Postseason 2022 : ALCS – Une affiche attendue

Elle s’est faite attendre… mais on connait enfin l’affiche des American League Championship Series! Contrairement aux NLCS, nous aurons ici droit à la confrontation attendue entre les deux meilleures équipes de la Ligue en saison régulière : les Houston Astros contre les New York Yankees. Un duel qui s’annonce explosif vu le passé récent entre les deux franchises. Première manche dans la nuit de mercredi à jeudi.

Les retrouvailles

Les Astros et les Yankees se retrouvent à ce stade des NLCS pour la 3e fois depuis 2017! Les deux fois précédentes, les Texans l’ont emporté : en 7 matchs en 2017 et en 6 matchs en 2019. On peut même ajouter leur victoire au match de Wild Card en 2015 au Yankee Stadium pour voir que l’avantage psychologique est clairement en faveur de Houston.

En saison régulière aussi, avantage Astros avec 5 victoires à 2 : 2-2 à NY en juin et un sweep de 3 matchs en juillet au Minute Maid Park.

Comment en sont-ils arrivés là?

Pas de Wild Card Series pour ces deux équipes qui ont décroché les deux meilleurs bilans de leur Ligue : 106 victoires pour des Astros impressionnants et sereins tout au long de la régulière ; 99 victoires pour les Yankees qui auront été sur courant alternatif avec de l’excellent et du passable.

Pour leur entrée en postseason, les Astros étaient opposés aux Mariners. Seattle dans une dynamique incroyable avec ce retour dans les matchs d’Octobre, 21 ans après, et un sweep des Blue Jays à Toronto en Wild Card Series. Une dynamique qui se verra sur les premières manches du Game 1 des ALDS avec les jeunes J-Rod ou Raleigh agressifs face à Justin Verlander. Mais l’expérience texane sera impitoyable avec ce walk-off HR de Yordan Alvarez en 9e manche face au partant Ray appelé en closer (8-7). Les Astros qui vont de nouveau courir derrière le score dans le Match 2… jusqu’à un HR de ce Diable d’Alvarez pour une victoire finale 4-2. Et puis arrive ce Match 3 : 17 manches sans le moindre point marqué avant le solo HR de Jeremy Pena dans la 18e et ce succès 1-0 qui valide le sweep. Sweep certes mais donc avec des scores et des oppositions très serrées. L’expérience on vous dit! Ce qu’il a manqué aux jeunes Mariners qui sortiront grandis de cette confrontation. Houston, de son côté, en a profité pour bien se reposer et n’a pas joué depuis ce match marathon de samedi dernier.

Qualification plus chaotique pour les Yankees obligés d’en passer par un Match 5 décisif face aux Guardians, tombeur en WC des Rays. Si Gerrit Cole a tenu son rang en offrant les succès dans Matchs 1 et 4 (4-1 et 4-2 pour les scores), les New-Yorkais ont paru fébriles sur cette série avec notamment cette défaite à domicile dans le match 2 en 10e manche (2-4) et la sortie ratée de Taillon (encore un starter/releveur dans le dur). Cleveland va même virer en tête après le match 3 grâce au walk-off d’Oscar Gonzalez (6-5). Après l’égalisation à 2 manches partout, les Yankees ont pris l’avantage rapidement dans le Match décisif avec des HR des Bronx Brothers Bombers Stanton et Judge en 1e et 2e manche. Succès final 5-1. Quelques bouteilles de champagne dans le clubhouse mais pas vraiment le temps de savourer puisque l’avion pour Houston est parti dans la foulée. De par la météo et le scénario, les Yankees doivent enchainer directement face à Houston.

Les hommes à suivre

Yordan Alvarez est le frappeur le plus craint de cette postseason… et quand on sait qu’il y a aussi le désormais recordman de HR en AL encore en lice, c’est dire le niveau atteint par le Cubain ces derniers jours. En deux coups de batte, il a fait basculer les Division Series face aux Mariners alors que Houston était mal embarqué. Mais sa saison régulière était tout aussi exemplaire (.306/.406/.613 ; 37 HR), récompensée sans doute par une place sur le podium du classement MVP. En remontant aux World Series 2019 (perdus contre les Nats), Alvarez affiche 107 apparitions au marbre : 5HR ; 5 doubles ; 2 triples ; 18 walks et une OPS de 1.053… du très lourd!

Gerrit Cole était prêt à rentrer dans le Game 5 pour aider les Yankees à se qualifier. Il n’en a finalement pas eu besoin (c’est peut-être mieux d’ailleurs vu ce qu’il est arrivé à d’autres starters reconvertis releveurs dans cette postseason!). Ace désigné (statut et contrat), Cole n’a pas forcément répondu aux attentes en régulière, finalement relégué dans l’ombre de son moustachu de coéquipier « Nasty » Nestor Cortes. La pression était d’autant plus grande pour Cole en ce début de postseason et on peut dire que jusque là il a parfaitement tenu son rang. Deux sorties contre les Guardians et deux victoires (6.1IP ; 4H ; 1ER ; 1BB ; 8K sur le Match 1 et une autre belle sortie pour éviter l’élimination au Match 4).

En régulière, Cole a quand même montré une sacrée habitude à concéder des homeruns. Ce fut encore le cas d’ailleurs en postseason (1 dans chaque match). Attention à ne pas reproduire la même erreur face aux Astros car cela pourrait coûter cher.

Le pronostic

Les Astros sont au rendez-vous de ces ALCS pour la 6e année consécutive. Seuls les Braves ont fait mieux entre 1991 et 1999. Houston va tenter de décrocher son 4e billet pour les World Series depuis 2017 : victoire en 2017 et finales en 2018 et 2019.

Les Yankees ont perdu leur 4 dernières ALCS (deux fois contre les Astros on l’a vu) mais aussi en 2010 contre les Rangers et en 2012 contre les Tigers. Ils ne sont pas retournés en World Series depuis leur titre en 2009, la dernière danse du Core Four, Jeter-Rivera-Posada-Pettitte.

Avantage psychologique et sportif à Houston… mais bien évidemment je ne vais pas vous dire, moi, que les Astros vont éliminer les Yankees. Aucune objectivité quand il s’agit de rejoindre les World Series 🙂

 


Laisser un commentaire