La liste de Noel des 30 franchises : National League Edition

Ah le mois de décembre !! Ce mois si particulier synonyme de festivités et de convivialité où on aime à se retrouver au coin du feu ou sous un bon plaid pour lire un livre ou un article de son site préféré (du style The Strike Out) avec en léger fond musical l’incontournable Mariah Carey. Car oui ce dernier mois de l’année civile est aussi synonyme de liste de courses de Noël et l’occasion de gâter ses proches. Et bien en MLB, c’est pareil, les GM vont pouvoir gâter leurs coachs respectifs avec des petites trouvailles plus ou mois bien senties. En effet, tous les ans à cette même période, les General Managers de MLB se retrouvent pour ce que l’on appelle les Winter Meetings. En temps normal, cela se passe dans un complexe hôtelier dans le sud des États-Unis, où, à chaque coin de couloir, on peut tomber sur un homologue prêt à nous faire une offre. Ainsi, l’an passé en décembre, 29 des 30 équipes avaient au moins fait un mouvement durant le mois (excepté… les Rockies). Mais COVID oblige, cette année ce sera bas de pyjama et haut de costume pour des Winter Meetings sur Zoom. Alors, pour aider les coachs et les GM, TSO se charge d’amener la liste au Père Noël des 30 franchises de MLB. Après l’American League; on passe à la National league. Avec bien évidemment « All I Want For Christmas » en fond sonore.

National League East 

Atlanta Braves 

Pour les Braves, c’est plutôt compliqué car le recrutement va beaucoup dépendre de la décision de la MLB concernant le DH universel. S’il l’expérience continue, Atlanta devra donc tout faire pour prolonger Ozuna qui sort d’une saison stratosphérique et qui est un DH parfait. Si la Ligue décide de ne pas poursuivre le DH universel, la défense limitée d’Ozuna le rend trop cher, et les Braves pourraient se tourner vers un 3e base, car le jeune Riley peine à confirmer. Pourquoi pas aller tenter d’arracher Justin Turner aux Dodgers. Il apporterait énormément d’expérience à cette jeune équipe, du leardship et son talent tant offensif que défensif n’est plus à démontrer. Pour la rotation, le club a déjà fait le job avec la surprenant arrivée de Charlie Morton et le recrutement de Drew Smyly qui va apporter de la profondeur à la rotation.

Miami Marlins 

La grosse recrue des Marlins, c’est bien l’arrivée magnifique de Kim NG comme GM. La première femme à ce poste sur l’ensemble des Sports US. Et on a hâte de voir ce qu’elle va faire. Miami a atteint les play-offs la saison dernière, un peu contre toute attente. Et de nombreux jeunes prometteurs sont en train d’arriver dans l’équipe fanion, on pense notamment à Sixto Sanchez, excellent en postseason. L’objectif n’est pas d’ajouter pour ajouter, puisqu’il faut encore tester ces nombreux jeunes, mais pourquoi pas aller chercher un nom pour le bullpen, histoire de retirer un peu de pression des jeunes lanceurs. Des releveurs comme Keone Kela, Corey Knebel ou Jake McGee. Et aussi être à l’écoute des offres de transfert, Miami a beaucoup de jeunes lanceurs, avec des contrats avantageux, et ça va évidemment attirer l’attention.

New-York Mets

JT Realmuto est le meilleur receveur de la MLB actuellement, il sera donc ultra demandé. Photo : YONG KIM / The Philadelphia Inquirer

Ah nos amis les Mets, dont on vient d’ailleurs de sortir l’épisode d’En Toute Franchise dédié (à retrouver ici), vont avoir l’ensemble des yeux rivés sur eux. Steve Cohen, le nouveau propriétaire a les poches pleines mais est surtout bien décidé à utiliser le contenu de ces dernières. C’est un peu la franchise du Queen’s qui va dicter le tempo du marché et faire tomber les dominos. On le sait le club veut recruter du lourd dès cette saison, et les premières rumeurs placent les résidents du Citi Field sur les deux gros batteurs de cette Free Agency, George Springer et JT Realmuto. Mais, le plus judicieux serait de faire All-In sur le receveur. Realmuto n’a que 29 ans et est sans doute le meilleur receveur de sa génération et peut-être le meilleur catcheur de la ligue. Ultra offensif, costaud défensif, très bon au framing et sur le vol de bases, il est un talent générationnel. Il ne faut donc pas hésiter et mettre le plus possible sur ce joueur, qui est un Game changer.

Philadelphia Phillies

Bien évidemment, tout faire pour garder Realmuto est un objectif prioritaire pour les raisons que j’ai évoqué juste au dessus. Surtout quand on a laché Sixto Sanchez dans le deal pour faire venir le receveur. Mais ça s’annonce compliqué avec le salary cap des Phillies qui commence à être plutôt limité. La saison dernière, Philadephie a été le pire bullpen de la MLB, il serait donc bien avisé de recruter du lourd dans ce domaine. Surtout que cette Free Agency ne manque pas de releveurs de qualité. Liam Hendricks, Kirby Yates mais surtout Brad Hand sont des lanceurs dominants et ont une grosse expérience pour clore les matchs. Il faut absolument en recruter au moins un des 3, pour espérer quelque chose la saison prochaine.

Washington Nationals

Le départ de Rendon a fait beaucoup plus de mal que prévu du côté des Nationals. Même si Soto a performé à un niveau MVP la saison passée, il a semblé bien seul. Il faut absolument renforcer la 3e base, le jeune Kieboom est encore un peu tendre à ce poste. Et des premiers bruits qui commencent à nous parvenir d’Outre Atlantique, il y a aurait un intéret de la franchise de la Capitale pour Kris Bryant !!! Ce serait un énorme coup pour les Nationals, qui pourraient ainsi tenter une dernière fois d’aller chercher le graal avec ce groupe. En effet Scherzer est en fin de contrat après cette saison, et pas sûr qu’il veuille rester dans une franchise qui perd comme elle a perdu en 2020. Il faudra sacrifier du talent, c’est sûr et peut-être même Kieboom, mais Bryant est une superstar qui en vaut la chandelle. Et si le joueur des Cubs n’est plus disponible (il est sur les tablettes de beacuoup d’équipes, notamment les Braves), il y a un autre joueur de niveau MVP qui est sur le départ qui joue lui aussi en 3e Base du côté du Colorado. Les Nats doivent frapper fort !!

National League Central

Milwaukee Brewers

Pour Milwaukee, c’est simple il faut trouver des Starters. En 2020, le club en a trouvé déjà deux avec Corbin Burnes et Brandon Woodruff qui semblent être des lanceurs qualitatifs mais ce n’est pas assez quand on vise d’aller loin en postseason. Le club ne pourra pas aller chercher Trevor Bauer ou Tanaka à cause du faible marché, mais pourquoi pas tenter de relancer un joueur comme Chris Archer. Le club a réussi à relancer des joueurs par le passé, je pense notamment à Wade Miley. Et puis au pire des cas, il reste toujours la monnaie d’échange Josh Hader. Avec l’énorme montée en puissance de Devin Williams, Hader est devenu moins indispensable, surtout qu’il a connu un petite année 2020, pour ses standards. Une équipe à la recherche d’un closer pourrait venir aux renseignements, je pense notamment à Houston qui a pas mal de starters disponible.

Cincinnati Reds

Le club va évidemment perdre Trevor Bauer, mais sa présence était un luxe car la rotation est tout de même composée de Sonny Gray et Luis Castillo notamment. L’hiver dernier le club a énormément dépenseé pour se forger une attaque avec l’arrivée de Castellanos, Akiyama et Moustakas. Même si ça n’a pas payé sur 2020, ça reste des joueurs de talents. Il ne reste qu’un vrai trou dans cet alignement c’est le poste d’arrêt court. Le club vient de s’offrir un peu marge financière en libérant Archie Bradley et en tradant Raisel Iglesias, il pourrait ainsi tenter de s’offrir les services de Marcus Semien, le meilleur short-stop de cette Free Agency 2020. Un infield Eugenio Suarez, Marcus Semien, Mike Moutsakas et Joey Votto, je sais pas vous mais ça fait bien rêver.

Chicago Cubs

Fin de cycle du côté des Cubs qui va sans doute perdre une des ses stars, Kris Bryant. Photo : The Athletic

J’ai une mauvaise nouvelle pour mes amis fans des Cubbies, le club n’est pas du bon côté des tractations pour le moment. On est plus sur une vague de départ que d’arrivée. Evidemment Kris Bryant et dans toutes les rumeurs, mais Wilson Contreras connaît un réel intérêt, tout comme Yu Darvish après sa magnifique saison. L’objectif de Chicago est donc de vendre au mieux ses joueurs pour renforcer son farm system comme la franchise avait su le faire avant le run de 2016. Et pourquoi pas tenter quelques coups sur le marché des agents libres.

Pittsburgh Pirates

Que dire sur les Pirates, pas grand-chose d’attractif dans son roster mis à part Gregory Polanco et Josh Bell. Ce dernier pourrait avoir une belle côté sur le marché et il faut être à l’écoute des offres et être prêt à lâcher en cas de propositions irrefusable.  Le club vient de commencer sa reconstruction, il faut donc tenter des coups sur le marché des agents libres et tester ses jeunes. Du côté de TSO, on a très hâte de voir Ke’Bryan Hayes, le très prometteur 3e base du club qui a fait des premiers pas en fin de saison dernière.

Saint-Louis Cardinals

Du côté des Cardinals, on n’est pas trop partisan de la Free Agency, on préfère faire les choses en grand avec des trades. Pour reprendre les mots du journaliste Jim Bowden de The Athletic : Ils (les Cardinals) préfèrent attirer des stars par trade et proposer des prolongations car ils sont persuadés que les joueurs vont tomber amoureux de la ville et de la franchise. Regardez avec Matt Holliday ou Paul Goldschmidt. » On peut donc s’attendre à ce que le Front office de Saint-Louis tente de faire bouger les choses. Le club n’a plus connu les World Series depuis 2013 et les fans, très exigeants, commencent à s’impatienter. Il faut donc frapper fort, surtout que le farm sytem est encore plutôt confortablement bien garni. Pourquoi pas aller chercher un Francisco Lindor. Ce serait un coup magnifique et donnerait tout de suite une autre dimension à cette équipe. On peut aussi pourquoi pas envisager un trade pour un gros lanceur, histoire de bien entourer Jack Flaherty.

National League West

San Diego Padres

Du côté des Padres, l’ossature est déjà là et le gros du travail a été réalisé la saison dernière, notamment à la trade deadline, avec les arrivées de Nola et surtout Clevinger. On l’a vu face aux Dodgers lors de la postseason, ce qu’il manque c’est de la profondeur au niveau de la rotation, même si les absences de Clevinger et Lamet pénaliseraient n’importe quelle équipe. Il faut donc aller chercher du talent sur le poste de starter, on peut donc penser à des joueurs comme José Quintana, Masahiro Tanaka ou pourquoi pas James Paxton.

San Fransisco Giants

Du côté de la Baie, c’est simple il faut encore patienter une année. En effet à la fin de la saison prochaine les gros contrats de Cueto, Longoria ou encore Crawford ne seront plus d’actualité et les finances pourront enfin respirer. En attendant le club a fait le pari de conserver Kevin Gausman, après sa belle saison 2020. Il faut donc tenter de réitérer cette belle trouvaille en 2020. Il faut tenter des coups, il n’y a rien à perdre. Dans l’idéal, il faudrait un starter, un bon releveur pour venir remplacer Tony Watson et un couteau suisse pour le terrain.

Arizona Diamondbacks

L’alignement offensif est plutôt cohérent, la rotation à 3 belles pièces avec Gallen, Smith et Kelly. L’urgence est de trouver du renfort au niveau du bullpen. Et du qualitatif. Si les gros poissons comme Hendricks, Yates ou Hand semblent hors d’atteinte, pourquoi pas tenter de s’offrir les services de Trevor Rosenthal qui a ressuscité sa carrière l’an passé. Enorme avec les Royals, il a été tout aussi étincelant avec les Padres durant ses 9 apparitions (aucun point concédé et 17 K). Sa balle rapide atteint de nouveau les 100 MPH, mais sa propension à se blesser pourrait refroidir les prétendants et ainsi offrir une fenêtre pour les Dbacks.

Colorado Rockies

La situation contractuelle de Nolan Arenado, et sa player option, font de lui un joueur très demandé cet hiver. AP Photo/Danny Moloshok

Les Rockies sont dans une situation assez complexe. Pas suffisamment mauvais pour rebuild mais pas suffisamment bons pour espérer atteindre la postseason. Surtout avec les Dodgers et l’émergence des Padres. Il va donc falloir faire des choix. Trevor Story est en fin de contrat en 2021 tandis que Charlie Blackmon a lui une player option pour 2022. Soit deux de ses trois meilleurs joueurs qui pourraient claquer la porte de Denver. Car oui en parlant d’option, il y en a un qui ne va pas réfléchir longtemps, c’est bien la superstar Nolan Arenado. Très mécontent de sa direction, il a bien fait savoir qu’il avait des envies d’ailleurs. Et pour ne pas risquer de le voir partir pour rien, il est capital que le Front office des Rockies se penche sur les offres qui vont lui parvenir. Arenado est l’un des 5 meilleurs joueurs de la MLB et les propositions seront donc forcément intéressantes. Il faudra choisir la meilleure. Les Dodgers, Nationals et Braves sont notamment sur le coup. Avec les Yankees à l’affut. En cas de départ d’Arenado, il ne faudra pas hésiter à trader Story et Blackmon pour ne pas les lâcher pour rien, et ainsi commencer une reconstruction. Et c’est pas plus mal de la commencer maintenant puisque les Padres et les Dodgers semblent intouchables pour le moment.

Los Angeles Dodgers

Que vont nous faire les champions en titre. Après avoir attiré ni plus ni moins que Mookie Betts, le club a du talent à ne plus quoi savoir quoi en faire. S’il faut trouver un point négatif à cette saison 2020, c’est que Kenley Jansen n’est plus aussi dominant par le passé. Il faut donc lui trouver un remplacant. Il faut frapper un grand coup sur cette Free Agency 2020, bien garnie en closer. L’objectif est donc de signer le meilleur d’entre eux, Liam Hendricks. Le club travaille bien et à donc malgré les succès, un farm sytem toujours attirant et pourrait tenter d’en profiter pour aller chercher, encore, un gros joueur. Ce sera d’autant plus vrai, si Justin Turner ne rempile pas. Dans ce cas Arenado ou Bryant pourrait bien se retrouver sous la tunique bleue. Et nous offrir une équipe digne d’un jeu vidéo.

Publié dans MLB

Laisser un commentaire