TV Asahi (Japon) : « Ichiro Suzuki est au Japon ce qu’est Zidane à la France »

En venant pour la première fois sur le sol européen lors des London Series, la MLB a non seulement ramené les franchises des Red Sox et Yankees à Londres mais aussi des journalistes venus des quatre coins du monde. Parmi-eux, Ichiro Ohira, reporter à TV Asahi, une des chaînes majeurs du paysage audiovisuel japonais, a accepté de répondre à nos questions. Culture du baseball au pays du soleil levant, icône de ce jeu ou encore longue lignée de grands joueurs venus de l’archipel nippon, TSO a fait le tour de la question entre deux conférences de presse lors du week-end de Londres ! Entretien. 

TSO : Bonjour Ichiro, tout d’abord merci de nous accorder cette entrevue. Pour commencer, pouvez-vous nous dire ce que représente le baseball au pays du soleil levant ?

Ichiro Ohira : Très sincèrement, le baseball est l’un des sports les plus populaires au Japon. Je pense qu’il est plus populaire par exemple que le football ou le rugby ou bien sûr le cricket. C’est vrai que c’est différent de votre culture en France ou celle de l’Angleterre sur ce point.

 

TSO : Quelle place tient le baseball dans l’éducation nationale et dans les écoles japonaises ?

Ichiro Ohira : C’est bien simple, il faut savoir que chaque école, chaque collège ou université a une équipe de baseball ! J’ai moi-même joué à l’école lorsque j’étais encore qu’un enfant ! La plupart des enfants, spécialement les garçons jouent au baseball dès leur plus tendre enfance.

 

TSO : Quel est le regard des médias japonais sur les London Series disputées à Londres, en Europe ?

Ichiro Ohira : Comme vous pouvez le voir ici (NDLR : en salle de presse), beaucoup de médias sont venus du japon pour couvrir cet événement majeur pour le baseball. Et ce d’autant plus que Masahiro Tanaka, le starter pitcher des Yankees a été aligné d’entrée sur le Game one. Cela représente beaucoup pour nous et c’était un moment très excitant pour tous les japonais.

TSO : Vous parlez de Masa, justement comment est-il perçu dans votre pays par les fans ?

Ichiro Ohira : Il est le « calme célèbre » ! Tout le monde le connaît aujourd’hui aux Etats-Unis, en MLB mais il était déjà très connu au Japon avant de débarquer dans les Majors. Ce fut très excitant de le voir aligner ici à Londres pour les London Series en mondovision.

 

TSO : Masahiro Tanaka n’est d’ailleurs pas le premier joueur à s’imposer outre-Atlantique. Parlez-nous un peu de ce que représente un joueur comme Ichiro Suzuki pour les japonais ?

Ichiro Ohira : Ichiro est presque comme une légende pour nous. Si je devais comparer, je dirais que c’est comme Zidane pour les Français ! C’est aussi un pionnier pour les joueurs japonais de baseball ! Il a été un des premiers joueurs à faire le grand saut aux Etats-Unis. Il a inspiré beaucoup de monde et bon nombre de joueurs au Japon ont suivi son exemple. Il a laissé un véritable héritage dans la culture sportive japonaise. C’est vraiment le « Big Men ».

 

TSO : Pensez-vous que l’on reverra un joueur aussi iconique qu’Ichiro Suzuki ou pas ?

Ichiro Ohira : Oui bien sûr, en tout cas j’espère ! Peut-être un dans dix ans ou quelque chose comme ça (rires) !

TSO : Actuellement si vous deviez sortir un joueur japonais du lot, lequel serait-ce ?

Ichiro Ohira : Oh vous me posez une colle ! C’est trop dur ! Je ne suis pas sûr… Si je devais répondre je dirais peut-être que Masahiro Tanaka est l’un des meilleurs. Mais bon… (NDLR : il hésite) nous avons plusieurs bons joueurs et il est vraiment compliqué d’en sortir un du lot.

 

TSO : Que pensez-vous des dernières étoiles japonaises comme par exemple Ohtani qui a brillé l’an passé en décrochant un ROY et en réalisant des exploits plus vus depuis un certain Babe Ruth ?

Ichiro Ohira : C’est le nouveau visage du japon ! Il peut à la fois pitcher et frapper même si maintenant il se concentre sur la frappe. Il peut être un très bon lanceur pour nous, c’est le nouveau type de talent que l’on exporte !

 

TSO : Dernière question, comment expliquez-vous que le japon sorte années après années, générations après générations autant de talents comme Suzuki, Tanaka ou Ohtani ?  

Ichiro Ohira : Vous savez, nous avons énormément de licenciés et chaque école a comme je vous l’ai dit, du baseball au programme. Même en école primaire parfois où les enfants débutent à 5 ou 6 ans seulement. C’est ce qui fait la force du baseball au Japon qui est un sport populaire et très implanté dans les moeurs. C’est la clé de notre succès.

 

TSO remercie chaudement Ichiro Ohira et la TV Asahi d’avoir accepté de répondre à nos questions.

 


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s