Saber Jlajla, Président de la Fédé Tunisienne : « Le Baseball 5 est l’avenir du continent africain »

Saber Jlajla est à la tête de la Fédération Tunisienne de Baseball et Softabll depuis 8 ans. Le président de la fédé œuvre aussi pour le développement de son sport sur le continent africain à travers son travail au sein de l’association africaine de baseball et softball qu’il préside depuis 2014. Pour TSO il nous livre son regard sur l’évolution de ce sport en Tunisie, les objectifs des équipes nationales mais aussi sa vision du Baseball 5. Une nouvelle discipline qui représente peut-être l’avenir du Baseball africain. Entretien.

Tunisie Baseball

Il connaît sans doute mieux que personne les rouages du baseball en Afrique. En Tunisie il est l’un des piliers incontournables d’un sport qu’il découvre il y a plusieurs décennies déjà. Lanceur de l’Association sportive militaire de Bizerte au milieu des années 80, il a braqué plusieurs championnats (1984, 85, 86, 87 et 88) avant de prendre la tête de l’équipe dix ans plus tard. Histoire de garnir un peu plus son armoire à trophée avec un nouveau titre en 95, 96 et 98. Des nouvelles heures de gloire vécues sur le banc cette fois. Les années 2010’s verront naturellement cet ancien champion prendre les rênes de la fédération. Il nous livre aujourd’hui son regard sur l’évolution du baseball en Afrique.

TSO : Pour commencer Saber, pouvez-vous nous expliquer comment le baseball est apparu en Tunisie ? Quel est l’état des lieux aujourd’hui ?

La pratique du Baseball a été introduite en Tunisie après la première guerre mondiale par son importateur Dr C.G. Kelly de Baltimore. Nous sommes un pays culturellement sportif avec de nombreux sports collectifs comme le football mais on existe respectueusement parmi les autres sports. Aujourd’hui on compte dix clubs dans le pays et six équipes de softball. Mais ce qui se démocratise de plus en plus c’est le Baseball5. On compte à ce jour 30 équipes !

TSO : D’ailleurs cette pratique vient de passer sport olympique de la jeunesse et sera présente à Dakar 2022. Un rendez-vous sur votre continent que l’on vous imagine attendre avec impatience ?

Vous avez tout à fait raison. Nous irons à ces jeux avec un double objectif. D’abord arriver à concurrencer les autres nations puis surtout d’être sur le podium. Je crois sincèrement que nous avons toutes les chances pour finir sur la boîte et ramener une médaille !

TSO : Le Baseball 5 est une discipline très jeune. Quel regard portez-vous sur cette nouveauté en Afrique ?

J’aurais beaucoup à dire sur le Baseball5 vu l’importance que représente cette spécialité. Pas seulement pour les pays européens mais surtout pour les pays en manque de moyens. Je suis intimement convaincu que le Baseball 5 est l’avenir du continent africain pour en faire une tradition qui aboutira, je l’espère au Baseball et Softball. Avec le Baseball5 nous avons toutes les chances d’être parmi les meilleures nations vu les qualités physiques que nous avons, nous africains. On touche ici réellement à un sport que je considère fait « sur mesure » avec nos moyens.

TSO : Quelles relations entretenez-vous avec d’autres continents comme l’Europe par exemple ? Et quelles sont vos relations avec la France ?

Nous avons de bonnes relations avec l’Europe et les différentes fédérations européennes comme la France. J’ai d’ailleurs vu qu’ils avaient engagé Bruce Bochy. En tant que dirigeant mais aussi passionné de baseball, je pense que son arrivée à la tête des Bleus ne peut être que bénéfique vu l’expérience qu’il a.

Saber Jlajla

TSO : Avez vous des contacts avec la MLB ? Peut-on espérer voir des joueurs africains en MLB dans un futur proche ?

Malheureusement, a l’inverse de nos bonnes relations avec le Vieux Continent, nous n’avons pas spécialement de relation aujourd’hui avec la MLB. D’un point de vue local, le baseball commence à bouger en Tunisie mais aussi au Maghreb. Par exemple récemment la fédération égyptienne a été créée. C’est positif et ça doit nous pousser à aller de l’avant.

TSO : Et qu’en est-il d’ailleurs à un niveau plus global ? Sur l’ensemble de l’Afrique ?

Je pense que l’Afrique est sur la bonne voie avec le programme de développement de la WBSC. Il faut savoir que les formations de nos jeunes sont essentiellement assurées par la WBSC. Je reste convaincu que l’Afrique est un réservoir inépuisable de futurs grands joueurs de Baseball et Softball. Il ne suffit que de moyens aujourd’hui…

 

TSO remercie chaudement Saber Jlajla d’avoir accepté de répondre à nos questions.


Une réflexion sur “Saber Jlajla, Président de la Fédé Tunisienne : « Le Baseball 5 est l’avenir du continent africain »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s