Owen Ozanich : « Champion de France, bientôt d’Europe ? »

Chaque mois, Owen Ozanich le lanceur partant de Rouen vous fait vivre son actu et donc celle du baseball français au plus près. En septembre, il revient sur la victoire des Huskies de Rouen en finale de la Division 1 française, et se projette sur l’Euro Baseball, qui a débuté ce jeudi aux Pays Bas.


Huskies2016
Bonjour aux fans du baseball français,
Fini les vacances, place au Yoshida Challenge (NDLR: la France a fini en troisième position derrière l’Allemagne et les Pays Bas) et aux Championnats d’Europe. Mais avant, retour sur les playoffs et finales avec mon club, les Huskies de Rouen.
Les demi-finales se sont jouées sur trois matchs. Le premier j’ai eu l’occasion rare d’affronter un ex-lanceur MLB, Harvey Garcia. Le match s’est plutôt bien passé pour nous. On a pu prendre des bon « at-bats » contre un starter avec du « nasty stuff » [lancers vicieux, NDLR]. Matchs 2 et 3 nous avons affronté une légende du baseball français, Samuel Meurant, qui à 44 ans, nous a montré ce que c’est d’être un guerrier et de prendre la balle quand l’équipe compte sur lui.
Finalement, notre lineup était trop forte et après trois matchs, nous voilà de nouveau en finale, contre notre rival, Sénart. Le premier match des French Series était un classique Rouen-Senart. Duel de Pitchers entre moi et Macnabb, avec une victoire de Rouen en extra innings. Façon parfaite de commencer la série chez eux au Stade des Templiers. Lors du match 2 on a vu un bon Marc Andre Habeck contre un autre espoir du baseball français, Jonathan Mottay. Malgré un Nick Masonia en feu, nous étions devant en milieu de match, avant que les Templiers reviennent dans la 8eme et 9ème pour égaliser la série à une victoire partout.

Le weekend suivant nous avons terminé le boulot a la maison, chez nous, sous la chaleur et surtout derrière un public énorme comme Andrew Medeiros, Oscar Combes et Maxime Lefevre (de retour de blessure) qui offensivement ont fait la job. Notre relève, (Piquet et Vaugelade) avait le sang froid dans des situations difficiles, et notre manager Keino Perez a pris toutes les bonnes décisions. Après quelques jours de célébration et de réflexion , la saison continue. Cette fois-ci , avec l’équipe nationale, nous nous sommes retrouvés sur un terrain familier celui de Sénart.

Parmi nos gros batteurs, seul Andy Paz manque à l’appel, nous avons une équipe forte et un grand staff de lanceurs qui devrait rendre chaque jeu gagnable, et cela est l’objectif. Nous sommes ici pour gagner, rien d’autre, la participation ne suffit pas. Place aux Championnats d’Europe, playball!
Owen
Crédit Photos : Huskies de Rouen
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s