[Opening Day, D1] – Alexandre Couton: « Prouver que les Cougars de Montigny ont leur place en D1 »

Dimanche 2 avril. les regards des fans de baseball seront braqués sur l’Opening Day de la MLB. Pourtant, ce même dimanche, une autre MLB débutera aussi sa saison : Montigny Le Bretonneux. Et son club emblématique des Cougars. Les champions D2 retrouvent enfin l’élite du baseball hexagonal après l’avoir quitté à la fin de la saison 2011 sur un calamiteux bilan de 2 victoires pour 34 défaites. Une sortie indigne pour l’un des plus grands clubs formateurs de France et l’un des plus importants en nombre de licencié-es

Cette fois-ci, les Cougars ne comptent repartir par la petite porte mais s’installer durablement en première division et y jouer à terme un rôle important en haut du tableau. Avec l’un des meilleurs ballparks du pays, une formation reconnue et efficace et une structuration éprouvée, Montigny pourrait rapidement trouver sa place dans une D1 abordable derrière le Big Three Rouen/Sénart/Montpellier.

Pour découvrir cette version 2017 des Cougars, nous sommes allés à la rencontre du capitaine des félins ignymontains, Alexandre Couton.

Montigny retrouve l’élite du baseball français. Quels seront les objectifs des Cougars dans cette D1 2017 inédite avec deux promus et la descente volontaire d’un club performant comme Toulouse ?

Retour en D1 après 4 années en D2 où nous avons pris le temps de reconstruire un groupe et continuer la formation des jeunes. On a tout fait pour gagner notre place sur le plan sportif en D1 même si en effet le désistement de Chartres nous a facilité la tâche (Chartres avait décidé de ne pas jouer son barrage face au champion D2, ndlr). Pour 2017 notre objectif sera de terminer 4ème et d’accéder aux play-offs.

Comme Montpellier qui a profité de la descente de Toulouse pour recruter, les Cougars ont profité de la descente de Chartres pour récupérer quelques joueurs. Pouvez-vous nous présenter vos recrues chartraines et ce que vous attendez d’elles pour ce retour dans l’élite ?

En effet, nous avons récupéré pas moins de 5 joueurs de leurs effectifs. Tout d’abord les premiers à venir ont été les jumeaux Esteban (Clément et Maxence) sur les conseils de Boris Rothermund. Ce sont deux excellents jeunes joueurs qui peuvent évoluer partout sur le terrain. Ils ont fait de très bons matchs de préparation et laissent entrevoir de belles choses pour l’équipe pour la saison. Nous avons eu ensuite Ronny Materano, qui est un bon frappeur et qui sera utile en Outfield. Nous avons également Juan Carela, un dominicain peu connu dans le baseball français car il est arrivé l’an passé, mais c’est un joueur excellent avec un bras puissant ; également switch hitter. Il devrait prendre le poste de Short-stop. Enfin nous avons récupéré Nicolas Robinet. C’est un jeune joueur avec un bon potentiel, rapide et puissant qui a fait une bonne 1ère saison l’an passé.

Autre recrue majeure, la jeune prodige Mélissa Mayeux, qui revient dans son club formateur. Quelle place aura-t-elle au sein de l’effectif ? Pensez-vous être en mesure de lui faire franchir un cap après de belles apparitions en D1 avec Montpellier ?

Nous sommes très heureux du retour de Melissa, qui a montré l’an passé qu’elle était au niveau de la D1. Elle devrait évoluer au poste de 2ème base ou de Shorstop. Comme pour tous les joueurs de l’équipe, à elle de gagner sa place sur le terrain en étant performante.

Montigny va présenter une équipe jeune et de nombreux membres formés au club. En revanche, mis à part Ronny Materano et Juan Carela venus de Chartres, aucun renfort étranger n’est annoncé officiellement pour le moment. Qu’en est-il des « imports » si importants pour performer en D1 ?

Pour le moment je ne peux toujours rien dire, car nous sommes toujours en attente de finaliser la signature de nos « imports ». Nous attendons trois joueurs courant avril, un lanceur partant, un catcheur et un utility player. Une chose est sûre, ils ne seront pas à l’opening day.

La D1 semble se diviser entre un Big Three (Rouen, Sénart, Montpellier) et les autres. Montigny, club formateur historique et bien structuré, peut-il changer la donne à court ou moyen terme ?

Pour avoir affronté deux de ces clubs cette année en pré-saison (Montpellier et Sénart), je peux dire qu’effectivement ils seront solides mais pas intouchables. Notre objectif à nous est plus sur le moyen terme (3-5 ans). Cependant le chemin est encore long et il y a encore plein de choses a mettre en place pour pérenniser notre place en D1.

La D1 va devoir faire avec une nouvelle réglementation pour les joueurs « sélectionnables en équipe de France » et les accords de Cotonou. Comment voyez-vous l’impact de ces nouvelles mesures sur la stratégie du club et l’avenir de la D1?

Concernant la stratégie de notre club, cela ne vas pas changer grand-chose cette année. C’est plus notre budget qui détermine notre nombre de joueurs non sélectionnables que nous pourrons avoir. Pour l’avenir de la D1, ça ne m’inquiète pas, je ne crois pas qu’il y aura une forte augmentation des joueurs non sélectionnables au détriment des joueurs sélectionnables.

Comment avez-vous vécu cette montée en termes de préparation et de structuration après tant d’années en D2 ? Voyez-vous déjà une différence entre les deux championnats avant même le début de saison dans l’approche de la compétition ?

Dès le début de l’hiver, nous avons prévenu les joueurs que la D1 serait beaucoup plus exigeante en termes d’investissement personnel. La préparation a été plus intensive lors des entraînements, nous avons également demandé aux joueurs une préparation physique à coté des entraînements. Dans la structuration de l’encadrement, il n’y a pas eu de grands changements, Rodolphe Lemeur est encore le manager. Au niveau du club, la direction travaille sur des partenariats privés et a mis en place une campagne de financement participatif.

Finalement, Montigny, champion de D2, est-il réellement un promu quand l’équipe compte autant de joueurs qui ont connu la D1 ou des expériences à l’étranger comme Warren Coopman ? Quelles sont les qualités de votre équipe ?

Il est vrai que c’est un avantage que l’on peut avoir sur les promus des années précédentes. Je pense que tous les joueurs sont au niveau de la D1. Il y a du talent et un niveau homogène dans toute l’équipe. Cependant on sait tous qu’il y a un écart de niveau entre les deux divisions et que le début de saison va être compliqué. On passe d’un statut d’équipe plutôt dominante en D2 à celui de promu. Mais je crois vraiment que nous pouvons accrocher toutes les équipes de la division et montrer que ce club à sa place dans ce championnat.

Les Cougars de Montigny recevront les Arvernes de Clermont-Ferrand pour l’Opening Day ce dimanche avant de se déplacer chez les champions rouennais lors de la 2ème journée.
Retrouvez les scores et statistiques des championnats nationaux sur ffbsstats.org

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s