Preview 2022 – Chicago Cubs : le début d’une nouvelle ère ?

Après une saison 2021 en 2 parties distinctes, et la grande « braderie » de juillet, les Chicago Cubs entament leur première saison de reconstruction. La signature de quelques free agents et l’arrivée de joueurs plus aguerris encadrant la jeune garde montante, laissent entrevoir quelques jours meilleurs, mais dans quelles proportions ?

Retour sur la saison 2021

Au début de la saison dernière, les Cubs ont de grandes ambitions : la première place de la NL Central, certes relevée, mais envisageable au vu de l’effectif dirigé par David Ross, l’ancien catcher de l’équipe championne en 2016, et qui vient d’être prolongé jusqu’en 2024. Alors qu’ils occupaient la première place, une première série de 11 défaites consécutives en Juin/Juillet a complètement plombé les ambitions des Cubbies. De plus, nombre de joueurs clés arrivaient en fin de contrat et n’ont pas été prolongés par la Direction. Et forcément, ce qui devait arriver… arriva.

La grande braderie de Chicago a donc commencé. Exit les Rizzo, Bryant, Baez, Tepera, Kimbrel, Chafin, Pederson, échangés contre bon nombre de prospects talentueux, qui ne seront prêts que dans quelques années seulement, (tel que Pete Crow-Armstrong, le prospect n°1 des Mets), ou des joueurs prometteurs (Heuer et Madrigal des White Sox) qui ne demandent qu’à s’épanouir. Sans ses stars, Chicago s’est effondré immédiatement avec une série de 12 défaites dès le début du mois d’Août, pour finir à 21 – 36 entre août et septembre.

Les jeunes ont fait ce qu’ils pouvaient pour terminer la saison du mieux possible, et préparer la saison 2022 qui doit s’annoncer sous de meilleurs hospices, les Cubs disposant d’une manne financière laissant espérer une free agency intéressante.

La Saison 2022

Il y a donc quand même quelques raisons d’espérer pour les Cubs en 2022, à commencer par l’attaque. En effet, malgré une fin d’exercice douloureuse, la saison 2021 a quand même permis à certains joueurs de se révéler. Ils devront confirmer cette saison. On pense particulièrement à :

Patrick WISDOM : 3ème base, 30 ans l’année dernière, mais rookie. 106 matchs joués, .231, 28 HR et 61 RBI

Franck SCHWINDEL : 1ère base, 29 ans, récupéré aux A’s en juillet. 56 matchs, .342, 13 HR et 40 RBI

Rafael ORTEGA : Champ Extérieur, 30 ans. Signé en 2020 en tant que FA, mais qui n’avait joué qu’en AAA. 103 matchs, .291, 11 HR et 33 RBI

Pour accompagner ces « jeunes » joueurs, les Cubs pourront s’appuyer sur des joueurs plus aguerris, tels que Contreras, toujours considéré comme un des meilleurs catchers de la ligue (.237, 21 HR et 57 RBI). Le seul souci avec lui est qu’il est dans sa dernière année de contrat. 2 solutions : soit le prolonger et reconstruire l’équipe autour de lui, soit l’échanger avant la trade deadline contre des prospects. Beaucoup de fans espèrent la première solution…

Une grosse question se pose autour de Wilson Contreras, faut-il le prolonger et construire le futur autour du talentueux receveur ou bien le trader contre des prospects ? Photo : DR

On peut aussi espérer que Ian Happ soit plus constant au bâton. Il a l’avantage d’être Switch (c’est à dire batter du côté droitier et gaucher) et peut donc (et doit) être un leadoff performant. Mais il est en proie à des périodes de doutes qui le déstabilisent parfois, le rendant transparent par moments. Et Jayson Heyward dans tout ça ? Que va t’il faire cette saison ? Avec son contrat astronomique (il touchera 22 millions cette saison), il n’a jamais vraiment confirmé en attaque (.280, 8HR, 30 RBI), ne justifiant son salaire qu’en défense où il est toujours l’un des meilleurs champs extérieurs de la ligue. Un réveil serait plus que bienvenu. On espère également une confirmation de tout le talent que possède Nico Hoerner. Il peut jouer Shortstop ou 2ème Base, mais a eu énormément de soucis de santé la saison dernière, au point d’en rater une bonne partie (44 matchs joués seulement, .305 tout de même). Il reste néanmoins un des grands espoirs des Cubs.

Très actifs avant le lock-out, les Cubs ont signés deux free agents qui complèteront bien l’équipe :

– Yann GOMES, le catcher de 34 ans en provenance des A’s (.252, 14 HR, 52 RBI), qui sera là avant tout pour suppléer Contreras (c’est le rôle qu’il avait à Oakland). A moins qu’il ne remplace celui-ci en cas de départ.

– Clint FRAZIER, le champ extérieur de 27 ans en provenance des Yankees (.186 en 66 matchs, 5 HR, 15 RBI) et qui est en recherche de temps de jeu pour confirmer son talent.

Et juste après le Lockout, priorité à la défense puisque les Cubs ont recruté Andrelton SIMMONS, 33 ans, qui a connu une saison difficile offensivement aux Twins l’an dernier (.223, 3 HR et 31 RBI). Solide défenseur, avec beaucoup d’expérience, il devrait toutefois épauler les jeunes que sont Madrigal et Hoerner.

Parmi les recrues, on pourrait également citer Nick Madrigal. Certes, il est chez les Cubs depuis l’été dernier, mais il est arrivé blessé et n’a pas joué avec eux la saison dernière. Ancien top prospect, ce champ intérieur (2ème base) de 25 ans en est à sa troisième saison en MLB. Jeune joueur prometteur (.305 sur les quelques matchs qu’il a joué avec les White Sox la saison dernière) il devrait former un très bon duo SS/2B avec Hoerner.

Et juste avant que cette preview ne soit pas publié, une signature de dernière minute, avec l’arrivée pour 5 ans et 70 millions de dollars de la star japonaise de 27 ans Seiya Suzuki. Entre les saisons 2018 et 2021, il a frappé pour .319 avec 122 HR, et autant de BB (351) que de SO (359). Coureur rapide (25 bases volées en 2019), il sera sans nul doute une des attractions de la saison après probablement un temps d’adaptation.

Du coté des lanceurs, il y a aussi quelques changements :

La saison dernière, le pitching était un des gros points noirs de la saison. Comparés aux 14 autres équipes de NL, les Cubs étaient classés :

– 13 ème en ERA

– 12ème en hits concédés

– 14ème en runs concédés

– 13ème en ER

– 14ème en HR concédés

– 12ème en BB concédés

Les épisodes « le retour d’Arrieta » et Trevor Williams ayant été un fiasco (le premier a été coupé début août après un énième match catastrophique et le deuxième inclus dans l’échange de Baez aux Mets), les Cubs se sont appuyés principalement sur la jeunesse pour démarrer les matchs. Ainsi, on a vu se succéder sur le monticule Justin Steele (25 ans), Keegan Thompson (26 ans), Manuel Rodriguez (24 ans), Kohl Stewart (26 ans) entre autres, avec plus ou moins de succès, et laissant entrevoir de belles promesses. On les reverra certainement cette saison, peut être en titulaires ou dans le bullpen.

Zach Davies, récupéré début 2021 en échange de Yu Darvish et un des seuls joueurs en fin de contrat n’ayant pas été échangé en Juillet dernier (au vu de ses performances, je dirais que personne n’en voulait…), est devenu free agent et a été prié de se trouver une autre équipe.

Restent Adbert Alzolay, 26 ans, 5-13, 4.58 d’ERA la saison dernière, qui a bien lancé, mais a malheureusement eu plusieurs passages à vide sur une manche qui lui ont coûté plusieurs défaites ; et, Alec Mills (29 ans, 6-7, 5.07 d’ERA) qui était au départ prévu dans le bullpen, mais qui s’est retrouvé une nouvelle fois lanceur partant. Cette saison, ils commenceront fort probablement dans la rotation. Apportant quelques manches précieuses, et pourquoi pas quelques victoires.

Kyle Hendricks, l’un des derniers survivants des Cubs champion en 2016, devrait une nouvelle fois être le lanceur de l’Opening Day. Photo : Jonathan Daniel/Getty Images

Le lanceur titulaire pour l’Opening Day devrait être Kyle Hendricks. Echangé des Rangers en 2012, le lanceur de 32 ans a encore deux ans de contrat + une année en option. 14-7 la saison dernière avec 4,77 d’ERA, il a parfois été mis en difficulté au cours de la deuxième partie de saison, probablement affecté par le départ des coéquipiers avec qui il a gagné les World Series en 2016, tout comme par les mauvais résultats de l’équipe . Mais « le professeur » reste toujours très compliqué à frapper avec tous ses lancers à effet (il utilise très peu sa fastball). Il devrait encore être performant cette saison.

En titulaire, il y aura également Wade Miley. Récupéré (waivers) cet hiver chez les Cincinnati Reds, à la surprise générale, il est lui aussi une valeur sure en MLB (12-7, 3.37 d’ERA). Mais ce lanceur de 35 ans n’a plus qu’un an de contrat, et il ne serait pas étonnant de le voir partir en Juillet en échange de quelques prospects. Mais LA recrue importante de cette free agency (avant le lock-out), reste le lanceur star Marcus Stroman (31 ans, en provenance des Mets) (Cf. ci-dessous).

Néanmoins, le gros point d’interrogation cette saison reste le Bullpen… Principalement composé de jeunes, il a énormément tourné la saison dernière, et devrait en être de même en 2022. Il sera composé des jeunes cités ci-dessus, plus d’autres promus de AAA (Sampson, Nance, Maples).

Quant au poste de closer, il devait revenir à Codi Heuer.

Récupéré l’été dernier dans le cadre de l’échange de Kimbrel avec les White Sox, il s’est avéré précieux pratiquement chaque fois que Ross l’a utilisé. Avec un ERA de 3,14 avec les Cubs en 26 matchs joués, 2 SV, un bilan de 3-3<; Et il possède un arsenal de lancer très intéressant dont une sinker qui s’approche les 100 MPh. Malheureusement pour les Cubs, il vient de faire opérer de l’épaule (Tommy John) et manquera donc toute la saison 2022. Coup dur pour les Cubs. Il faudra donc trouver un autre Closer…

Pour étoffer le bullpen, les Cubs ont signés trois lanceurs en peu de temps :

Jessie Chavez qui revient après un passage en 2018, et arrive en provenance des Braves ou il a joué 30 matchs (2,14 d’ERA)

Chris Martin, lui aussi en provenance des Braves. le releveur de 35 ans a joué 46 matchs pour une ERA de 3,95.

Steven Brault, arrivé libre des Pirates. Le lanceur gaucher a manqué une bonne partie de la saison dernière à cause d’un blessure au bras gauche. 7 titularisation l’année dernière pour un bilan de 0-3 et 5,86 d’ERA.

Le joueur à suivre : Marcus Stroman

L’ancien ace et star des Blue Jays ou des Mets a surpris le monde de la MLB en signant cet hiver avec les Chicago Cubs. Photo : DR

Le lanceur de 30 ans, passé d’abord par Toronto, est arrivé libre des Mets. En 2020, Il n’a pas joué, faisant jouer son droit de retrait en raison de la pandémie. Mais il est bien revenu en 2021, avec une saison solide, malgré un bilan de 10-13. Il a une ERA très raisonnable (3,02), et encaisse très peu de HR (17 HR en 179 manches lancées).

Il a infligé 158 SO (soit une moyenne de 7,9 sur 9 manches lancées), alors qu’il n’a accordé que 44 BB, avec un WHIP de 1.145. C’est un lanceur très spectaculaire et est très impatient de jouer avec les Cubs et surtout de lancer au Wrigley Fied. Il a annoncé lui même sa signature aux Cubs, avant même le communiqué officiel de la franchise.

L’alignement probable le jour de l’opening day :

P : Hendricks

C : Contreras

1B : Schwindel

2B : Madrigal

3B : Wisdom

SS : Hoerner

LF : Frazier

CF : Happ

RF : Heyward

DH : Ortega ou un autre

Notre Pronostic

Malgré quelques recrues intéressantes, la saison risque d’être longue pour les Cubs, toujours en pleine reconstruction. Certes, ils gagneront des matchs, des séries probablement, mais cela ne suffira pas pour se qualifier pour les playoffs, surtout dans cette NL Central très relevée.

La saison devrait permettre à certains de confirmer leur ascension, et à d’autres de se révéler (On pense à Brennan Davis, le prospect n°1 des Cubs, qui devrait faire son apparition). Des rumeurs circulent sur d’autres recrues, mais ce ne sont que des rumeurs à l’heure actuelle…

Prono TSO : 4ème de NL, avec un bilan de 68-94
Prono FanGraphs : 4ème de NL, avec un bilan de 76-86


Laisser un commentaire