French Baseball Series 2017 : des débuts haletants !

On l’espérait, les deux équipes l’ont fait ! Les Templiers de Sénart et les Huskies de Rouen nous ont livré deux premiers matchs haletants pour ce premier week-end des French Baseball Series 2017. Entre de grandes performances de la part des lanceurs, des attaques muselées et des défenses qui ont failli à tour de rôle, le Templier Stadium a vibré au rythme d’un thriller hollywoodien. Un thriller qui aurait pu tourner au film d’horreur pour Rouen qui est passé près de repartir de Sénart avec deux défaites.

On a retrouvé un spectateur des French Baseball Series (qui a dit « le spectateur » ? Qu’il se dénonce !)

Game 1 / Sénart vs Rouen : 4-3

Le match des Aces. Ozanich vs Urbina. Deux lanceurs qui vont parfaitement assumer leur rôle. Dan Urbina répond présent dans cette finale en ne lâchant qu’un point à l’attaque rouennaisse (7.1, 5H, 1R, 1ER, 2BB, 6K). Owen Ozanich fait aussi bien mais lui va quitter la septième manche avec 3 points mais seulement un seul de mérité (7.0, 9H, 3R, 1ER, 1BB, 10K). Merci qui ? Merci la défense ! C’est vrai que, dans ce match, les Templiers, au demeurant très bons, vont bien profiter des deux erreurs normandes pour finalement l’emporter sur un walk-off double de Félix Brown (2 pour 5, 1R, 1RBI) en 9ème.

Autres faits marquants :

– Larry Infante frappe un homerun à deux points (2 pour 4, 1R, 2RBI).

– Matthieu Brelle-Andrade, une fois n’est pas coutume, connaît une relève délicate en 8ème à cause du homerun d’Infante (1.2 innings, 2H, 2R, 2ER, 0BB, 1K) mais se ressaisit parfaitement en 9ème pour closer le match.

– Léo Jiminian, déjà bourreau des Huskies en demi-finale du Challenge de France, a encore voulu gâcher le plaisir rouennais (3 pour 4, 1R, 2RBI, 1SB).

–  Fred Hanvi, ancien joueur français des Ligues Mineures pour les Twins de Minnesota, est revenu du Japon pour jouer avec Sénart.

– Sénart a proposé son live… avec commentaires ! Une belle perf’ niveau com’ qui, espérons-le, engendrera des petits dans les ballparks de D1.

« J’ai récupéré le mot de passe du WIFI pour la diffusion live ! – Bien joué teammate » – crédits : Glenn Gervot / FFBS (French Baseball Series – 24/09/2017)

Game 2 / Sénart vs Rouen : 2-3

Bis repetita mais à l’envers ! Cette fois-ci, ce sont les erreurs sénartaises qui vont offrir le match à Rouen. Bien qu’au tableau des scores, ce soit les Huskies qui affichent encore deux erreurs en match contre une pour les Templiers, il y a des erreurs dans le jeu qui vont permettre à Rouen de repartir avec une victoire. On est en 10ème manche. Juste avant, Rouen a égalisé en neuvième grâce à un double bon pour un point de Luc Piquet, le genre de pilier de l’équipe toujours là pour sauver la mise à la Meute. Dommage pour Sénart qui menait 1-0 depuis la quatrième manche.

10ème manche donc. Règle d’extra-inning. Des Coureurs placés en première et deuxième bases. Rouen en profite pour prendre l’avantage après une balle passée et un wild pitch qui permet à Rouen de scorer deux fois. Sénart s’en vient à la batte. Les coureurs des Templiers avancent sur une frappe sacrifice en deuxième et troisième bases. Et qui arrive alors à la batte ? Léo Jiminian bien entendu, qui veut encore martyriser les Huskies d’un coup sûr décisif. Il va presque réussir en frappant un coup sûr sur l’arrêt-court, permettant à Brown de revenir à un point. Et là, c’est le drame.

Le jeune Jimmy Mapakou, entré en pinch-runner de Pierrick Lemestre, décide qu’il peut prendre le marbre sur l’action enfin d’égaliser. Trop présomptueux, le voilà pris dans la souricière des Huskies qui l’éliminent entre le marbre et la troisième base. Après une victoire en walk-off le match précédent, voilà que le match prend fin sur une souricière. De quoi ponctuer une première partie de French Baseball Series en beauté.

Autres faits marquants :

– Deux starts de grande qualité dans ce match : Jean Carlos Granados pour Rouen (9.0, 6H, 1R, 1ER, 1BB, 4K) et Jonathan Mottay pour Sénart (8.1, 3H, 1R, 1ER, 6BB, 5K). Mais le win sera pour le releveur normand Yoann Vaugelade (1.0, 1H, 1R, 1ER, 0BB, 0K).

– Les attaques ont été muselées par les lanceurs. Seul le sénartais Romain Martinez-Scott a frappé deux coups sûrs (2 pour 4, 1R) mais c’est Luc Piquet qui obtient le titre de frappeur du match (que je viens d’inventer) avec son RBI égalisateur en 9ème manche.

Larry Infante vient d’apprendre qu’il y aura une demi-journée de soleil pour le deuxième week-end des French Series à Rouen – crédits : Glenn Gervot / FFBS (French Baseball Series – 23/09/2017)

Que penser de ces deux premiers matchs de la série finale ?

Sénart et Rouen nous ont offert deux matchs passionnants et de belle facture. Comme prévu, les lanceurs rouennais ont bien fait mais ceux des Templiers ont été à leur niveau. Les scores et lignes de stats montrent qu’on a assisté à des matchs de lanceurs avec un léger bémol pour les relèves du premier match. Les attaques ont été muselées dans leur ensemble mais des coups d’éclat (performances de Léo Jiminian, HR de Larry Infante, Walk-off de Félix Brown et égalisation de Luc Piquet) ont donné encore plus d’allure à ces deux matchs.

La demi-déception vient sans doute des défenses qui donne une impression mitigée. On ne sait pas si les défenses ont été solides ou perméables. Rouen repart avec 4 erreurs comptables dont deux dans le match 1 qui favorisent la victoire sénartaise. Heureusement, dans le match 2, leurs deux erreurs ont moins de conséquence. Côté Sénart, le match 1 fut solide mais les balles passées et autre wild pitch de l’extra-inning leurs ont empêché de gagner les deux matchs à domicile. Finalement, chaque équipe a offert un match à l’adversaire.

Désormais, la série semble plus équilibrée qu’attendue. Finalement, malgré les erreurs de défense et des lanceurs en sous-régime côté montpelliérain, le choc Templiers-Barracudas en demi-finale a permis à Sénart de hausser son niveau de jeu. Rouen a connu un gap de niveau entre Montigny en demi et Sénart en finale.

Sénart pourra s’en vouloir car ce partage pourrait les obliger à aller jusqu’en un cinquième match où Rouen aurait un avantage certain avec son personnel de lanceurs. Cependant, ce week-end, Sénart a mis la pression à Rouen en montrant que les deux équipes, malgré les quatre défaites en championnat des Templiers, pouvaient évoluer au même niveau de jeu. Si Dan Urbina et Jonathan Mottay peuvent aligner les mêmes performances le week-end prochain, tous les espoirs sont permis pour Sénart afin de réserver un maximum les bras de Matthieu Brelle-Andrade et Pierrick Lemestre.

À ce stade de la série, Les French Baseball Series 2017 en sont au même point que celles de 2016. Une victoire partout au terme de deux rencontres serrées. En 2016, Rouen avait contrôlé les Templiers sur ses terres (5-1/6-1) pour s’imposer en quatre parties. Sénart va-t-il changer la donne et, enfin, s’imposer en finale du championnat de France face aux Huskies ? Au vu de ce premier week-end excitant, on a hâte de voir le dénouement de cette finale, en espérant autant de suspens.

C’est quand la suite ?

Photo en Une – crédit photo : Glenn Gervot / FFBS (French Baseball Series – 23/09/2017)

Publicités

Une réflexion sur “French Baseball Series 2017 : des débuts haletants !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s