Preview 2019 – Chicago Cubs : en équilibre entre gloire et déception

La NFL ? Terminée. La NBA ? Presque terminée. Ces deux sports majeurs aux Etats-Unis vont peu à peu laisser leurs places au 3e larron. La MLB. Un peu comme la nature, au printemps, la MLB sort de son hibernation et vient fleurir nos soirées (et surtout nos nuits). Alors qu’on se rapproche de plus en plus du début de la saison régulière, il est grand temps de se pencher sur les forces en présence. Du coup The Strike Out passe en mode présentation et vous propose de faire connaissance avec les versions 2019 des 30 franchises. Chaque jour, retrouvez une nouvelle équipe. Aujourd’hui, on retrouve l’équipe mythique de Windy City, les Chicago Cubs.

2000px-Chicago_Cubs_logo.svg

Retour sur 2018 : Il a manqué un petit quelque chose

Les Cubs ont fini avec le deuxième meilleur bilan de la National League. Pourtant, la saison 2018 a un goût amer pour les Cubbies. En cause, les deux derniers matchs de la saison. Tout d’abord, une défaite à domicile face aux Brewers de Milwaukee dans un tie-break game pour décider du champion de division. Ayant perdu ce 163ème match de la saison régulière, les Cubs doivent recevoir le lendemain les Colorado Rockies pour le Wild-Card Game, et subissent une nouvelle défaite dans un déchirant 1-2 en 13 manches.

Les Cubs ont donc fait une bonne saison, mais il a manqué un petit quelque chose pour aller plus loin et ne pas partir sur deux matchs crève-cœur. Ils ont manqué de santé notamment avec les blessures très handicapantes de Yu Darvish et Kris Bryant. Puis, si la franchise numéro 1 de Windy City a été d’une belle constante à l’attaque, elle a manqué de punch dans les moments décisifs, terminant à la 22ème place de la MLB pour les homeruns alors qu’ils se sont placés au 4ème rang pour la moyenne de frappe.

Que faut-il attendre pour 2019 : Roster en mode bis repetita

Très peu de changement chez les Cubs à l’intersaison. Avec quasiment le même roster, les deux grandes forces des Cubs seront encore leur rotation et leur attaque constante.

Avec le retour de Yu Darvish, l’équipe possède une rotation qui peut faire encore plus mal que l’année dernière, doublée d’un bullpen qui, sans être exceptionnel, reste solide. Les Cubs avaient fini avec un ERA collectif de 3.65 en 2018, le 3ème de MLB. Il sera encore accompagné par Jon Lester, Kyle Hendricks, Cole Hamels et José Quintana. Excusez du peu ! Quintana pourrait aussi rejoindre le bullpen si nécessaire afin de le renforcer, surtout en l’absence du closer Brandon Morrow (1.47) qui s’est fait opérer de l’épaule et manquera une partie de la saison. On pourrait voir aussi quelques top prospects des Cubs débarquer dans le Show pour aider comme Adbert Alzolay, Trevor Clifton, Dakota Mekkes et Justin Steele.

Au bâton, l’équipe devrait encore frapper au contact mais devra se montrer plus puissante et clutch pour faire la différence dans la dernière ligne droite, contrairement à 2018, surtout que leur division risque de se montrer plus relevée entre des Brewers qui ont goûté aux séries et des Cards qui veulent y revenir dès cette saison. L’équipe pourra compter sur le retour de la star Kris Bryant (.272, 13HR avant sa blessure) mais aussi son bro Anthony Rizzo (.283, 25HR) et Javier Baez (.290, 34HR) entre autres. On attendra également plus de constance chez Kyle Schwarber (.238, 26HR) et plus de puissance chez Ben Zobrist (.305, 9HR).

La star à suivre : Yu Darvish

On aurait pu citer Kris Bryant, dont l’absence sur la deuxième moitié de saison s’est faite sentir, mais si un joueur peut avoir un énorme impact sur la saison des Cubs, c’est bien le lanceur japonais. Sa présence, en forme, pourrait donner une nouvelle vitalité à une rotation déjà impressionnante. Blessé une grande partie de la saison dernière, Darvish n’a lancé que 8 matchs pour un ERA de 4.95 et une fiche de 1-3. Loin des standards du japonais (autour des 3.50).

Le joueur à suivre : Brandon Morrow

Là encore, un lanceur. Le closer des Cubs a excellé en 2018 avec un ERA de 1.47 pour 22 saves. Il est tout simplement déterminant dans un bon bullpen qui manque tout de même d’excellence. Malheureusement, Morrow a du se faire opérer de l’épaule et manquera une partie de la saison. Quand reviendra-t-il ? Dans quel état de forme ? Deux questions qui peuvent peser lourd dans la conquête des séries, voir du titre, côté Cubs. Pour le moment, sauf surprise, aucun releveur ne rivalise avec le talent de Morrow. En saison régulière, des lanceurs pourront dépanner mais dans le dur et pour les séries, Morrow sera essentiel au succès de l’équipe.

Notre prono :

Tous les experts et fans de baseball sont d’accord : des Cubs en bonne santé sont des Cubs qui peuvent prétendre au titre. Mais des Cubs diminués sont des Cubs en balance. C’est donc à un jeu d’équilibristes que l’équipe de Chicago va jouer entre possible victoire et possible grosse déception. C’est leur infirmerie qui en décidera. Yu Darvish va-t-il revenir en forme et, après lui, Brandon Morrow ? Est-ce que les Cubs vont perdre ou non une de leurs battes stars en cours de saison, comme Bryant l’année dernière ? Si tout va pour le mieux, les Cubs devraient se qualifier en remportant leur division, malgré la concurrence certaine des Brewers et des Cards. Dans le cas contraire, ils pourraient même manquer de peu une wild card.


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s