HR Derby 2017 : Judge, évidemment !

Très attendu, l’édition 2017 du home run derby a tenu toutes ses promesses. Le rookie phénomène Aaron Judge a dominé la compétition de la tête et des épaules dans un style fascinant. Retour sur ce concours d’anthologie.

Premier tour 

#4 Mike Moustakas vs. #5 Miguel Sano

1-11.png

Le tournoi a débuté par un des duels les moins attendus entre Moustakas et Sano. C’est le second qui s’est élancé en premier au tout petit trot. Le Dominicain a mis deux minutes à trouver son rythme pour finalement claquer 11 HRs dont deux lors du « bonus time ». Pas de quoi effrayer Mike Moustakas qui pointe déjà à 25 HRs cette saison, le joueur de KC prend un bien meilleur départ et atteint les 10 unités à 30 secondes de la fin. Il ne dépassera jamais cette marque à la surprise générale. Un duel assez pauvre en HRs mais riche en suspense, de quoi se mettre dans le bain.

#1 Giancarlo Stanton vs #7 Gary Sanchez

1-12.png

Après son fantastique HR Derby de 2016, Stanton avait à cœur de répéter l’exercice devant un public entièrement acquis à sa cause. Mais Sanchez ne l’a pas entendu de cette oreille, le Dominicain, après 30 secondes de flottement, prend feu et enchaîne les très longues balles. Il terminera à 17 unités, de quoi mettre encore plus de pression sur le Marlin. Visiblement pas dans son assiette, Stanton ne frappera que 4 HR en 1 minute 30. Puis il redevient lui même et enchaîne les HRs pour revenir à quatre unités de Sanchez à une minute de la fin. A ce moment de la compétition c’est lui qui a envoyé les 5 plus longues balles de la compétition, il a donc débloqué son « bonus time ». Tous les feux sont au vert mais le Floridien commence à fatiguer, à la fin du temps réglementaire il est mené 15-17. Malgré un bref temps de repos avant d’aborder ses 30 secondes de bonus, Stanton ne parviendra pas à revenir, il s’inclinera 16-17 dans un duel épique. Alors que la participation de Sanchez à ce concours a été très critiqué puisque le Yankee n’a frappé que 13 HRs cette saison, il a, avec cette performance, répondu de la plus belle des manières.

#3 Cody Bellinger vs #6 Charlie Blackmon

1-14.png

Cody Bellinger l’autre rookie sensation derrière Aaron Judge était l’une des attractions de concours. Dans son premier duel il était face à un concurrent qu’il connait bien pour joueur dans la même division que lui, Charlie Blackmon. Le leadoff hitter des Rockies s’est d’ailleurs élancé le premier et malgré un départ compliqué -5 HRs en deux minutes-, le barbu a fini par trouver son rythme et atteindre les 15 unités. A l’inverse de ses prédécesseurs, il n’a pas réussi à décrocher le « bonus time ». Ironie de l’histoire c’est ce temps bonus qui permettra à Cody Bellinger de l’emporter. Le rookie des Dodgers mené 12-14 à 3 secondes de la fin, a claqué un deuxième HR qui a dépassé la barre fatidique des 440 feet, synonyme donc de 30 secondes de plus. Il mettra ce temps à profit pour frapper deux nouvelles longues balles, synonyme de qualification pour le second tour. Sensationnel !

#2 Aaron Judge vs #7 Justin Bour

1-21

Oui on l’admet, on le confesse, on a pensé un moment qu’Aaron Judge ne passerait jamais le premier tour. A l’issue du passage de son concurrent Justin Bour, les choses étaient très mal engagées. Porté par un public en furie le slugger des Marlins a dans un style brutal et survolté envoyé 22 coups de circuit soit le meilleur total jusqu’alors. Puis Judge entre en piste, malgré l’attente autour de lui, il est tout en décontraction. D’ailleurs au moment de l’échauffement il s’est permis d’envoyer un missile qui a atteint le toit du Marlins Park. Bref ce garçon est indécent et il va le prouver.

Sans précipitation et dans un style élégant il empile les HRs avec une puissance qui ne cesse de nous impressionner. D’ailleurs à deux minutes 30 de la fin, il envoie une balle à 501 feet, le record du premier tour. Toujours est-il qu’il est encore à bonne distance de Bour au moment d’aborder les deux dernières minutes. Il passe la seconde, arrose les tribunes et parvient à égaliser confortablement à la fin du temps réglementaire. Dans ses trente secondes de bonus il n’a eu besoin que du premier swing pour prendre un avantage définitif sur un Bour malchanceux d’être tombé sur une telle machine.

Bilan du premier tour : 128 HRs en tout soit 16 par batteur… Superbe !

Demi-finales

#7 Gary Sanchez vs #5 Miguel Sano 

1-16.png

Après un premier tour de grande qualité, le niveau a clairement baissé en demi, la faute a des organismes empruntés. Si brillant lors de sa victoire, Gary Sanchez n’a frappé que 10 HRs dont 4 uniquement dans les deux premières minutes. Même s’il a clairement perdu de sa puissance entre les deux tours, il a tout de même réussi à décrocher le « bonus time » qu’il n’aura pas vraiment mis à profit avec seulement 1 coup de circuit décoché dans ce laps de temps.

Ce duel 100% dominicain a tourné très vite à l’avantage de Sano qui a atteint les 11 HRs sans grande difficulté alors qu’il restait pas mal de temps à jouer. La finale 100% Yankees n’aura donc pas lieu.

#3 Cody Bellinger vs #2 Aaron Judge

1-18.

Ce duel extrêmement attendu entre les deux prodiges du baseball mondial a tourné court. Le Dodger visiblement très éprouvé n’a pas réussi à créer l’exploit. Comme lors de son premier tour il n’est pas parvenu à créer un momentum, il n’a frappé que 3 HRs en une minute et il pointait à 5 unités 60 secondes plus tard. Il finira avec un bilan modeste de 12 coups de circuit au total. En grande confiance, Judge en claquera 5 en une minute avant de poursuivre son travail de sape ponctué de deux chefs d’oeuvre ; des frappes à 504 et 513 pieds. Il égalera Bellinger alors qu’il lui reste encore 1 minute 10 à jouer. Il passera à une minute du terme grâce à un HR qui a atteint les 507 pieds. Intouchable !

Finale

1-19

#2 Aaron Judge vs #5 Miguel Sano

Une finale très déséquilibrée où le suspense n’a jamais existé. Premier à se lancer, Sano a connu un départ atroce avec seulement 4 HRs en deux minutes. Il n’aura fait guère mieux dans la seconde partie de son passage même s’il a enchaîné 3 longues balles consécutives qui lui ont permis d’obtenir les 30 secondes de bonus. Exténué, il n’a pas frappé le moindre HR pendant cette période.

Comme prévu, Aaron Judge n’a fait qu’une bouchée du Dominicain, en 30 secondes, il avait déjà 4 HRs au compteur. Il a égalisé alors qu’il restait 2 minute 15 au chrono et la emporté 15 secondes plus tard. Génial !

Le rookie des Yankees a frappé un nouveau grand coup en remportant ce tournoi comme un vétéran. Il devient le premier rookie de l’histoire à terminer seul premier de ce concours, bref que dire de plus ? Rien… Ah si ! Il a frappé les 4 coups de circuit les plus longs de cette édition avec des marques à 501, 504, 507 et 513 pieds. Respect !

Publicités

Une réflexion sur “HR Derby 2017 : Judge, évidemment !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s