On a testé pour vous : le Nationals Park, Washington D.C

IMG_1349

Inside – Dès que l’occasion s’en présentera, nous nous attacherons à vous faire découvrir l’atmosphère des stades de baseball d’Amérique du Nord et d’ailleurs. Les stades, le jeu, l’ambiance, la bouffe. Suivez-nous aujourd’hui pour une visite du Nationals Park dans la capitale fédérale américaine, Washington D.C. L’enceinte accueillera le prochain All-Star Game.

 

 

Vous l’aurez bien sûr deviné le Nationals Park est l’antre des Washington Nationals. La franchise a été délocalisée depuis Montréal pour la saison 2005 et évoluait pour ses premières saisons au RFK Stadium. C’est en 2008 que le Nationals Park a ouvert ses portes. Le nom – pas très original vous me direz – est en fait un clin d’œil au National Park, stade dans lequel évoluaient les Washington Senators, club pionnier de l’American League au début des années 1900. L’histoire des Nationals étant toute récente, et pour le moment vierge de palmarès (à l ‘exception de 5 titres de Division NL East), les entrailles du stade sont surtout truffées d’images, souvenirs et photos de l’histoire du baseball pro à Washington, de la franchise des Expos et même de la MLB en général. Est notamment mis à l’honneur, l’équipe des Washington Senators, vainqueur des World Series en 1924, le seul titre d’ailleurs remporté par une franchise de la capitale fédérale.

 

 

L’un des objets les plus mythiques conservés au Nationals Park, c’est l’authentique feuille de scorage manuscrite du match New York Yankees / Brooklyn Dodgers du 8 octobre 1956: le seul perfect game de l’histoire des World Series à mettre au crédit de Dan Larsen (Yankees). Le journaliste du Washington Post, Shirley Povich, était présent pour couvrir la rencontre et a récupéré le précieux morceau de papier. La tribune de presse du stade de D.C porte le nom de Shirley Povich.

 

 

La visite nous a justement permis d’accéder à cette tribune située tout en haut du stade. La vue y est imprenable (les journalistes se plaignent d’être trop haut et de ne pas bien voir les effets des lanceurs). Plusieurs heures avant la rencontre prévue, certains joueurs de Washington étaient déjà à l’entraînement dans la cage de frappe.

 

 

Capitale fédérale oblige, la tradition veut que les présidents américains assistent aux premiers matchs de la saison à Washington et lancent la première balle. Pendant les trois ans de sa présidence, John F. Kennedy n’a pas manqué ce rendez-vous. Franklin D. Roosevelt détient lui le record avec huit ouvertures de saison.

 

 

Les présidents américains, certains d’entre eux, sont les stars des animations « on-field » pendant les matchs des Nationals. Vous avez sans doute déjà vu ces images de la « Presidents’ Race » : des mascottes au visage de Washington, Lincoln, Jefferson, Roosevelt (Taft, Coolidge, Hoover aussi par le passé) disputent une course dans l’outfield en milieu de 4e manche… Un moment souvent propice à des gags ou cascades en tout genre. Le tout est arbitré par la mascotte officielle l’aigle « Screech ».

 

 

C’est l’équipe de baseball de George Washington University qui a eu l’honneur de disputer le premier match au tout nouveau Nationals Park le 22 mars 2008 contre Saint-Joseph University. Les Colonials se sont imposés « à domicile » 9-4. Quelques jours plus tard, les Nats prenaient enfin possession de leur stade pour un match amical – et une victoire – contre les voisins des Baltimore Orioles. Retournons dans les travées du Park pour découvrir les différents bars et salons VIP…

 

 

Autres lieux un peu confidentiels auxquels on accède uniquement grâce à la visite : la salle de presse et la salle de practice indoor avec batting cage et tunnel de lancers. A propos de cette salle, notre guide nous a révélé une anecdote : George G. Bush et Barack Obama y étaient venus s’échauffer avant d’effectuer leur lancer inaugural. La salle étant visible depuis l’un des salons, les membres de la sécurité avaient alors placé d’immenses caches noirs sur les vitres pour que personne ne voient les éventuels ratés présidentiels!

 

 

Les Washington Nationals ont disputé leur premier match officiel en MLB au Nationals Park le 30 mars 2008 contre Atlanta avec un lancer inaugural signé du président George W. Bush. Ryan Zimmerman a offert la victoire aux locaux face aux Braves sur un HR en 9e manche. C’était la troisième fois dans l’histoire de la Ligue qu’un match se jouait sur un « walk-off HR » le jour de l’inauguration du stade. Diffusé sur ESPN, ce match Nationals / Braves était devenu le « Opening Night Game » le plus regardé dans l’histoire de la chaîne.

On l’a dit, il y a beaucoup de références au passé et à l’histoire dans les travées du Nationals Park, mais il y a aussi des clins d’oeil au présent et notamment la mise en avant des stars actuelles de l’équipe : Bryce Harper bien sûr, mais aussi Max Scherzer, auteur de 2 no-hitters lors de la saison 2015.

IMG_1341

Un Max Scherzer que l’on a pu approcher à la fin de la visite car nous avons eu un accès privilégié au premier rang de la tribune juste derrière le dugout des Nationals à l’issue de leur entrainement. Bien sûr, certains privilégiés étaient eux sur la pelouse (chanceux!) mais n’être séparés que de deux mètres de ces joueurs stars était déjà très impressionnant!

 

 

C’est au Nationals Park que va se dérouler le prochain All-Star Game du 13 au 17 juillet. Ce sera le premier week-end des étoiles dans la capitale fédérale depuis celui disputé en 1969 dans l’antre des Senators d’alors.

IMG_1439
Vue en soirée du Nationals Park à l’occasion du match contre les Yankees.

 


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s