American League : Qui sera Rookie de l’année ?

Comme notre image en une l’indique, voici l’heure du retour de Madame Irma ! Qui sera MVP, Cy, Rookie ou Manager de l’année ? Deux Leagues, quatre prix, huit au total, les « prédictions TSO » est LE grand classique de notre rédac. Après un piteux et déplorable 3 (résultats justes) sur 8 en 2017 et 2018, TSO se sent pousser des ailes suite à son 5 sur 8 de 2019 ! Transcendée par son bilan (ndlr : pourtant peu reluisant) notre équipe a un objectif clair et net : viser carrément le 8 sur 8, oui Môssieur ! Evidemment, vu que personne ne daigne taper sur une poubelle pour nous annoncer ce qui va suivre durant l’année (coucou les Astros), on va donc devoir s’en remettre à notre boule de cristal. Un petit conseil toutefois en passant… Ne nous suivez pas trop dans vos paris, nos « experts » étant aussi réputés pour leur passion du baseball que pour leurs pronos foireux… Après les Managers, on enchaîne avec les Rookies en American League !

Prédictions TSO AL

J-Sé Gray : Jesus Luzardo (SP/Oakland Athletics)

Le Rookie d’American League nous a échappé l’an passé car personne chez TSO n’avait coché le nom d’Alvarez. Pour 2020, je mets une pièce sur la jeune pépite des A’s pour succéder à son compère d’AL West. Le jeune vénézuélien, né au Pérou, est attendu comme la dernière pépite d’Oakland sur la butte depuis Sean Manaea. L’an passé, gêné par une vilaine blessure à l’épaule, il n’avait lancé que sur 6 matchs pour un total de 12 manches avec une ERA ridicule à 1.50 et 16 frappeurs éliminés sur « K ». Il a aussi lancé 3 manches faces aux Rays en postseason. Une première expérience engendrée non négligeable pour un joueur de son âge, 22 ans. Cette ‘première’ réussie lui servira à coup sûr pour la suite de sa carrière. Surtout à la différence d’autres prospects, Luzardo sera dans la rotation dès l’Opening Day. Un net avantage sur les McKay, Whitley and co.

Bastien LeGrom : Jo Adell (OF/Los Angeles Angels)

Top Prospect des Los Angeles Angels et prospect Numéro 6 selon les rankings MLB, Jo Adell devrait commencer la saison 2020 dans la peau du quatrième outfielder après le depart de Cole Kalhoun cet hiver. Il complètera la hiérarchie derrière Mike Trout, Justin Upton et Brian Goodwin. Pas de quoi effrayer Jo Adell qui poussera dès le début pour tenter de se faire une place dans le lineup de Joe Maddon. Doté d’un potentiel athlétique immense, capable de frapper en moyenne comme en puissance et de parcourir les sentiers à la vitesse du vent, le jeune Outfielder des Angels a passé les paliers à grande vitesse en 2019, pour une slash-line de .289/.359/.475 (76G, 10HR, 36 RBI) obtenue sur trois niveaux (A+, AA, AAA).

S’il n’a pas encore connu une saison à plus de 100 matchs, une saison MLB réduite de moitié dans sa durée pourrait lui profiter, et lui permettre de gagner en expérience et en maturité, de réduire le nombre de strikeout subis (94 pour 30BB en 2019), et perfectionner son arsenal défensif, lui qui a le bras mais pas vraiment l’oeil. Mais, avec deux mentors comme Joe Maddon sur le banc et Mike Trout sur le terrain, nul doute que Jo Adell est à la meilleure école possible, et prêt à laisser exploser son talent brut sur les terrains de MLB.

Gaétan Jeter : Luis Robert (OF/Chicago White Sox)

L’ancien joueur des Tigres de Ciego de Avila, dans le championnat national cubain, n’a pas joué un seul match en MLB. Ceci n’a pas empêché les White Sox de lui accorder, en janvier dernier, une extension de contrat de 6 années pour la belle somme de 50 millions de dollars. Cela résume bien les attentes et les espoirs que porte la franchise sur son prodige cubain de 22 ans. Son coéquipier dans l’organisation, Eloy Jimenez, voit même en lui le prochain Mike Trout. Top prospect n°3 pour MLB Pipeline, Robert a surclassé les ligues mineures en AA et AAA (.328/.376/.624, 32 HR, 92RBI), menant les minors en coups sûrs (165) et étant second en runs (108). Il s’est montré également très rapide sur base avec 36 de volées.

Son spring training fut également une réussite, impressionnant ses coéquipiers et montrant tout le panel de son talent avant l’annulation du camp printanier. Lors de ses débuts en AAA, le 11 juillet dernier, il frappa 2 homeruns et collecta 7 RBI lors de son premier match. De quoi marquer son territoire, dont le prochain pourrait être la Ligue Américaine.

Marion Jeterette : Michael Kopech (SP/Chicago White Sox)

Il est connu comme l’auteur de l’un des lancers les plus rapides de l’histoire en match officiel : 105mph en juillet 2016 sous les couleurs des Wilmington Blue Rocks en Class A-Advanced. Michael Kopech porte de très gros espoirs aux côtés des Moncada, Jimenez, Robert et Madrigal pour ramener les White Sox dans les sommets de la Division Centrale de l’American League. Prospect numéro 13 de la MLB à l’été 2018, il fait ses débuts chez les grands face aux Twins : auteur de 4K en 2 manches, il est malheureusement arrêté par la pluie qui interrompt la rencontre.

Il a disputé au total 4 matchs avant cette fois d’être stoppé par une blessure au coude. Opéré (Tommy John), il a passé son année 2019 à se soigner puis à suivre une longue rééducation. Il devrait être prêt dès les premières semaines de la saison, peut-être même dès l’Opening Day. Il sera bien sûr en limitation de manches pour sa première saison mais il devrait déjà apporté beaucoup à cette rotation de Chicago new look.

Martin Keuchel : Brendan McKay (SP/DH Tampa Bay Rays)

Après Shohei Ohtani ou Babe Ruth, c’est le prochain « Two-Way Player » a tenté sa chance en MLB. Ultra dominant sur la butte en 2019 entre le Double A et le Triple A avec une ligne de stat affolante : 1.10 ERA, 0.81 WHIP, 102 K contre 18 BB en presque 74 manches. Le gaucher sélectionné en 4e place de la draft 2017, a tout pour réussir. Son premier aperçu en MLB a été un peu compliqué avec 13 matchs dont 11 départs et un ERA de 5.14. Mais les strikeouts et le contrôle sont là. Il l’a prouvé lors de ses deux apparitions en postseason face aux Astros avec 3 matchs disputés en sortant du bullpen pour seulement deux hits concédés en 1.1 manches. Au niveau de la batte, c’est un peu plus difficile avec seulement 10 passages au bâton pour 2 hits, 1 HR et un RBI. Et en Ligue mineure, il a aussi connu des difficultés dans ce domaine après avoir tout explosé en Universitaire. Il est probable qu’il se concentre uniquement sur le pitching et qu’il n’apparaisse que de temps en temps en tant que batteur de remplacement. Mais avec un peu plus d’expérience sur la butte, il risque de devenir le 3e larron dominant de la rotation des Rays (derrière Morton et Snell). A suivre de très près.

 


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s