au COVID) ont raté toute la saison 2020. Si le premier ne devrait revenir que cet été dans le meilleur des cas, le deuxième lui, va heureusement mieux et vient de re-signer pour une saison. Déjà un bon point. Eovaldi et Tanner Houck sont des bons compléments mais il manque un lanceur en temps que 2e dans la rotation voir co-ace. Et il y a un profil tout trouvé : Masahiro Tanaka. Outre le fait de le chiper aux Yankees, il apporterait son expérience et sa qualité. Il a terminé l’exercice 2020 avec un ERA de 3.56 avec 48 K en 48 manches. Certes il reste inconsistant mais il reste un lanceur de prestige dans une équipe qui manque de talent sur la butte. On peut également penser à Jake Odorizzi.

New-York Yankees

DJ LeMahieu est le leader silencieux des Yankees et il apporte un équilibre indispensable à l’attaque. Photo : DR

Évidemment, le seul et unique objectif des Yankees est de : RAMENER DJ LEMAHIEU A LA MAISON. Tout juste auréolé du titre de meilleur frappeur d’AL (après celui glané en NL), il est le leader silencieux de cette équipe. Son éthique de travail est un exemple à montrer dans toutes les équipes et il apporte une sérénité et un équilibre capital dans la lineup des Bombers. Il faut le signer, peu importe le prix. Quitte à le surpayer, mais, on le sait, dans ce domaine les Yankees savent faire. Sinon, il faudra se rabattre sur un gros poisson sur le marché des trades mais cela sera très coûteux (voir notre podcast spécial intersaison à écouter ici)

Tampa Bay Rays

On le sait, déjà en temps normal, Tampa est un petit marché et a donc des finances très serrées. Mais avec la crise économique liée au COVID, cela se complique d’avantage pour la franchise de Floride. La preuve : le club a dû se résoudre à ne pas prolonger Charlie Morton, pourtant étincelant sous ses couleurs. Et quand on sait que Blake Snell va recevoir presque 40 millions sur les 3 prochaines saisons, on peut se dire que l’ancien CY Young est le prochain sur la liste. Et comme l’a très justement souligné Jim Bowden de The Athletic, une équipe pourrait être plus qu’intéressée par son profil (car oui l’ensemble des équipes seraient intéressées par Snell). Ce sont les Angels. Dans l’urgence absolu de renforcer sa rotation (on y reviendra) pour accompagner Trout, Snell pourrait être un ace en puissance du côté de la Californie. Cependant, il faudrait lâcher gros pour s’offrir les services du gaucher. Mais pour gagner, il faut faire des sacrifices et je pense que Snell en vaut la peine. Pour Tampa, on récupère de très bons jeunes et on aère les finances. Il faudra donc trouver des remplaçants pour venir épauler et soulager Glasnow. Des starters de deuxième tiers devraient faire l’affaire. Et comme d’habitude, Kevin Cash se débrouillera.

Toronto Blue Jays

La priorité des Blue Jays est de renforcer son pitching staff mais les lanceurs élites sont rares dans cette Free Agency. Après avoir gouté à la postseason la saison dernière, les jeunes pousses ont les dents longues et le front office serait bien avisé d’apporter de l’expérience et de l’impact à son attaque.  Et cela tombe bien, George Springer correspond parfaitement à cette description. Coeur et âme des Astros depuis son arrivé au club et MVP des World Series 2017, il aurait une énorme influence sur les jeunes Blue Jays, encore un peu tendres sur la plus prestigieuse des scènes. Il serait également un immense upgrade défensif dans l’Outfield. D’ailleurs, les premiers rumeurs commencent à sortir sur des premières discussions entres les deux parties.

American League Central 

Cleveland Indians 

Se permettre de trade Mike Clevinger et toujours avoir l’une des meilleures rotations de la ligue est un luxe que peu d’équipes peuvent se permettre. En revanche, un luxe que ne peuvent pas se payer les Indians, c’est d’avoir un OF compétitif. Désastreux depuis quelques années, ce secteur est le point noir de cette équipe. Il serait donc bon d’obtenir un upgrade qualitatif. Le problème du côté des Indians, c’est la compétitivité notamment avec la question du futur de Lindor. Du coup, cela pourrait être un frein à l’enthousiasme de certains gros Free Agent du poste comme Springer ou Ozuna. Il faut donc se rabattre sur le deuxième tiers des OF et une réunion avec Brantley serait une belle histoire. Cleveland s’est mordu les doigts de l’avoir laissé partir et voudra se rattraper auprès d’un batteur qui frappe en moyenne à .300 sur les 3 dernières saisons.

Chicago White Sox

Comme Toronto, Chicago a pu faire goûter à ses jeunes pousses le goût des playoffs. Mais on s’est bien rendu compte qu’il manquait encore quelque chose notamment dans la rotation derrière Keuchel et les jeunes starters. Je vais encore faire mon nostalgique mais une réunion avec José Quintana serait une belle histoire, lui qui a permis au club de se refournir en top prospect. Il n’a pas épaté chez les Cubs mais il s’est avéré plutôt utile. Il serait un bon complément.

Detroit Tigers

Detroit vient de se trouver son entraîneur, et ses jeunes lanceurs viennent à peine d’arriver en MLB, le futur s’annonce lumineux, mais la lumière semble encore un peu loin au bout du tunnel. Il faut donc venir complémenter et trouver des bons joueurs pour faire le pont. Et comme pour les Orioles, si ces derniers performent, il faudra se précipiter pour les échanger. Au niveau offensif, on pense à des noms comme Jurickson Profar ou Adam Eaton tandis que, pour les lanceurs, des noms comme Taijuan Walker ou Rick Porcello pourraient se relancer chez les Tigers.

Kansas City Royals

Alex Gordon, la légende des Royals ne portera plus les couleurs de Kansas City. Photo Credit: Jeff Curry-USA TODAY Sports

Encore plus loin dans le rebuild que les Orioles ou les Tigers, les Royals doivent faire un tour d’effectif de leurs jeunes lanceurs qui semblent prometteurs. Un recrutement à ce poste n’est pas une priorité même si un agent libre en recherche d’une rédemption ne serait pas de trop. D’autant que le club a déjà fait revenir Mike Minor. La top priorité semble de se trouver des armes offensives, notamment dans l’OF, puisque le club a perdu sa légende Alex Gordon. Des noms comme Josh Reddick, dans les meilleurs des cas, ou bien, plus abordables, des joueurs comme Nomar Mazara ou Ben Gamel pourraient retrouver des couleurs chez les Royals.

Minnesota Twins 

La malédiction en Play-offs continue pour les Twins mais on sent qu’il ne manque pas grand chose pour en terminer avec cette série de défaites en postseason. La top priorité reste évidemment la re-signature de Nelson Cruz, véritable visage de la franchise et cœur de l’attaque des Twins depuis son arrivée. En plus de Cruz, un starter costaud pour faire le nombre pourrait faire du bien surtout que la franchise vient de perdre Odorizzi, Hill et Bailey. Un nom comme Jake Arrieta revient avec insistance. Il n’est plus dans son prime et montre un sérieux déclin mais il peut toujours s’avérer utile notamment pour manger des manches. Des starters de deuxième tiers de la Free Agency comme Happ, Gio Gonzalez ou encore Garrett Richards seraient intéressants.

American League West

Houston Astros

Un vent de fin de cycle souffle sur Houston, et une première vague de départ est arrivée, et devrait se poursuivre sur les deux prochaines années. Il faudrait du renfort au niveau du bullpen pour les Astros et pourquoi pas un starter de deuxième tiers pour aider les jeunes lanceurs. Mais l’urgence se situe au niveau de l’OF puisque 3 de ses 4 joueurs de champs extérieurs sont arrivés en fin de contrat (Brantley, Springer et Reddick). Kyle Tucker doit se sentir bien seul. Qualitativement, ce sera difficile de remplacer Brantley et Springer même si pour le premier une réunion n’est pas à exclure. Ce sera beaucoup plus difficile de garder Springer. Il faut donc trouver au moins deux joueurs : Jackie Bradley Jr, serait un superbe ajout défensif au poste de CF même si son attaque est instable. Pour le dernier spot, des joueurs comme Joc Pederson, Kyle Schwarber ou Eddie Rosario offrent des qualités non négligeables.

Los Angeles Angels

TREVOR BAUER, TREVOR BAUER, TREVOR BAUER. Tout simplement. Il faut essayer de recruter un maximum de starters de qualité. On l’a vu dans la partie Rays, un trade serait plus probable pour se trouver un starter élite. On peut également penser à Lance Lynn. Snell et Lynn deux des noms qui reviennent le plus sur le marché des transferts.

Oakland Athletics

Le club a perdu son closer à la Free Agency, il faudra donc renforcer un peu le bullpen, mais la priorité est de remplacer Marcus Semien au poste d’arrêt-court. L’an prochain, ce poste sera assez fourni en agent libre avec des noms comme Correa, Seager, Story et Lindor mais en attendant en 2020, c’est beaucoup plus light. Didi Gregorius ou Andrelton Simmons sont des noms intrigants, surtout le dernier qui pourrait former une paire défensive incroyable avec Chapman.

Seattle Mariners

Jerry Dipoto, le GM, a été clair, il faut renforcer le bullpen. Ça tombe bien, il y a pas mal de très bons joueurs. Malheureusement, Seattle n’est pas encore assez attractif pour attirer les gros poissons comme Hendricks ou Yates. Mais des lanceurs, comme Treinen, Nate Jones ou Brandon Workman, pourraient s’avérer des bonnes pioches. Il y a vraiment énormément de lanceurs de bullpen sur cette Free Agency et, derrière deux trois gros noms, le niveau est homogène.

Texas Rangers

La nouvelle pépite du baseball Coréen Ha-Seong Kim est un des noms à suivre pour cette intersaison. L’arrêt-court de 25 ans possède un potentiel exceptionnel. Photo : DR

Nouveau stade et un nouveau GM respecté, les Rangers semblent avoir les armes pour être attrayants. À part le plus important, un effectif compétitif. Pour faire revenir et vibrer le public, il faut trouver des joueurs de qualité, notamment offensivement, car l’ancienne garde Odor et Andrus semblent en bout de course. Il faut du renouveau et de la Hype. Pas grand chose sur le marché, surtout pour un équipe peu attractive. Il faut donc chercher en dehors des États-Unis et un nom du côté de la Corée commence à faire beaucoup de bruit. Ha-Seong Kim, arrêt court de 25 ans, fait saliver beaucoup de monde grâce à sa puissante batte et à son jeune âge. Car oui c’est rare de voir un joueur si jeune être éligible pour rejoindre la MLB (il faut 7 ou 8 saisons dans sa ligue). Et Kim a commencé sa carrière à 18 ans et n’a fait que dominer la ligue coréenne depuis sa 2e année. Et sort d’une saison 2020 stratosphérique avec 30 HRs et 109 RBI ainsi qu’une moyenne au batôn de .306. En 7 saisons, il affiche 575 RBI, 134 HR et une moyenne au batôn de .294. Des stats impressionnantes qui pourraient appâter les Rangers qui ont de la place financièrement et pour prendre le pari. Beaucoup d’espérance pour Kim puisque Baseball America a même écrit qu’au moment où le joueur des Kiwoom Heroes débarquera en MLB, il sera d’entrée dans la liste des 100 meilleurs jeunes. Il amènera surtout de la Hype dès son arrivée dans son futur club.

La transition baseball asiatique/MLB est toujours délicate mais à seulement 25 ans, il a le temps de s’adapter.


Une réflexion sur “La liste de Noel des 30 franchises : American League Edition

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s