A la découverte des championnats européens (#3 Les Pays-Bas)

Notre prochaine et peut-être dernière escale se fait dans le championnat hollandais : la Hoofdklasse. Une ligue dominée par le Neptunus de Rotterdam depuis de très longues années. Focus sur ce pays de 25.000 licenciés dont la sélection nationale est la seule parmi les nations européennes à avoir décroché une coupe du Monde. C’était en 2011.

 

LOGO-KNBSB

Comment le baseball est arrivé en Hollande ?

Si les Pays-Bas ont de très loin la meilleure formation sur le vieux-Continent avec plus de 20 titres de champions d’Europe et une place bien ancrée dans le Top 10 mondial, c’est en partie parce que cette nation a historiquement le plus vieux lien avec le baseball. En effet, ce sport a été introduit en terre royale dès 1911 par un homme : J.C.G Grasé. C’était un enseignant anglais qui travaillait à Amsterdam et qui, à la suite, d’un voyage aux Etats-Unis a traduit les règles en hollandais et a dans la foulée crée l’Union de baseball hollandaise en 1911. Il a même fondé le plus vieux club d’Europe : les Quick Amsterdam en 1913. Les premiers matchs officiels ont eu lieu dès 1911 et la première compétition officielle s’est déroulée en 1922. Le baseball ne se jouait qu’à Amsterdam au départ – où l’on retrouvait d’ailleurs une branche de l’Ajax – et s’est diffusé aussi à quelques kilomètres de là, à Haarlem. Jusqu’en 1963, ces deux villes ont dominé le baseball hollandais.

Jusqu’en 1938 les matchs ne se déroulaient pas en 9 manches mais en deux heures. Notons que dans les premières années du baseball hollandais, le fait d’amortir la balle par un batteur était considéré comme un comportement antisportif et d’atteindre la première base à la suite de 4 balles du lanceur vu comme une humiliation pour le batteur. Concéder un flyout étant largement plus « moral ». Après la deuxième guerre mondiale, et avec l’établissement du plan Marshall, les Américains ont envoyé aux Hollandais des équipements pour donner un second souffle à ce sport qui avait connu un net coup d’arrêt pendant la guerre. Plusieurs équipes militaires américaines affrontaient aussi régulièrement des clubs hollandais et ces derniers se défendaient généralement très bien. En 1953 les New York Giants ont même proposé au lanceur hollandais de l’époque : Han Urbanus un contrat de ligue mineure. Il l’a refusé. C’est en 1963 que le premier « vrai » stade de baseball a été érigé à Haarlem, une ville qui accueille d’ailleurs tous les deux ans un tournoi international. En 2010, Bert Blyleven a intégré le Hall Of Fame américain après sa brillante carrière outre-Atlantique dans les années 70.

Les infos-clés du championnat Néerlandais :

  • 10ème nation mondiale (2ème en Europe)
  • Date de création du championnat : 1958
  • Nombre d’équipes dans le championnat : 8
  • Équipe la plus titrée : Neptunus (16)
  • Détenteurs du plus de titre de MVP : Hamilton Richardson (6 fois entre 1963 et 1974)
  • Statut de la ligue : Semi-professionnelle
  • Tenant du titre : Neptunus
  • Durée de la saison régulière : 42 matchs d’avril à août, les Holland Series se déroulent en septembre

Fonctionnement de la la ligue : 

A l’image de l’Allemagne, la Hollande suit le système de promotion/relégation. La « Hoofdklasse » contient 8 équipes, chaque club joue dans l’année deux séries de trois matchs contre les 7 autres. A la fin de la saison régulière, les 4 premières équipes de saison régulière s’affrontent dans une poule unique où chaque équipe joue une série de trois matchs contre les 3 autres. A la suite de ces 9 parties jouées par chacun des clubs, les deux premiers s’affrontent lors des Holland Series pour le titre de champion dans une finale au meilleur des 7 matchs. Même schéma pour la relégation où les 4 dernières équipes de saison régulière s’affrontent dans une poule de même format et où le dernier est rétrogadé en 2ème division.

Capture.PNG

Classement en date du 24 mai. Depuis 1999, seuls 5 titres de champion ont échappé à Neptunus. Sont arrivés à concurrencer l’équipe de Rotterdam ces dernières années : Kinheim (2006, 2007 et 2012) et Amsterdam (2008 et 2011). La domination de Neptunus s’explique en partie par le fait que l’équipe rassemble une très grande partie de la sélection nationale hollandaise. Cette année encore, le titre ne devrait pas échapper à Amsterdam ou Rotterdam et l’équipe fraîchement promu en Hoofdklasse, DSS, devrait faire l’ascenseur.

Sur la carte ci-dessous vous avez les 8 clubs qui sont actuellement dans l’élite hollandaise

En rouge : Amsterdam
En bleu ciel : DSS Haarlem
En bleu foncé : Kinheim Haarlem
En noir : Neptunus Rotterdam
En jaune : Hoofddorp Vaessen Pioniers
En orange : Oosterhout Twins
En vert : HCAW Bussum
En gris : UVV

  1. Nombre de titres en championnat remportés par les équipes engagées en Hoofdklasse 2016 
  • Neptunus : 16 (le plus récent : 2015)
  • Kinheim :  5 (le plus récent : 2012)
  • Amsterdam : 4  (le plus récent : 2011)
  • HCAW : 2 (le plus récent : 1998)
  • Vaessen Pioniers : 1 (le plus récent : 1997)
  • DSS : 0
  • Twins : 0
  • UVV : 0

      2. Palmarès récent en Hoofdklasse

  • 2007 : Neptunus
  • 2008 : Amsterdam
  • 2009 : Neptunus
  • 2010 : Neptunus
  • 2011 : Amsterdam
  • 2012 : Kinheim
  • 2013 : Neptunus
  • 2014 : Neptunus
  • 2015 : Neptunus

     3. Les performances des équipes italiennes en Coupe d’Europe 

  • En 53 éditions européennes, les clubs allemands ont remporté 14 fois le titre (Neptunus 8 fois, Haarlem Nicols 3 fois,  Kinheim 2 fois et ADO 1 fois)
  • Ces dernières années, c’est notamment le club de Neptunus -champion en titre- qui porte haut les couleurs de la Hollande. Avec notamment 5 Champions Cup remportées consécutivement de 2000 à 2004 par le club de Rotterdam.

Les clubs hollandais sont les deuxièmes plus représentés au palmarès de la Champions Cup (loin) derrière les Italiens.

L’emblème du pays – Didi Gregorius

f-didi_gregorius09hs5.jpg

Le seul joueur né en Europe à s’être offert une carrière en or aux Etats-Unis. Issu d’une famille de joueurs de baseball, Gregorius est né à Amsterdam et part avec ses parents à l’âge de 5 ans pour les Antilles Néerlandaises au Curaçao. Il est repéré par un scout de Cincinnati lors d’un tournoi en Hollande où il joue avec les – de 18 de la sélection nationale. Courtisé par plusieurs clubs il est drafté en 2007 alors qu’il est âgé de 16 ans par les Reds. Le shortstop joue son premier match en MLB pour Arizona en septembre 2012, il est transféré après la fin de la saison régulière 2014 aux Yankees. Il a notamment participé à la coupe du Monde 2011 avec les Pays-Bas.

Les stades du big three hollandais

Sportpark Ookmeer – Amsterdam Pirates – Capacité de 1000 personnes

090915_sportpark_ookmeer_amsterdam.jpg

Pim Mulierstadion – Kinheim et DSS – Capacité de 4500 personnes

1265_Pim_Mulier_Stadium_at_Night_During_2012_Haarlem_Baseball_Week.jpg

Neptunus Familie Stadion – Neptunus Rotterdam – Capacité de 2500 persones

800px-Neptunus_stadion.jpg

 

 

Publicités

Une réflexion sur “A la découverte des championnats européens (#3 Les Pays-Bas)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s