« Free agency » : de gros poissons à pêcher

Le dénouement de la saison approche. Quatre équipes sont encore en lice pour décrocher le trophée des World Series. Pour les dirigeants des 26 autres, les yeux sont déjà tournés vers la saison 2019 et surtout le marché des transferts. Il s’ouvrira début novembre pour les « agents libres » c’est à dire les joueurs en fin de contrat. Deux noms vont être au coeur de toutes les convoitises : Bryce Harper et Manny Machado. Mais au delà de ces top players, il y a d’autres joueurs intéressants à recruter. Petit tour d’horizon.

BRYCE HARPER (OF, club 2018 : Nationals)

Cette date de novembre 2019 est attendue avec angoisse par les fans des Nats depuis plusieurs années car elle pourrait signifier le départ de l’enfant prodige vers d’autres cieux. Drafté en première position du premier tour par Washington en juin 2010 alors qu’il n’avait même pas 18 ans, Harper est depuis ses débuts LE visage de la franchise. Rookie de l’année en 2012, NL MVP en 2015, 6 fois All-Star et vainqueur du HR Derby en 2018… Il est celui qui a offert au club ses premiers play-offs (en 2012) depuis le déménagement de Montréal (en 2005).

harper
Bryce Harper, joueur le plus convoité cet hiver / Photo Getty Images.

Il y a un an, on imaginait le jeune outfielder de 26 ans (il les a eu le 16 octobre) signer le premier contrat de l’histoire à 400 millions de dollars mais sa cote a un peu baissé. La faute à une saison en deçà des attentes à titre personnel mais aussi collectif. Si Harper a atteint la barre des 100RBI pour la première fois de sa carrière, accompagnés de 34HR et une présence sur base honorable, sa moyenne à la batte a été décevante : .249 contre .279 en carrière avec surtout beaucoup de K : 169 en 159 matchs et parfois à des moments décisifs avec des coureurs sur base. Contre toute attente, les Nats n’ont pas disputé la postseason mai ne vous inquiétez pas pour autant :pour Harper : il signera bien le plus gros contrat de cette « free agency » mais  plutôt se situer autour des 350-375 millions de dollars. Le record appartient jusqu’à aujourd’hui à Giancarlo Stanton et ses 325M sur 13 ans avec les Marlins en 2014.

harper 2
Le Nationals Park sera-t-il toujours le terrain de jeu de Bryce Harper en 2019? / Photo Talknats.com

Reste à savoir qui s’offrira le n°34? Les Nationals ne sont pas écartés de la course pour conserver leur pépite. Ils ont économisé quelques millions en fin de saison en tradant les Murphy, Gonzalez and co et n’ont pas fait de grosses opérations financières depuis plusieurs années pour remplir le porte-feuille. Les autres prétendants? Les Chicago Cubs où évolue l’ami d’Harper, Kris Bryant (les 2 ont grandi ensemble à Vegas) ; les Braves et les Phillies qui ont montré que la NL East était de nouveau compétitive ; les Dodgers qui jouent sur l’attrait sportif mais aussi commerciale (L.A est un immense marché) ; et bien sûr les Yankees, équipe qu’Harper vénérait dans sa jeunesse. L’acquisition l’hiver dernier de Stanton a sans doute plombé cette éventualité mais il ne faut jamais écarter le « Evil Empire » d’un blockbuster trade. Avouons qu’un outfield Harper – Judge – Stanton ça fait quand même rêver!

MANNY MACHADO (SS/3B, Orioles/Dodgers)

N°1 de la draft 2010 : Harper. N°3 cette même année : Manny Machado! Deux top players de 26 ans sur le marché des transferts ça a forcément de quoi exciter tous les front office. Car si Harper devrait décrocher le plus gros contrat de cette intersaison, Machado ne sera pas loin derrière. On parle d’ailleurs d’une équipe commune pour les deux joueurs : les Phillies qui bâtissent leur plan de reconstruction depuis des années pour s’offrir un voire deux noms de ce calibre cet automne/hiver.

manny
Machado a disputé le ASG 2018 sous le maillot de la AL avant de finir la saison en NL avec les Dodgers / Photo DR.

L’atout de Machado? Sa double casquette short-stop – troisième base qui lui permet d’être encore plus attractif ; même s’il faut reconnaitre que sa défense en 3e est celle d’un Golden Glove alors qu’il doit encore trouver ses marques en SS. La puissance offensive du Floridien n’est plus à prouver. Il vient encore d’aligner une saison à .300 de moyenne (.297 précisément) avec 37HR et 107RBI. Son passage de Baltimore (AL) à Los Angeles (NL) en juillet s’est plutôt bien passé et il découvre les play-offs en ce moment.

dodgers
Arrivé en juillet à Los Angeles, Machado va-t-il rester chez les Dodgers ou refaire ses valises? / Photo AP.

Mis à part les Phillies, d’autres noms circulent avec insistance pour s’offrir Machado (sensiblement les mêmes que pour Harper) : les Dodgers pourraient vouloir le garder, même si le retour de blessure du SS Seager et Turner installé en 3e base limitent les options ; les Braves ; et encore les Yankees. La récente blessure longue durée de Gregorius renforce les rumeurs : Machado pourrait remplacer le SS du Bronx le temps de sa convalescence et basculer en 3e base à son retour.

CLAYTON KERSHAW (SP, Dodgers)

Kershaw peut se désengager de son contrat : il lui reste 2 ans à 70 millions de dollars. L’Ace des Dodgers (30 ans) était le joueur le mieux payé en MLB cette saison à 35,5 millions de dollars. Son physique fragile l’empêchera de signer un contrat longue durée à L.A ou ailleurs, mais il a peut-être envie de tester sa valeur marchande actuelle.

GTY 867559466 S SPO BBO BBA BBN USA TX
Kershaw peut casser son contrat avec les Dodgers / Photo USA Today.

Dans une saison encore perturbée par des douleurs au dos (26 starts), Kershaw a sorti des stats très légèrement supérieures à ses moyennes en carrière : 2.73 de ERA et 1.04 de WHIP. Son bilan victoires-défaites (9-5) pallie aussi de l’inconstance des Dodgers sur les premiers mois de régulière. Il n’y aura pas de 4e NL Cy Young pour lui cette année mais l’espoir d’une saison sans blessure à L.A ou ailleurs en 2019. A voir aussi ce que nous réserve cette postseason pour lui.

PATRICK CORBIN (SP, DBacks)

Si Kershaw reste aux Dodgers, ce sera Patrick Corbin le lanceur partant le plus convoité! Deux atouts : son âge (29 ans) et le fait qu’il soit gaucher. Il a énormément progressé cette année, travaillant notamment sur sa slider et les résultats ont suivi : ERA 3.15, WHIP 1.05, 246 K (11.1/9), 200IP et 33 matchs débutés… que des records en carrière!

corbin
Patrick Corbin a sans doute fait ses adieux aux fans des DBacks / Photo AP.

Déjà 2 fois All-Star et épargné par les blessures depuis 2015, Corbin peut très bien se retrouver pitcher n°1 ou 2 pour une franchise de postseason dans les années à venir. Du côté des Yankees, on lorgne sur lui pour l’aligner derrière Severino. Parmi les autres pistes potentielles : les Phillies et les Dodgers (encore eux!), mais aussi les Red Sox pour un super duo avec Chris Sale.

CHARLIE MORTON et DALLAS KEUCHEL (SP, Astros)

Les Astros sont toujours en course pour un back-to-back et ils le doivent autant à leurs joueurs de champ (Altuve, Correa, Springer, Bregman…) qu’à leur pitching staff, starters et releveurs confondus. Mais deux éléments de cette rotation magique sont en fin de contrat et le front office de Houston est donc face à un gros défi : les resigner ou trouver des équivalents pour garder le niveau de qualité.

morton
Morton avait offert le titre aux Astros en 2017 en étant releveur / Photo Sporting News.

Révélation sur le tard – il aura 35 ans mi-novembre – Charlie Morton est aujourd’hui l’un des lanceurs les plus redoutés de MLB. Après des années quelconques chez les Pirates, il s’est révélé sous le maillot texan enchainant ces deux dernières saisons 14 et 15 victoires (ses records en carrière). Sa domination se voit surtout dans la moyenne accordée aux batteurs adverses : .228 en 2017 et .213 cette année (5e en AL). Les fans de Houston n’oublieront jamais ses WS 2017 où il officiait dans le bullpen et a terminé le Match 7. Son âge et quelques pépins physiques l’empêcheront de signer un contrat max mais nul doute que toutes les équipes ambitieuses (Astros, Yankees, Dodgers, Red Sox, Phillies) lui proposeront quelque chose de conséquent pour s’offrir ses services.

keuchel-harden
Concours de barbe texane entre Keuchel et James Harden (Houston Rockets, NBA) / Photo NY Post.

Dallas Keuchel est plus jeune que son ex/futur coéquipier Morton (31 ans le 1er janvier prochain) et compte dans son palmarès, en plus des WS 2017, un AL Cy Young (2015). Le barbu est l’un des lanceurs gauchers les plus fiables de la Ligue et lui aussi va attiser la convoitise des plus grands clubs. Il a dépassé les 200 manches pour la 3e fois de sa carrière et débuté 34 matchs (record en carrière) mais sa saison fut irrégulière : 3-7 seulement fin mai puis un bilan de 1-1 sur juin avec un ERA très loin de ses standards : 5.00. Keuchel s’est réveillé en juillet (4-1 sur le mois avec ERA 1.65) pour finir sans briller ni décevoir. Lui qui a grandi dans le farm-system de Houston a sans doute eu du mal à vivre sa relégation dans la rotation derrière Verlander, Cole, Morton voire McCullers. S’il reste à Houston, il devra se plier à cette nouvelle hiérarchie, mais s’il va voir ailleurs c’est du contrat longue durée et lourd qui l’attend.

A.J POLLOCK (OF, DBacks)

Pas qualifiés pour la postseason cette saison, les DBacks pourraient perdre deux de leurs meilleurs joueurs : Corbin mais aussi Pollock. L’outfielder n’a plus la même côte qu’il y a trois ans (la faute à des blessures) mais il peut espérer décrocher un beau contrat. Son apport reste très intéressant avec des projections à 20HR et quasi autant de vols de bases. Sa défense en champ centre est très sûre et son âge n’est pas un frein (31 ans en décembre) à condition bien sûr de rester en bonne santé (112 et 113 matchs ces deux dernières saisons). Les Phillies, Giants ou Mets seraient des pistes sérieuses.

MICHAEL BRANTLEY (OF, Indians)

Sa défense et son physique sont deux handicaps pour un gros contrat mais son apport offensif compense un peu. Il a dépassé les 140 matchs pour la première fois depuis 2014 et en a profité pour signer un beau .309 de moyenne (5e meilleur AVG en American League, après avoir été 3e en 2014 et 4e en 2015). Brantley c’est du bâton sûr car il prend peu de strikeouts (60 cette saison) et une dizaine de bases volées. Les Dodgers et les Phillies devraient une fois de plus être dans la course, mais aussi les Giants qui cherchent à remplacer McCutchen (voir ci-dessous).

ANDREW McCUTCHEN (OF, Giants/Yankees)

L’expérience californienne de Cutch n’aura duré que cinq mois. Sur ses 130 matchs sous le maillot des Giants, McCutchen a signé des stats en-deça de ses moyennes en carrière (.255/.357/.415). Une situation qui ne l’a pas empêché d’être pêché par les Yankees le 31 août, dernier jour pour qu’une recrue participe à la postseason. Le front office new-yorkais l’a d’abord pris pour palier la blessure de Judge puis il est resté dans l’alignement au retour du géant. Difficile de juger un joueur sur 25 matchs avec une nouvelle équipe, mais on peut dire que McCutchen n’a pas apporté autant que les Yankees l’auraient espéré. Il a été quelconque face aux Red Sox en ALDS. A 32 ans, sa cote n’est plus la même qu’il y a quelques années mais son rôle de « vétéran » pour encadrer la jeunesse va intéresser.

JOSH DONALDSON (3B, Blue Jays/Indians)

Que dire de la saison de Donaldson? Pas grand chose : 52 matchs et un trade en juillet entre Toronto et Cleveland. L’ancien AL MVP (2015) et triple All-Star n’a pas prouvé grand chose à son retour de blessure avec les Indians, il n’a en tout cas pas pesé quand les dirigeants l’attendaient le plus : en postseason. Mais son expérience passée et ses chiffres en carrière (.275/.367/.507) devraient quand même lui permettre de décrocher un beau contrat malgré ses soucis physiques récurrents. Équipes intéressées? Les Indians pourraient vouloir le conserver, les Phillies (quand on vous dit qu’ils veulent frapper fort), mais aussi les Cardinals qui le convoitaient déjà cet été.

YASMANI GRANDAL (C,Dodgers)

Il est le catcheur le plus convoité car le plus intéressant offensivement (3e saison consécutive à plus de 20HR) et aura tout juste 30 ans en novembre. Si sa défense a progressé cette année, ce n’est toujours pas son point fort. Sa prestation en NLCS ne viendra pas contredire ce constat : Grandal est le premier C de l’histoire a avoir commis 2 erreurs et 2 balles passées dans le même match de postseason (Game 1) avec une nouvelle balle passée dans le Game 3. S’il n’est pas le seul responsable, ses prestations ont « contribué » à deux défaites des Dodgers. Sa cote ne devrait pas soudainement baisser pour autant, mais surtout certaines équipes ont désespérément besoin de ses services : les Nationals en premier lieu qui ne se sont jamais remis à cette position du départ de Ramos (qui est lui aussi agent libre d’ailleurs). Les Red Sox et les Mets devraient eux aussi faire le forcing, les Dodgers également et sans doute les Braves.

AUTRES AGENTS-LIBRES

  • Infielders : DJ Le Mahieu (2B, Rockies), Daniel Murphy (2B, Nationals/Cubs), Jed Lowrie (2B, A’s), Marwin Gonzalez (1B/OF, Astros), Jose Iglesias (SS, Reds), Eduardo Escobar (SS, Twins / DBacks), Ian Kinsler (2B, Angels/Red Sox), Wilson Ramos (C, Rays/Phillies), Matt Adams (1B, Nationals/Cardinals)
  • Outfielders : Adam Jones (Orioles), Nick Markakis (Braves), Leonys Martin (Tigers/Indians)
  • DH : Nelson Cruz (Mariners), Adrian Beltre (Rangers), Evan Gattis (Astros)
  • SP : J.A Happ (Blue Jays/Yankees), CC Sabathia (Yankees), Lance Lynn (Twins/Yankees), Gio Gonzalez (Nationals/Brewers), Anibal Sanchez (Braves), Hyun-Jin Ryu (Dodgers), Nathan Eovaldi (Twins/Red Sox), Matt Harvey (Mets/Reds)
  • RP : Craig Kimbrel et Joe Kelly (Red Sox), Jeurys Familia (Mets/A’s), David Robertson (Yankees), Zach Britton (Orioles/Yankees), Adam Ottavino (Rockies), Andrew Miller et Cody Allen (Indians), Brad Brach (Orioles/Braves)

La rédaction de TSO suivra bien sûr de près cette « free agency ». Si vous voulez vous tenir au courant des détails financières des signatures : le tracker du site spotrac.com, spécialisé dans ce domaine pour tous les sports US.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s