Preview 2022 – Colorado Rockies : Pas assez bon ni assez mauvais …

Evidement personne ne s’est battu pour prendre mes chouchous lors de la répartition des franchises pour les préviews, alors je m’y colle avec plaisir (et sans parti pris… enfin je vais essayer). Après le départ (pour ne pas dire l’arnaque du siècle) du franchise player: Nolan Arenado, en échange de 3 malabars et 2 carambars et surtout avec en plus une ardoise de $51,000,000, on promettait l’enfer des bas-fond du classement de la MLB pour les Rockies, avec des bagarres contre les Orioles et les Pirates… Et bah non et pas tant que ça, pas assez nuls pour tanker, mais surtout pas assez bons pour rêver, telle est la vie des partisans de la franchise des Rocheuses.

Trevor Story à Denver, c’est également fini… Photo : Andy Cross / the Denver Post

La saison 2021

Par ou commencer? bah par le début c’est mieux… Après ne pas avoir signé de gros Free Agent (Agent libre) une fois de plus, le board se permet de trader Nolan Arenado et $51,000,000 (oui oui, un franchise player et un gros paquet d’argent) en échange de Mateo Gil (IF, minors), Tony Locey (P, minors), Elehuris Montero (IF, minors à surveiller) et Austin Gomber, pour ne pas avoir la mauvaise surprise d’un départ en fin de saison pour rien du tout.

Dans une division dans laquelle tout le monde annonce un duel entre les Dodgers et les Padres, le recrutement des joueurs tel que, Bird, Motter, Adams, Owings (encore???) et Chi-Chi Gonzalez, forcément cela n’augure rien de bon… Et pourtant, je dois dire que même si ce n’était pas World Series contender (au moins dans le Colorado, on ne croit plus au père Noel…) c’était assez fun de temps en temps, surtout à domicile.

Retour de Nolan Arenado à Denver lors du All-Star Game ! Photo : Matt Dirksen/Colorado Rockies/Getty Images

Pour ne rien arranger , le premier adversaire pour cette saison n’est autre que les Dodgers. 1er match, 1ere victoire et c’est tout. Le reste de la série est un enchainement de défaites, mais en embêtant le champion sortant. Chic! va-t-on rêver dans les montagnes cette saison? Non pas du tout, pour plusieurs raisons: la première s’appelle les road trip, et là le bilan est CA-TA-TRO-SPHI-QUE: en 80 matchs, 26 victoires seulement et 54 défaites. La 2ème raison se nomme National League West, comme cité plus haut: il y a les Dodgers et les Padres mais surtout les Giants, qui ont été monstrueux (mais je ne spoilerai pas la preview de cette franchise), et nous ont littéralement marché dessus (19G, 5W-14L et surtout 60R contre 125R pour les Giants, j’avoue que j’ai beaucoup pleuré lors des ces (trop) nombreux matchs de division).

Petite éclaircie dans ce début de saison, le départ du très incompétent General Manager: Jeff Bridich (jour de fête à Denver) mais remplacé par Bill Schmidt (le mais, parce que c’est quelqu’un qui est dans la franchise depuis quasiment le début, donc rien de nouveau au pays de Richard Monfort). Et donc sinon cette saison, elle est vraiment si nulle que ça? Non bien sûr que non, surtout à la maison du fun 48 W et 33 L et une 2ème partie de saison nettement meilleure: 40 W-51 L contre 34 W-36 L. Voilà la toile de fond pour résumer la saison.

Non mais, il n’y a pas que des mauvaises nouvelles, le titre étant perdu assez tôt dans la saison (personne n’y croyait à la base, la montagne ça vous gagne mais cela vous fait surtout avoir les pieds sur terre en ce qui concerne les rêves), il reste un peu de folie quand même. Les Rockies sont devenus un peu le poil à gratter de la MLB (surtout à la maison) ou tout le monde a tremblé, même les plus grands pitchers se sont fait des frayeurs à Coors Field.

L’invasion des chats en plein match, la colère de Bud Black contre l’arbitre Phil Cuzzi lors du match contre les Dodgers vaut également le détour ou bien les HR pour mettre le feu au stade, on pense notamment à ce HR du lanceur German Marquez contre Yu Darvish s’il vous plait ! Non franchement entre les nombreuses défaites et les moments de grand n’importe quoi, il y a eu des moments sympathiques.

La Saison 2022

Quid de cette saison 2022, avec le départ de John Gray pour les Walker Texas Rangers et un contrat que le board des Rockies aurait pu lui donner (4 ans et $56,000,000). Même si le joueur connait d’énorme trous d’air durant ses matchs, il reste un gars sur pour une rotation. Ajoutons celui de Trevor Story, Shortstop, sous estimé de partout mais ô combien talentueux, et surtout pas aussi grande gueule que d’autres SS free agent de cette intersaison (ça c’est dit…) et qui en avait marre (comme on peut le comprendre) de ne pas jouer en post-season.

Bref, à part ça, le calme plat. De bonne prolongations de contrat: C.J Cron (2 ans), auteur d’une belle saison 2021 et Antonio Senzatela (6 ans) pour fixer un peu les postes à problèmes et celle du Manager Bud Black pour 2023, le reste des signatures se passent dans l’ombre avec l’agrandissement des équipes de scouts et d’analyse vidéo (il était temps, ils n’étaient plus que 2 et en plus pendant la pandémie ils faisaient double emploi.). Donc pour résumer on prend presque les mêmes et on recommence, donc cela sera moins bien qu’en 2021.

Mais comme bizarrement les années se suivent et ne se ressemblent pas dans le Colorado (ouf!), il y a eu quelques mouvements quand même… oui-oui des mouvements, pas des trades, non là faut pas déconner, mais des joueurs qui « fit » bien dans le roster. Et si en plus, on rajoute une star par dessus, ça peut valoir le coup d’œil quand même… La signature de Kris Bryant, oui, le rookie of the year 2015, le NL MVP 2016, 4x All-star, mais surtout vainqueur des World Series en 2016 avec les oursons de Chicago. Et bizarrement il signe un contrat de $182,000,000 sur 7 ans, donc un long contrat avec un salaire annuel pas mal, cela ne vous rappelle rien? enfin je dis ça, je dis rien…

La surprise du chef ! Kris Bryant est un Rockie. Photo : MLB

Allons pas de quoi non plus déprimer, il y a aussi du bon à surveiller cette saison : la rotation Marquez, Freeland, Senzatela, Gomber semble être de bonne qualité et pourrait même vaincre le fameux Coors Field effect altitude. Il reste encore une place dans la rotation, alors Feltner, Rolison ou Lambert ? Ou bien un ajout de dernière minute après le lockout ? Et comme par hasard Chad Kuhl. Cela devrait se jouer lors du Spring Training pour le fameux spot 5 de la rotation. D’ailleurs ce fameux Spring training ou l’on évalue les recrues pourrait bien être le petit plus pour Ty Blach, qui a lui aussi signé en FA depuis son départ des Orioles et qui se remet de son opération Tommy John.

Légendaire en 2020 pour son retour en MLB, le closer Daniel Bard est rentré dans le rang en 2021. Alors quel Bard(e) pour les Rockies en 2022 ? Photo : AP Photo/David Zalubowski

Outre la 5e place dans la rotation, une autre grosse question se pose sur le pitching staff des Rockies : Le bullpen. Ok, Stephenson, Kinley, Sheffield et Chacin ont trouvé semble-t-il un peu de formule magique en 2ème partie de saison, mais cela reste a confirmer en 2022. Des jeunes pousses (Lawrence, Fernandez, Bowden, Gilbreath,…) ont montré de belles choses en sortant du bullpen mais pourront-ils confirmer ? Et enfin les closers, Bard, en état de grâce en 2020 est un peu rentré dans le rang en 2021, tandis qu’Estevez continue d’être irrégulier. Notons l’arrivée après le lock-out du vétéran Alex Colomé (33 ans RHP), un désir du manager d’ajouter un Closer confirmé de plus afin de permettre le développement en relève des jeunes pousses cités plus haut. Vous voyez rien qu’avec les lanceurs on peut déjà vendre du rêve… ou pas.

Pour le reste il y aura sûrement la bataille des catchers entre Diaz et Nunez (il n’y a pas eu photo en 2021 mais j’ai bon espoir que Nunez se réveille pour cette année, il s’est d’ailleurs fait plaisir durant la off season en allant dans l’un des championnats d’Amérique centrale). Le poste de 1B est pris par CJ Cron , (mais Connor Joe peut y faire un tour, de même que Kris Bryant), en revanche pour le centre de la défense c’est autre chose. Le départ de Story laisse un trou énorme.

Alors doit-on replacer Rodgers en SS ou le laisser en 2B et mettre McMahon en SS ou en 2B; ou bien le laisser en 3B ? Hampson sera-t-il de cette équation prise de tête? Trejo peut même très bien s’inviter dans la danse, sans oublier Welker ou bien Vilade (depuis le temps que l’on attend ce joueur dans le show, enfin surtout moi.). Bryant prendra-t-il la place de McMahon pour le poste de 3B. Et pour rajouter encore un peu de prise de tête dans tout ça: la signature pour 1 an du SS José Iglesias, ce qui condamne définitivement un potentiel retour de Trevor Story pour les rêveurs, dont je ne fais pas partie… Vous l’avez compris beaucoup de questions, aussi pour l’infield en 2022. Mais alors quid de l’Outfield ?

Charlie Blackmon semble être le dernier des Mohicans de la période dorée des Rockies (Photo by Thearon W. Henderson/Getty Images)

Et bien, le tableau semble, pour une fois, plus simple dans le champ extérieur. Joe (oui c’est son nom de famille) sera là, ainsi que le revenant Hilliard, Tapia qui pourrait (enfin) prouver qu’il, peut-être un très bon hitter, et Hampson ultra polyvalent. Il ne faut évidemment pas oublier ce bon vieux Charlie Blackmon (à qu’il reste encore 2 ans de contrat sur lesquelles il ne va pas s’asseoir: $21M et $10M en player option) qui ne veut pas être DH. On termine avec Daza, et ses apparitions pleines d’espoir avant une blessure, qui pourrait venir chambouler l’ordre établi. Ah bah au final, c’est plutôt compliqué également … Et l’équation Bryant vient se rajouter à tout ceci, il peut jouer partout dans l’outfield.

Dans une division ou l’on trouve les Giants, les Dodgers et les Padres, il ne reste pas grand chose à espérer surtout que sur les 162 matchs de la saison, il y a 57 matchs contre ceux-là… Bref, on ne prévoit pas de gros changements pour 2022… Ni même 2023, les petits jeunes seront encore trop tendres pour la cour de récré des grands.

Mais tout monde sait que la vraie question est: Quand va revenir Chi-Chi Gonzalez. Car oui mesdames et messieurs, Chris Owings, a signé autre part qu’au Colorado, il en est même parti très loin puisqu’il a signé chez les Orioles de Baltimore…

Le Joueur à suivre: Ryan McMahon

Ryan Patrick McMahon, ce joueur pouvant évoluer dans tout l’infield avait la lourde tache d’essayer de remplacer le franchise player et chouchou du public: Nolan Arenado, et le moins que l’on puisse dire (au niveau des chiffres) c’est mission presque réussie. La preuve avec ses stats : 151 G-80 R-134H -23 HR-86 RBI (contre 157 G-81 R-151 H-34 HR-105 RBI pour celui qui était sensé jouer le titre de division et normalement plus, dans une autre équipe, suivez mon regard). Auteur d’un début de saison canon et d’actions de grandes classe il pouvait rêver à une première participation au All-Star, mais une baisse de régime au mauvais moment lui fit perdre ses espoirs. Qu’à cela ne tienne, il sera plus fort en 2022, il a vu qu’il pouvait se faire plaisir en 3B, d’autant que c’est sur ce poste qu’il a été drafté au 2ème tour en 2013.

Ryan McMahon, successeur désigné d’Arenado pourra t-il faire preuve de plus de constances en 2022 ? Photo : DR

Après être passé tout près du Gold Glove 3B de la NL (je ne reviendrais pas la dessus mais quand même…), 2022 s’annonce comme une prise de pouvoir en tant que leader de la franchise pour ce joueur de 27 ans, s’il parvient à être plus constant sur une saison entière. Néanmoins, joueur le plus talentueux restant dans la franchise, la place est désormais pour lui après les départs (sniff-sniff) de Story et avant lui Arenado. A lui de mener la barque en attendant la relève qui ne devrait pas tarder (je l’espère en tout cas) et en espérant qu’il ne soit tradé avant, car il sera free agent en 2024 (et en marquant cette date, tout d’un coup, j’ai peur…)

La Star: German Marquez

Alors oui, j’aurais pu mettre Kris Bryant, tout fraîchement débarqué dans le Colorado, ou bien Charlie Blackmon, mais non, ce bon Charlie commence à se faire un peu vieux et ses stats le prouvent. Le départ de Trevor Story n’aidant pas non plus, autant mettre l’accent sur notre Ace: German Andres Marquez (tout juste 27 ans), dans la franchise depuis début 2016 (tiens l’un des seuls trades réussis de Jeff Bridich). Pitcher aux 4 lancers (enfin surtout 3) dont une Fastball à 95 MPH/AVG (utilisée près de 45% de ses lancers), d’une Slider à 86MPH/AVG (près de 27%) et d’une Curve à 85 MPH/AVG (18%). Il s’est imposé comme le gars sur de la rotation, avec une ERA qui varie entre 4.76 et 3.77 (je rappelle qu’il joue aux Rockies quand même…) il en est le plus régulier.

Présent depuis 2016 chez les Rockies, Marquez est monté en puissance petit à petit et se présente en 2022 en tant qu’ace de la Franchise. Photo : Pittsburgh Post-Gazette

Il sort d’une saison 2021 complète: All-Star pour la 1ère fois de sa carrière, un presque No-Hitter (jinxé par TSO sur twitter, un de plus…) qui se terminera par un SHO, 3 complete Game, 180I P en 32 G, 176 SO et 4.40 ERA. Pas le plus spectaculaire des pitchers du circuit, ni le plus puissant et encore moins le plus m’as-tu vu. Il en est, par contre, l’un des plus sous-estimés. Il sera donc encore une fois de plus un rayon de soleil dans la saison qui attends les partisans des Rockies en 2022. Et il va falloir en profiter: German est Free Agent à la fin de la saison 2024.

Notre Pronostic

AH la bonne question, pas de renforts digne de ce nom, 2 gros départs (Story et Gray) ne laissent pas d’espoir pour les Rockies. Nous repartons pour une saison ou l’on attend rien du tout mis à part quelques coups d’éclats pour embêter les grosses équipes de MLB. Du moyen moins tout au plus et une lutte acharnée pour la 4ème place face à nos meilleurs ennemis les D-Backs dans la National League West et peut-être (malheureusement) une Battle pour the first pick (attention à la loterie… car loser un jour, loser toujours).

Le prono pour 2022 selon TSO: 67-95
Projection FanGraphs: 66-96

 


Laisser un commentaire