London Series : TSO au coeur du Media Day

10h30 ce vendredi matin, nous arrivons, en compagnie de J-Sé Gray, aux portes du Stade Olympique de Londres. Le début d’une aventure d’un week-end au cœur de la plus grande rivalité du baseball américain, mais surtout une magnifique récompense pour un projet débuté il y a maintenant quatre ans, par le biais d’abord d’un simple compte twitter, puis d’un blog… En ce 28 juin, nous nous présentions au Media Day de ce premier match de la MLB en Europe pour collecter deux accréditations.

En compagnie de Benjamin Bernard, le « Monsieur MLB » de Bein Sport que nous avons rencontré aux abords du stade, nous collectons les précieux sésames pour faire notre route vers le stade. Quelques contrôles plus tard, nous voilà au cœur du London Stadium, ou les quatre mascottes de l’indispensable Mascot Race font leur répétition générale. Une petite indiscrétion ? Les candidats seront Winston Churchill, Henry VIII, le Monstre du Loch Ness et Freddie Mercury !

Après une petite balade autour du diamant et une rencontre impromptue avec un Alex Cora relax et tout sourire, c’est l’heure des conférences de presse. S’il se murmurait que les dimensions inhabituelles du ballpark londonien pourraient perturber la stratégie des managers pour ces matchs un peu particuliers, Aaron Boone refusait tout net de considérer cette éventualité : pour lui, aucune raison de changer la stratégie. Même son de cloche chez son lanceur partant du samedi, Masahiro Tanaka, qui admettait tout de même dans un sourire qu’il n’allait « certainement pas dévoiler sa stratégie aux journalistes ». Aaron Judge, quant à lui, notait simplement que ce voyage exceptionnel à Londres ne devait pas détourner l’attention des joueurs face à des matchs de Rivalry toujours spéciaux. Un sentiment auquel les représentants des Red Sox, Alex Cora, Rick Porcello et Mookie Betts auront fait largement écho un peu plus tard.

De retour au bord du terrain, nous tournons notre attention vers le batting practice des New York Yankees, et nous retrouvons au milieu d’une avalanche de VIP et de superstars. CC Sabathia discute avec Spike Lee, le footballeur Raheem Sterling les rejoint bientôt, le président des Yankees Brian Cashman discute le bout de gras avec le Hall of Famer Joe Torre. Que du beau monde. Après quelques interceptions ratées, et un vent poli mais ferme du releveur Adam Ottavino, nous avons le plaisir de nous retrouver presque par hasard nez à nez avec le lanceur James Paxton, qui accepte de nous accorder quelques mots avant son retour au club house.

Après quelques tentatives infructueuses d’obtenir quelques mots de joueurs, ancien ou présent, et un joli remballage du légendaire Joe Torre, encore lui, nous enchaînons avec le batting practice des Red Sox, sous les vivats d’un public plutôt acquis aux Rouges en ce Media Day. Tout près, et si loin d’Alex Rodriguez, classe ultime en costume trois pièces et lunettes noirs, du reporter vedette Ken Rosenthal et d’Alex Benintendi, souriant, disponible, mais pressé de retourner dans le dugout. Nous croyons à notre bonne étoile quand Chris Sale, rien que ça, s’arrête à notre hauteur, mais il douche rapidement nos espoirs : « Désolé gars, je n’ai pas le temps de m’arrêter ». Qu’à cela ne tienne, nous retenterons notre chance lors du batting practice ce samedi, et dimanche aussi s’il le faut !

En attendant, en léger différé du Stade Olympique de Londres, voici quelques faits à connaitre sur le cadre de ces premières London Series :


Une réflexion sur “London Series : TSO au coeur du Media Day

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s