Montero contre Pineda où le blockbuster trade qui a tourné à la farce

A l’hiver 2012, les Seattle Mariners et les New York Yankees se mettent d’accord sur un trade qui a emballé tout le monde. Les M’s cèdent leur lanceur rookie vedette Michael Pineda et José Campos aux Bronx Bombers contre Jesus Montero et Hector Noesi, un batteur et un lanceur très prometteurs. Cinq ans plus tard, cet échange n’a pas du tout, mais alors pas du tout, tenu ses promesses. Retour sur ce fiasco…

 

Le 13 janvier 2012, un transfert a presque éclipsé tous les autres mouvements du mercato, un blockbuster trade comme on les aime. Michael Pineda, 22 ans et José Campos, 18 ans sont échangés par les Mariners aux Yankees contre Jesus Montero et Hector Noesi. Pineda vient alors de terminer sa première année de MLB et ses chiffres sont impressionnants (3.74 ERA, 9.1K/9 en 28 starts).

Sélectionné pour le All-Star Game, le jeune dominicain fait tourner toutes les têtes. Les Mariners venaient alors de terminer une saison 2011 très compliquée et malgré un ERA combiné très correct (3.90), leur moyenne au bâton (.233 la pire de MLB) ne pouvaient leur faire espérer mieux qu’une place de figurant.

Exit donc Pineda, certes prometteur mais pas indispensable et bienvenue à un gros batteur qui dynamitera cette attaque en léthargie. Seattle voit en Montero, catcher et first baseman l’homme providentiel. Lors des 18 derniers matchs de la saison 2011 il a conquis le public du Yankees Stadium. En 61 passages à la batte, il a frappé 4 HR, 4 doubles et obtenu une moyenne au bâton de .328.

L’entrée fracassante du Vénézuélien en MLB n’avait rien de surprenant, classé au milieu de la saison 2011 comme le 3ème prospect de la ligue, devant Aroldis Chapman, Julio Teheran, Martin Perez, Zach Britton, Erik Hosmer et juste derrière Mike Trout, celui que l’on annonçait comme le nouveau Miguel Cabrera a longtemps été couvé par les Yankees.

La franchise new-yorkaise à la recherche d’un lanceur pour faire un duo de choc avec Sabathia s’est donc séparée de leur petit prodige pour accueillir Pineda. Brian Cashman dira que Montero est « probablement le meilleur joueur que l’on ait échangé ».

Derrière ces deux gros noms, les Yankees ont reçu le prospect lanceur des Mariners Hector Noesi contre un autre pitcher prometteur Jose Campos. A priori un trade équitable qui devait satisfaire les besoins des deux équipes mais un échange de prospects est toujours risqué et les deux franchises en ont fait l’expérience.

Jesus Montero (C, 1B, DH – Des Yankees aux Mariners)

montero-jesus001.jpg
Le manager des Seattle Mariners Eric Wedge (à gauche) et le GM de la franchise,  Jack Zduriencik (à droite) tout sourire à la présentation de leur recrue phare . (AP Photo/Elaine Thompson)

 

On commence par le fiasco intégral. Annoncé comme l’immense favori pour le titre de rookie de l’année, le Vénézuélien de 22 ans termine la saison 2012 avec une pâle ligne de stats (.260 BA, 15 HR et 62 RBIs en 135 rencontres). Il a alterné entre catcher et le poste de DH, loin, bien loin des attentes placées en lui. C’était pas terrible mais au moins il a joué, alors quand la saison 2013 débute on pense que vient le moment de la rédemption. Lors de ses 29 premiers matchs, sa moyenne au bâton s’effondre (.208), la puissance n’est plus vraiment là (3 HR), alors il est envoyé en AAA. Pas performant défensivement en tant que receveur, il joue en 1ère base. Offensivement, même à l’échelon inférieur c’est difficile pour lui (.247 BA, 1 HR en 19 matchs). Blessé au début du mois de juin, il est out pendant deux mois. A peine pensait-il à retourner sur les terrains que son nom est cité dans l’immense scandale du dopage « Biogenisis » et écope de 50 matchs de suspension. Saison terminée.

Ca commence très sérieusement à sentir le sapin. Mais bon on peut toucher le fond et réussir à creuser encore. La preuve : En 2014, il se présente au spring training avec 18 kilos en trop pour un poids total de 125 kg. S’il y’avait encore des espoirs sur la capacité de Montero à rebondir (sans mauvais jeu de mot), ils ont été douchés. Le joueur confiera lui même qu’après avoir disputé une ligue d’hiver au Venezuela, il n’a fait « que manger ». Le GM des Mariners Jack Zduriencik avouera n' »attendre plus rien » de l’ancienne recrue phare.

5e491f711f18f21db28bfb3ec5bdf3d3_crop_north.0
Jesus Montero, arrive au spring training de 2004 avec près de 20 kilos en trop.

Le reste de son aventure chez les M’s est le prolongement du désastre, il ne joue plus qu’en AAA et commence à retrouver des chiffres encourageants (.286 BA, 16 HR et 74 RBI en 97 matchs) mais se blesse à nouveau. Envoyé en single A pour se remettre en piste, il s’embrouille avec le 1st base coach Butch Baccala et est renvoyé de l’équipe jusqu’à la fin de saison.

En 2015 il revient avec de meilleures intentions et une perte de pois drastique, sa défense en 1ère base s’est nettement améliorée et il brille en AAA (.332 BA, 15 HR et 68 RBIs en 84 matchs). Il est rappelé en MLB et malgré quelques bonnes performances, il reste souvent surclassé (.223 BA et 32 K en 116 apparitions au bâton). Désigné pour assignation en 2016, il est repêché par les Blue Jays où il continuera ses bonnes performances en AAA mais est contrôlé positif à la fin de la saison. Le 3 janvier 2017 Montero a rejoint les Baltimore Orioles via un contrat de ligue mineure, cela fait près de deux saisons qu’il n’a plus joué en MLB.

Michael Pineda (SP / RHP – Des Mariners aux Yankees)

usa-today-9385185.0.jpg
Pineda a du attendre plus de deux ans après son trade pour enfin porter les couleurs des Yankees.

Comparé au désastre de Montero, toute contre-performance devient très relative, pourtant la carrière de Pineda est très décevante. Quelques jours avant que Montero débute son premier match chez les M’s, les Yankees annoncent une terrible nouvelle, le dominicain de 23 ans -qui s’était présenté au spring training avec 5 kilos en trop- souffre d’une blessure à l’épaule droite et sera absent toute la saison.

Pire puisqu’il n’est pas encore tout à fait remis, il commence la saison 2013 sur la DL. Pineda reprend la compétition en juillet où il évoluera jusqu’à la fin de la saison en AAA (3.86 ERA en 6 starts). C’est en 2014, soit près de deux ans après son arrivée à NY qu’il va pouvoir enfin débuter sous le maillot des Yankees. Il obtient la 5ème place dans la rotation et même si son club limite volontairement son nombre de lancers par match, il fait 4 premières rencontres de qualité (20 IP, 1.83 ERA). Une quatrième partie qui a été à l’origine de l’un des épisodes les plus comico-dramatiques de ces dernières années. Revenons un peu en arrière ; lors de son deuxième start avec les Yankees contre les Red Sox, les commentateurs notent que Pineda a de la résine de pin sur la paume de sa main de lancer. Ce qui est formellement interdit et est censé améliorer le « grip » sur la balle. Les arbitres ne remarquent rien et Pineda s’en tire miraculeusement sans soucis.

Red Sox at Yankees
Le 10 avril 2014, Michael Pineda met de la résine de pin sur la paume de sa main lors d’un match contre les Red Sox. Sa triche passera inaperçue.  (Paul J. Bereswill)

Non content de son coup de Trafalgar, le dominicain décide de récidiver lors de son 4ème start contre ces mêmes Red Sox. Sauf que cette fois-ci il décide de mettre la résine sur son cou, le coach de Boston, John Farrell n’est pas dupe et alerte les arbitres. Il est éjecté dès la deuxième manche et écopera d’une suspension de 10 matchs.

Alors qu’il disputait un match d’entrainement pendant sa suspension, il s’est à nouveau blessé et n’a pu regagner les terrains qu’en août. Il finira la saison avec une très belle ligne de stats en MLB (1.89 ERA en 76 IP).

2015 reste pour l’heure sa saison la plus aboutie même s’il connaîtra une nouvelle blessure en juillet. Il a notamment réussi un match à 16 K contre Baltimore sans concéder un walk (une première en MLB depuis 2007). Il aura débuté 27 matchs et affiché un ERA à 4.37 en 161 manches lancées.

En 2016 il a pu disputer sa première saison complète mais son ERA est loin d’être satisfaisant (4.82, son pire total en carrière) et 27 HR encaissés. Pineda n’a que 28 ans, sa carrière est loin d’être terminée et il sera éligible au marché des agents libres à la fin de la saison mais le dominicain n’a jamais su répondre aux hautes attentes placées en lui. Rappelons que lors de sa première année chez les M’s il a fini 5ème de la course au titre de rookie de l’année derrière Hellickson, Trumbo, Hosmer et Nova.

L’ancien prospect #16 de l’ensemble de la MLB a connu tellement de blessures qu’on peut être convaincu qu’il n’a jamais montré sa pleine valeur. C’est assurément un lanceur avec beaucoup de talent mais si sa carrière chez les Yankees venait à s’arrêter à la fin de cette saison, on ne retiendra que très peu de chose de lui à Big Apple.

José Campos ( SP, RP / RHP – Des Mariners aux Yankees)

Jose Campos
Jose Campos n’aura jamais vraiment percé au sein de l’organisation des Yankees (AP Photo/Charlie Neibergall)

Le joueur le moins « bankable » de ce trade, Campos est arrivé à NY à 19 ans avec l’étiquette d’un futur lanceur partant de milieu de rotation. Il était chez les M’s le 5ème meilleur prospect de l’organisation. Mais bon comme ce trade est synonyme de blessure, Campos a honoré la tradition en se fracturant l’épaule au bout de 5 starts en single A. En 2013, toujours en A, il n’a lancé que 87 manches en étant volontairement limité par le staff pour éviter une nouvelle blessure. Il débute 19 matchs et fait quelques apparitions dans le bullpen et finit avec un ERA à 3.41.

Il manque l’ensemble de la saison 2014 puisqu’il subit une opération de type Tommy John. Il connait une année 2015 très compliquée marquée une nouvelle fois par les blessures, en 11 starts en A son ERA est de 7.05. Il est finalement échangé contre Clippard et file donc à Arizona à la mi-saison 2016. Il joue principalement en A et AA avec un peu plus de succès et surtout sans grosses blessures (3.22 ERA combiné en 142 IP, son plus haut total en carrière).

Il fera même une apparition en MLB avec les DBacks en MLB (5.2 IP, 4 H, 2ER) mais est finalement désigné pour assignation. Il est repêché par les Angels mais déjà placé sur la liste des blessés pour 10 jours. Après quoi il évoluera en ligues mineures, en AA probablement.

Hector Noesi (SP / RHP – Des Yankees aux Mariners)

Hector+Noesi+Seattle+Mariners+v+Los+Angeles+cG3Dlhjjpg0l
Hector Noesi est très vite devenu indésirable chez les Mariners

Le seul des quatre joueurs de ce trade à n’avoir pas subi de graves blessures… Youpi ? Eh bien non pas trop ! Car il n’a jamais été vraiment bon.

Pourtant avant son trade tout avait bien commencé, à 21 ans il avait fait ses débuts en MLB en tant que releveur où il avait lancé 4 manches sans encaisser un point puis il a eu l’honneur de débuter un match en septembre 2011. Annoncé comme un SP de milieu de rotation, il avait beaucoup d’éléments pour suivre. Puis vient le trade..

Il commence en tant que starter chez les M’s et déçoit directement (2-11, 5.77 ERA), après quoi il est envoyé en AAA avant d’être rappelé chez les grands. Sa première année c’est 18 starts, 2 victoires pour 12 défaites, un ERA à 5.82 et 21 HR encaissés. Bref, du très médiocre.

En 2013 après un mauvais premier match, il est reconsidéré dans le bullpen et pas de miracle. Noesi est dans le dur. Il termine l’année avec 27 manches lancées seulement en MLB et un ERA à 6.59. Il passera le plus clair de son temps en AAA sans briller. Au début de la saison 2014, il est envoyé à Texas où il décevra lors de son première apparition dans le bullpen sous ses nouvelles couleurs. Il ne restera que 13 jours chez les texans avant d’être désigné pour assignation. Il est récupéré par les White Sox qui en tireront le meilleur. Il compilera 27 starts à Chicago, lancera 166 manches et affichera un ERA décent à 4.39.

En 2015 il retombe dans ses travers et après 4 starts manqués se retrouve à nouveau sur la liste des indésirables. Il terminera l’année en ligues mineures et trouvera un point de chute en Corée pour 2016. Sur place il effectue une saison correcte (3.40 ERA en 206 manches lancées), il a d’ailleurs prolongé son bail d’un an avec les KIA Tigers pour l’exercice à venir.

Conclusion 

Ce trade a été réellement désastreux. Probablement l’un des pires de l’ère moderne du baseball. A cause des blessures, du dopage, d’un comportement assez douteux sur et en-dehors du terrain ou des performances purement indigentes, ces quatre joueurs dont deux prospects très estimés ont tous déçu sans exception.

Pire, 5 ans après cet échange Montero et Noesi semblent ne plus avoir d’avenir en MLB après des saisons et bouts de saisons décevantes. Campos semble encore très loin des ligues majeures quant à Pineda il fait office de miraculé dans ce marasme. Ce dernier est d’ailleurs le seul à être resté dans son club, même s’il risque de le quitter à la fin de l’année.

Il est impossible de savoir quelle carrière aurait eu ces baseballeurs sans ce trade mais il semble que ça aurait pu difficilement être pire. « Que de talents gâchés », voici comment on pourrait résumer ce blockbuster trade devenu mauvaise sitcom tragi-comique.

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s