Free Agency 2019 : Cole et Rendon en tête d’affiche

Ah l’hiver, la triste période du baseball. Celle sans match. Celle où on se remémore au fond d’un plaid les meilleurs moments de son équipe préférée. Mais cela peut aussi être une période agitée puisque oui, cette fois ce ne sont plus les joueurs qui seront les stars de l’actualité mais bien les GM. Car oui, on y est enfin : la période de la Free Agency ouvre ses portes. Et il va y avoir du mouvement vu les gros poissons à pêcher. De quoi bien s’entretenir avant le retour des beaux jours et le retour du baseball. Faisons donc un point sur les principaux joueurs libres cet hiver.

Gerrit Cole

Et on commence par celui qui devrait être LA star de cette intersaison. Auteur d’une saison phénoménale, Gerrit Cole peut aller chercher le plus gros contrat de l’Histoire pour un lanceur. On le rappelle pour le moment, ce record est la propriété de David Price (217 millions entre 2016 et 2022). Il sera sans aucun doute le 5e lanceur de l’histoire à se voir offrir un contrat à plus de 200 millions. Et quand on voit sa ligne de stats, on peut comprendre qu’il aille exploser le record. Jugez plutôt : 33 départs, 20 victoires pour 5 petites défaites. 212.1 manches lancées avec un ERA de 2.50 et 326 k !!!!! (plus haut total de la MLB). Sans la saison tout aussi magistrale de son coéquipier Justin Verlander, Cole aurait été un Cy Young unanime. En postseason, Cole a une nouvelle fois été stratosphérique pour les Astros avec 4 victoires et 1 défaite (en World Series). Un ERA de 0.57 en Division Series face aux Rays, de 0.00 face aux Yankees et de 3.86 face aux Nats. Au total durant ces play-offs, Cole aura empilé 47K. 2e égalité plus haut total de l’Histoire sur une seule campagne de postseason (derrière Curt Schilling et en compagnie de 4 autres joueurs dont un qu’on verra plus bas). On comprend mieux pourquoi, du monde se bouscule au portillon. Houston a déjà annoncé vouloir tenter sa chance pour conserver son starter, mais cela semble difficile vu la situation financière du club. Ce qui nous laisse 4 gros poissons : Les Angels, les Yankees, les Phillies et les Padres. Ces 4 clubs ont les moyens d’offrir un pont doré à Gerrit Cole. Depuis un moment les Angels tiennent la corde sur le dossier, le joueur étant né à Newport Beach en Californie. Les Yankees ont aussi une belle carte à jouer, Gerrit Cole ne s’étant jamais caché qu’il a grandi en fan des Bombers. Mais il ne faut pas dénigrer la candidature des Padres qui ne cessent de progresser et qui ne sont qu’à un ace de pouvoir jouer dans la cour des grands.

Mon prono : Mike Trout, Joe Maddon et rentrer à la maison, 3 critères imbattables pour les Angels qui devraient s’offrir les services de Gerrit Cole. Afin d’avoir, enfin, un fer de lance digne de ce nom sur le monticule.

NDLR : Houston a offert une qualifying offer à Gerrit Cole. Le joueur l’ayant logiquement refusé, le club qui le signera devra donner aux Astros son 2e plus haut tour de draft.

Anthony Rendon

Le départ de Bryce Harper la saison dernière avait entraîné une multitude de question concernant l’attaque des Nationals. Des questions que s’est fait un plaisir de balayer Anthony Rendon. Déjà un joueur redoutable, Rendon s’est complètement transformé cette saison en sortant une année de calibre MVP. Il termine la saison avec une moyenne de .319 ainsi que 34 HR mais aussi en étant le leader de la MLB en RBI avec 126 points produits. En postseason, il est resté égal à lui-même avec 20 coups sûrs dont 3 HRs (2 juste lors des World Series). Et si son bâton brille, sa défense n’est pas en reste. Il est LE joueur de champ de cette intersaison. Selon nos informations, il aurait refusé une offre de 200 millions de la part des Nationals. Il faudra donc au moins mettre ce montant pour s’offrir les services du joueur de 3e base qui n’a que 28 ans. Et selon les dernières estimations, il pourrait se voir offrir un contrat aux alentours de celui de Nolan Arenado avec les Rockies (260 millions sur 8 ans). Les Dodgers sont sur le coup et sont même prêts à faire passer Justin Turner en première pour donner les clés de la 3e à Rendon. Les Mets sont aussi dans la danse, eux qui cherchent le successeur de David Wright. Enfin, il ne faut pas oublier, les Nats qui ne veulent pas laisser partir leur star.

Mon prono :  Je me mouille, Anthony Rendon ira chez les Dodgers. Los Angeles, qui ne parvient pas à franchir cette derrière marche vers le titre suprême, se doit de frapper un gros coup. Rendon a le profil parfait et pourrait être ce rouage manquant.

NDLR : Le joueur a reçu une Qualifying Offer de la part des Nats

Stephen Strasburg

Ce fut un peu la stupeur dans la liesse. Alors que les Nationals célèbrent comme il se doit le titre dans les rues de Washington, on apprend que Stephen Strasburg, l’un des héros de la postseason,  a décidé d’utiliser sa player option pour ainsi devenir agent libre. Il renonce à 4 ans et 100 millions. Le MVP des World Series décide de tester le marché et de capitaliser sur sa saison XXL et pour cause il a été incroyable avec 209 manches lancées en 33 matchs avec 18 succès à la clé et un ERA de 3.32 pour 251 K. Et que dire de sa campagne de postseason, 5 départs, aucun défaite, 34.1 manches lancées et tiens, tiens, comme Gerrit Cole, 47K au compteur. Il est sans aucun doute le 2e meilleur lanceur de cette Free Agency et il attire du monde. Les Padres sont très motivés à l’idée de faire venir Strasburg, lui le natif de la ville. Mais selon les dernières rumeurs, le lanceur est aussi ouvert pour rester dans la capitale.

Mon prono : Strasburg restera avec Washington. Les Nats ne peuvent se permettre de perdre deux de ses acteurs majeurs. Surtout au contraire de Rendon, le lanceur a laissé la porte (grande ?) ouverte à un retour. L’utilisation de cette player Option, c’est de bonne guerre.

Madison Bumgarner

Après deux saisons tronquées par les blessures, Madison Bumgarner a enfin pu sortir un exercice complet avec 207.2 manches lancées, soit autant que sur les deux précédentes en combinées. Et même s’il n’est plus aussi tranchant qu’avant, le lanceur des Giants reste un artiste du lancer. Englué dans les méandres des mauvais résultats de San Fransisco, un changement de scénario et d’environnement pourrait redonner un coup de boost à ses performances. Malgré un ERA de 3.90 cette saison, Bumgarner termine tout de même la saison avec 203 K. Surtout son CV en postseason est impeccable. On ne présente plus sa campagne de 2014, mais en carrière le natif de Caroline du Nord possède un ERA de 2.11 !!!!!! Tout simplement incroyable. Son expérience au plus haut niveau pourrait rendre de précieux services à des équipes  « playoffables ». Je pense à Milwaukee, déjà sur le coup lors de la trade deadline, mais aussi aux Braves et aux Twins. D’ailleurs selon les dernières indiscrétions, Atlanta aurait fait de Bumgarner sa priorité.

Mon prono : Après avoir gagné les deux dernières NL East, Atlanta ne parvient pas à franchir un cap en postseason. Keuchel et Teheran sont agent libres et Foltynewicz a été cata en 2019. L’expérience et le talent de Bumgarner ne seraient pas de trop pour stabiliser la rotation.

NDLR : Le joueur a reçu une Qualifying Offer de la part des Giants. 

Josh Donaldson

Résultat de recherche d'images pour "josh donaldson"

Elle est là la belle histoire de la saison. Après des saisons galères, Josh Donaldson a vécu une véritable renaissance du côté des Braves. Le MVP 2015 a été un grand artisan de l’attaque d’Atlanta au terme d’un exercice 2019 tout simplement impressionnant. Avec 37 HR et 96 RBI ainsi qu’une moyenne de .259, le 3e Base est l’une des meilleurs battes de cette Free Agency. Mais outre ses performances, la plus belle des stats pour Donaldson c’est celle-ci : 155 matchs disputés. Il a prouvé à tout le monde qu’il n’était pas fini. S’il semble un peu court pour des grosses écuries, il peut rendre des fiers services à des équipes en quête de postseason. On pense par exemple à Milwaukee ou bien encore aux Braves qui pourraient décider de conserver Donaldson.

Mon prono : Si un retour à Atlanta ferait sens, je penche pour une autre option. Pour moi Donaldson va s’engager avec … les Rangers. Le club d’Arlington ouvre un nouveau stade en 2020 et veut se doter de star pour le garnir. Le départ de Beltré a laissé un grand vide du côté des Rangers, un vide que seul un joueur du calibre de Donaldson pourrait combler. Le club du Texas a été moins pire que prévu en 2019, et l’arrivée de Donaldson pourrait donner un coup de boost aux ambitions du club.

NDLR : Le joueur a reçu une Qualifying Offer de la part des Braves

Will Smith

Déjà un releveur étincelant, Will Smith a pris une nouvelle dimension, cette année puisqu’il est devenu un closer. Et un closer élite. Grâce à une grosse slider, le gaucher a dégoûté la majorité des batteurs cette saison. Pour preuve ses 96 strikeouts en 65.1 manches lancées accompagnés par 34 sauvetages en 38 opportunités avec les Giants. Très demandé à la trade deadline, San Fransisco a tenu bon en espérant décrocher une place qualificative. San Fransisco tient tellement a son lanceur qu’il lui a même proposé une qualifying offer, fait très rare pour un releveur. Cela ne devrait néanmoins pas décourager les nombreuses équipes sur le coup. On peut dire que toutes les équipes favorites sont sur le dossier car un lanceur gaucher de ce niveau ça ne court pas les rues en MLB. On devrait assister donc à un gros combat pour s’offrir ses services.

Mon prono : Houston qui a perdu Will Harris se doit de trouver une nouvelle fin de bullpen pour épauler Osuna. Une équipe des Astros qui a fait le pari de n’emporter aucun lanceur gaucher dans son roster pour la fin de la postseason. Will Smith pourrait ainsi combler ces deux vides.

Will Harris

Résultat de recherche d'images pour "will harris"

Héros malheureux de la saison des Astros. Impérial pendant toute la saison, Will Harris s’est loupé sur une seule rencontre. Le Game 7 des World Series. Pourtant cette contre performance ne doit pas faire oublier les stats absolument incroyables pour le lanceur de relève. En perdition en début de carrière du côté des Rockies et des Dbacks, il est récupéré gratuitement par les Astros qui lui donne sa chance. Ils ne le regretteront pas. En 5 saisons dans le Texas, Harris présente un ERA global de 2.36 en 419 matchs et 396.1 manches. En 2019, il est étincelant en terminant la régulière avec un ERA microscopique de 1.50. Il est l »homme de confiance d’AJ Hinch qui n’hésite pas à le faire rentrer dans n’importe quels moments critiques. Agent libre pour la première fois de sa carrière, il décide de tester le marché. Lui qui peut se targuer d’être le 2e meilleur lanceur de relève de cette intersaison. Reste à savoir comment il va digérer cette grosse déception en World Series. Il est très convoité, Houston espère le faire rester mais les Cubs et les Red Sox, notamment sont sur le coup.

Mon prono : Will Harris devrait s’engager avec Boston. Après avoir, d’une manière incompréhensible, décidé de ne pas renforcer son bullpen, Boston en a payé le prix en 2019. Avec un nouveau Front Office, l’erreur ne sera pas commise deux fois.

 

A suivre de près : Marcell Ozuna, Jake Odorizzi, Zack Wheeler, Didi Gregorius, Yasmani Grandal, José Abreu, Dallas Keuchel, Nicholas Castellanos

Publié dans MLB

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s