Postseason 2022 – NLCS : Une affiche surprise

Phillies vs. Padres! Peu de fans ou observateurs auraient misé sur une telle confrontation pour les National League Championship Series. Deux équipes passées par les Wild Card qui font tomber au tour suivant les deux grands favoris de cette NL. De la jeunesse, de l’enthousiasme, du très bon pitching, des stades en fusion… Cette affiche surprise va nous régaler dès le Match 1 prévu dans la nuit de mardi à mercredi. 

Comment sont-ils arrivés là?

89 victoires en saison régulière pour les Padres et une 2e place en National League West… 87 victoires pour les Phillies et une 3e place en National League East. Ces deux équipes se présentaient en postseason avec des bilans loin des grosses écuries – premières NLCS d’ailleurs avec 2 équipes à moins de 90 wins – mais dans une bonne dynamique. Philadelphie à la dérive jusqu’au limogeage de Joe Girardi avant une remontée spectaculaire dans le tableau des Wild Cards, et San Diego enfin dans un bon rythme collectif après les grosses arrivées de l’été.

Après avoir écarté finalement sans trop de difficultés les Cardinals pourtant vainqueurs de leur Division, les Phillies se frottaient à un tout autre morceau en NLDS : les Braves, champions en titre et leur bilan de 101 victoires et ce rush final pour déposséder les Mets de la 1e place en NL East. Au Match 1, aucune pitié face à Max Fried, l’Ace d’Atlanta, avec 6 points inscrits dans les 4 premières manches pour une victoire malgré le retour en fin de match des locaux (7-6). Phila mettait d’entrée la pression sur les champions qui se reprenaient au Game 2 (3-0) grâce à un énorme Kyle Wright, dans la lignée de sa régulière. Le Citizen Bank Park a comme il se doit accueilli le retour de ses protégés pour ce Match 3 (la WC Serie s’était déroulée à l’extérieur). Déroute du peut-être futur NL Rookie of the Year Spencer Strider, masterpiece d’Aaron Nola enfin sur la grande scène et blow out (9-1). Le match 4 ne sera pas différent avec 13 hits! pour une victoire 8-3 et donc cette qualif’ en NLCS.

Les Padres ont quant à eux d’abord sorti en Wild Card des Mets émoussés avant de se frotter à l’ogre Dodgers, 111 victoires en régulière (record de franchise). On ne donnait pas chère de leur peau et pourtant ils ont fait preuve d’une énorme solidité mentale pour revenir d’un déficit de un match à zéro après la mauvaise sortie de Clevinger (5-3 LA). Même score au Match 2 mais avec un vainqueur différent grâce à un bon Yu Darvish et une différence faite en fin de rencontre avec le premier save de Josh Hader dans cette série, pas le dernier. Petit score sur le Match 3 avec un succès à Petco Field 2-1 derrière cette fois le duo Snell-Hader. Dos au mur, LA ne va pas réussir à retourner la tendance et 3e save pour Hader sur le Match 4 avec un succès 5-3.

Les matchs dans le match

Cette affiche ne va pas faire que des heureux dans la capitale fédérale! Bryce Harper d’un côté, Juan Soto de l’autre. Les deux anciens chouchous du Nationals Park s’affrontent en NLCS avec des maillots qui ne sont pas siglés du fameux « Curly W ». Les deux outfielders ont été coéquipiers en MLB pendant une saison : en 2018, la dernière d’Harper à Washington, la première de Soto dans la Grande Ligue. L’hiver suivant, Harper parti à Phila c’est le jeune Dominicain qui a mené la franchise à son premier titre. Il est arrivé à San Diego en juillet dernier dans un gros trade.

Harper qui a longtemps été mis dos à dos avec un autre de ses adversaires de ces NLCS : Manny Machado. En effet, les deux hommes étaient les deux big stars de la Free Agency 2018-2019. L’un signant pour 13 ans et 330M$ chez les Phillies, l’autre pour 10 ans et 300M$ chez les Padres. Mais leur histoire commune remonte à bien plus loin : coéquipiers dans l’équipe des U18 de Team USA pour une victoire aux Pan American Junior Championships en 2009. Les deux garçons seront draftés l’année suivante respectivement en 1er et 3e choix.

 

 

Enfin, on suivra aussi le duel entre les deux frères Nola, Aaron le lanceur et Austin le receveur. Les deux frères deviendront la 6e paire de l’histoire à s’affronter en postseason. Austin a déjà défié 6 fois son frère pour un simple, un walk et 1 coup sûr. Ce coup sûr c’était pour offrir la victoire aux Padres le 24 juin dernier. Ces derniers se sont imposés à 3 reprises en régulière contre les Phillies sur 7 confrontations entre les deux équipes.

Les joueurs en forme

On parlait d’Harper, le barbu de Phila a été en feu total sur les NLDS : une moyenne de .500 avec 2HR ; 5RBI et un OPS de 1.592! Il avait déjà été très impactant contre les Cardinals avec du contact solide. C’est la première fois de sa carrière qu’il dispute des Championship Series et on ne doute pas une seconde qu’il veuille aller plus loin.

A San Diego, si Josh Hader a été impérial avec 3 saves pour les 3 victoires face aux Dodgers. On retiendra aussi les très bons apports de deux joueurs qui sont souvent dans l’ombre des autres stars de leur équipe : Jake Cronenworth (AVG .438 ; 1HR ; 5RBI ; OPS 1.063 en NLDS) et Trent Grisham (3HR ; .381/.519/.810 en postseason).

Une longue attente

On n’avait pas vu les Phillies en NLCS depuis 2010, année qui venait conclure une doublette vainqueurs des World Series-finalistes des World Series en 2008 et 2009. Pour les Padres, l’attente a été plus longue encore : pas de NLCS depuis 1998, année de la défaite en World Series (d’ailleurs ’98 et ’09, défaites contre le même adversaire : les Yankees!).

Pronostic

Dans mon bracket de postseason, j’avais fait le pari Padres qui éliminaient les Mets puis les Dodgers. Coup de bluff ou coup de génie, je ne sais pas, mais au moins j’avais une des deux équipes encore en lice dans ces NLCS! Je voyais sortir les Phillies dès les Wild Cards donc autant vous dire qu’ils m’ont surpris… et en bien!

Entre une équipe qui sort le champion et une le favori, comment trancher? Allez je me lance et je donne un léger avantage à San Diego qui a l’avantage du terrain et deux premiers matchs à Petco Park pour bien se lancer. Mais attention à ces Diables Rouges de Phila qui ont remporté leur Match 1 des WC puis des DS à l’extérieur.


Laisser un commentaire