Souriez, la World Baseball Classic est de retour !

Après quatre ans de patience, les fans de baseball vont enfin retrouver la World Baseball Classic pour une quatrième édition qui mettra en scène, du 6 au 22 mars prochains, les meilleures nations du baseball et de nombreuses stars du jeu, particulièrement de la Major League Baseball.

Une quatrième édition qui pourrait être la dernière comme nous vous l’expliquions ici il y a quelques mois. Depuis, pas de nouvelles informations sur l’avenir de la compétition mais cette idée est dans toutes les têtes. Alors, il faudra en profiter comme si c’était la dernière… au cas où.

Le top mondial au rendez-vous

Sur un plan sportif, seize équipes réparties en quatre poules sur quatre villes vont s’affronter pour arriver au second round. Les deux premières équipes de chaque poule avanceront au second round, qui se déroulera à Tokyo et San Diego, et seront réparties en deux poules de quatre. Tokyo accueillera les qualifiés des poules asiatiques tandis que San Diego recevra ceux des poules nord-américaines.

À l’issue de ce second round, les deux premières équipes de chaque poule joueront des demi-finales puis la finale. Cette phase finale se jouera à Los Angeles.

Poule A (Séoul, Corée du Sud) : Corée du Sud, Israël, Taïwan, Pays-Bas

Poule B (Tokyo, Japon) : Japon, Cuba, Chine, Australie

Poule C (Miami, USA) : USA, République Dominicaine, Colombie, Canada

Poule D (Zapopan, Mexique) : Mexique, Italie, Porto-Rico, Venezuela

À noter que deux nations feront leur première apparitions dans le WBC : la Colombie (sortie du Qualifier de la France en mars 2016) et Israël.

Baseball blockbuster
Baseball blockbuster

Qui pour succéder aux Dominicains ?

Les éditions 2006 et 2009 avaient consacré supériorité du baseball japonais avec deux victoires des Samuraï Japan. En 2013, les joueurs de la République Dominicaine, véritablement en mission, avaient marché sur la compétition en restant invaincus. Quid de 2017 ?

The Strike Out vous fera une présentation détaillée de chaque participant dans les prochains jours. Reste que les favoris de la compétition sont toujours les mêmes : République Dominicaine, USA, Japon, Venezuela sans oublier les gros outsiders comme la Corée du Sud, Porto-Rico voir Cuba ou le Mexique. Cependant, il est toujours difficile de se prononcer sur une compétition de pré-saison, avec des joueurs loin d’être à 100 % et où se révèlent des équipes comme les Pays-Bas qui avaient atteint les demi-finales en 2013. Seront-ils capables de réitérer cet exploit ?

Alors que les organismes se réveillent à peine de la torpeur hivernale, la préparation collective peut avoir plus d’importance que l’alignement de noms issus de la MLB. Et plus fondamentale encore, l’envie de gagner qui permit au Japon puis à la République Dominicaine de s’imposer dans la compétition, à l’inverse d’une Team USA qui ne fut jamais à 100 % sur la recherche de la victoire finale. La donne changera-t-elle en 2017 ? En tout cas, les bookmakers américains la placent favorite à 2/1, devant la République Dominicaine à 5/2 et le Japon à 3/1.

Lance avec les All-Stars

Pour cette édition 2017, ce n’est pas moins de 63 joueurs All-Stars qui sillonnent les rosters des équipes participantes, dont 25 qui participèrent au All-Star Game de 2016. On pourra retrouver Miguel Cabrera, Robinson Cano, Andrew McCutchen, Paul Goldschmidt, Nolan Arenado, Yadier Molina, Eric Gagné, Fernando Rodney, Justin Morneau pour ne citer qu’eux. Bien sûr, certains sont loin de leur niveau All-Star à l’instar d’un Eric Gagné retraite des Ligues Majeures depuis 2008, mais beaucoup l’ont été très récemment, ce qui promet d’ajouter du sel à ce tournoi.

Au jeu des joueurs All-Star, la Team USA remporte la mise avec 19 joueurs ayant participé à la classique de la mi-saison, suivie par la République Dominicaine (16) et le Venezuela (10). Mis en terme d’apparence au ASG, ce sont les dominicains qui devancent les américains et les vénézuéliens. Au total, neuf des seize équipes possèdent un All-Star dans leur roster.

Coté équipes de la MLB, ce sont les Tigers qui seront les plus représentés avec quinze joueurs. Néanmoins, si on ne compte que les joueurs faisant partie actuellement du 40-Man Roster, ce sont les Mets qui proposeront le plus de joueurs (9) devant les Tigers et les Phillies (8). Les Giants ferment la marche dans les deux cas avec seulement trois joueurs.

Sans compter cinq prospects du top 100 MLB (on suivra particulièrement le #6 Alex Reyes des Cards de Saint Louis et de la République Dominicaine), des MVP des championnats japonais ou cubain (comme le japonais Tomoyuki Sugano ou le cubain Alfrfedo Despaigne qui vient de signer un contrat record en NPB), des habitués de la WBC (20 joueurs auront participé au dernier tournoi dont Yadier Molina, Carlos Beltran, Seung Hwan Oh ou encore Adrian Gonzalez)… bref, du beau monde pour cette quatrième édition.

L’avenir de la MLB testé à la WBC

Cette quatrième édition aura des allures de futur. En effet, l’une des nouvelles règles appliquées au tournoi pourrait débarquer prochainement en MLB, la règle du tie-break en extra-inning. Dès la 11ème manche, pour écourter le match, les équipes placeront des coureurs en première et en deuxième base. Cette accélération du jeu, déjà visible entre autres dans notre D1 nationale, sera expérimentée lors de la WBC. Concrètement, si le 5ème frappeur du lineup doit passer à la batte à la 11ème manche, le 3ème batteur du dit lineup prend place en seconde base et le 4ème en première. Bien entendu, ces coureurs pourront être remplacés par des pinch-runners.

En fait, cette règle existait déjà dans cette compétition depuis 2009 mais elle s’appliquait lors de la 13ème manche. Or, aucun match des éditions 2009 et 2013 n’est allé aussi loin. Avec ce changement, on pourrait la voir s’appliquer lors de cette quatrième édition. Concernant la MLB, la règle s’appliquerait dès la 10ème manche et deux ligues mineures en Rookie vont tester le dispositif cette saison. En avançant la règle à la 11ème manche, la WBC prend ainsi des allures de test, histoire de préparer les fans de la MLB à une révolution qui commence déjà à faire couler beaucoup d’encre.

Pour le reste, les fans de baseball profiteront de la dernière grande compétition de baseball entre nations avant les Jeux Olympiques de Tokyo 2020. Mais les JO de 2020 n’auront certainement pas le plaisir de compter sur les joueurs de la MLB, alors en pleine saison. La WBC 2017 sera peut-être la dernière occasion pour les équipes nationales d’aligner autant de noms des Big Leagues. Alors, savourez-la !

Pour en savoir plus, nos présentations de chaque poule :

Poule A : Les Pays-Bas à l’assaut de Séoul

Poule B : Le Japon sur un boulevard

Poule C : Les étoiles de Floride

Poule D : Battle Royale en pays latin

Publicités

Une réflexion sur “Souriez, la World Baseball Classic est de retour !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s