Hot Stove League. A la découverte d’un autre baseball.

Envie de découvrir le baseball autrement? De sortir des retransmissions de matchs ou de l’univers nord-américain? « Hot Stove League » vous attend!

« Hot Stove League » est une série TV coréenne sortie l’an passé en seize épisodes, disponible sur Netflix. l’année 2020 fut d’ailleurs celle du baseball coréen, la KBO ayant été pratiquement la seule ligue professionnelle tout sport confondu à jouer au printemps 2020. Nombreux furent les fans de baseball dans le monde qui découvrirent le très beau niveau de jeu de cette ligue à cette occasion.

Mais revenons à « Hot Stove League » qui raconte l’intersaison des Dreams, une équipe de la « KBL », la ligue fictive de la série, qui ressemble en tous points à la KBO. Les Dreams jouent dans la petite ville de Dangjin et sont depuis plusieurs saisons la risée de la ligue malgré leur popularité locale et leur longue histoire. Arrive un nouveau General Manager, Mr Baek, qui va se donner pour mission de redonner de l’espoir à cette équipe et à ses employés. Pas besoin d’être fan de baseball pour se plonger dans la série même si évidemment notre sport préféré y est joliment mis en valeur. L’immersion est avant tout culturelle. A travers les nombreux rebondissements qui vont marquer cette intersaison, on découvre le quotidien de la Corée contemporaine, les relations professionnelles ou familiales, la vie de Coréens « moyens ». On passe beaucoup de temps dans les bureaux de l’équipe, dans les bars et restos, dans les petits appartements de toute une galerie de personnages très attachants. On découvre une société hiérarchisée, codifiée, toute en non-dits et en retenue mais qui embrasse la modernité avec enthousiasme, passion et parfois naïveté.

Bien sur les scénaristes font vivre à nos Dreams plus d’événements majeurs en six mois d’intersaison qu’une équipe normale en vivrait en dix ans, et la partie purement « baseballistique » manque parfois un peu de réalisme, en tout cas sur le terrain, mais on se laisse vite emporter par l’intrigue et surtout la description très fine et sans aucun manichéisme des protagonistes.

Chacun a sa part d’ombre et de lumière, chacun peut trouver moyen de racheter ses fautes ou de faire face à ses démons. Les scènes d’action sont rares, pas la moindre romance en vue, pas de paysages à couper le souffle mais une vrai alchimie, d’excellents acteurs et un univers très, très bien rendu. Entre « Money Ball » et « Lost in Translation » , à l’image des matchs de la KBO, ce n’est peut être pas le top niveau mondial mais c’est du beau baseball, classique et sans esbrouffe. « Go Dreams ! ». 

Abonnez-vous à ESPN Player et suivez la saison régulière de MLB en suivant notre lien https://bit.ly/ESPNStrikeout


Laisser un commentaire