American League : La course aux phases finales toujours plus serrée

Alors qu’en National League, la question des play-offs semble être quasiment reglée, en American League, en revanche on est encore loin du compte. Ainsi, si la division Ouest est acquise aux Rangers, le club du Texas possède en effet 8,5 victoires d’avance sur Houston, et que la Centrale devrait être la possession de Cleveland, la course à la division Est est plus que jamais serrée tout comme la distribution des précieuses Wild Card.

BOSTON, MASSACHUSETTS - APRIL 11: Mookie Betts #50 of the Boston Red Sox celebrates with Xander Bogaerts #2 of the Boston Red Sox after hitting a home run during the ninth inning of the Red Sox home opener at Fenway Park on April 11, 2016 in Boston, Massachusetts. The Orioles defeat the Red Sox 9-7. (Photo by Maddie Meyer/Getty Images)
(Photo by Maddie Meyer/Getty Images)

La division Est

La division est la plus serré de toute la MLB, puisque quatre équipes se tiennent en 4 victoires (Boston, Toronto, Baltimore et New-York).

Grâce aux performances XXL de David Ortiz (.318/31HR/107RBI), qui pour sa dernière saison s’offre un exceptionnel Baroud d’honneur, et de Mookie Betts (.316/30HR/100RBI/21SB), sortant une saison digne d’un MVP, Boston fait la course en tête. Alors que sur le monticule on attendait David Price, c’est Porcello et Wright qui ont brillé sur la butte des Reds Sox.

al-east

Les chaussettes rouges possèdent une victoire d’avance sur Toronto. Mais le calendrier de Boston pour cette fin de saison est monstrueux. Les coéquipiers de Dustin Pedroia, lui aussi impérial à la batte, ont encore deux séries face à Toronto, deux contres les Yankees et une contre les Orioles, soit que des adversaires directs. Il reste également un petit peu de Rays, une équipe qui n’a plus rien à jouer. Il va falloir être costaud du côté des pensionnaires de Fenway Park pour décrocher une place en phases finales. Mais ils l’ont prouvé tout au long de la saison, ils ont les épaules pour tenir et ce sont eux qui restent les favoris pour décrocher le titre de cette division.

Toronto en embuscade

Derrière les Reds Sox se trouve Toronto, champion de l’Est la saison dernière. Les Canadiens peuvent toujours s’appuyer sur leur combo de battes, Encarnacion (.267/37HR/112RBI) et José Bautista, même si ce dernier a été handicapé par les blessures durant la saison, il reste un batteur dangereux. Et si Bautista a été un peu dedans cette année, il a bien été supplée pour Saunders, la surprise au Nord de la frontière puisque le champs extérieur livre une ligne de stat plutôt enthousiasmante avec .266/23HR et 54RBI. Mais la rotation de Toronto semble être son tendon d’Achille. Même si JA Happ et la nouvelle star Aaron Sanchez sortent une saison incroyable, six défaites … à eux deux. Le reste de la rotation semble un peu court pour espère mieux qu’une Wild Card. A moins de réaliser l’exploit lors des deux séries restantes face aux Red Sox, dont l’une qui commence dès ce week end. Toronto, 2e de la conférence Est à une victoire de Boston possède une victoire d’avance sur la deuxième Wild Car détenue par … Baltimore et 2 sur Detroit.

OAKLAND, CA - AUGUST 11: Mark Trumbo #45 of the Baltimore Orioles is congratulated by Manny Machado #13, Chris Davis #19, and Adam Jones #10 after hitting a grand slam home run against the Oakland Athletics during the fifth inning at the Oakland Coliseum on August 11, 2016 in Oakland, California. The Baltimore Orioles defeated the Oakland Athletics 9-6. (Photo by Jason O. Watson/Getty Images)
Mark Trumbo #45 félicité par Manny Machado #13, Chris Davis #19, et Adam Jones #10 (Photo by Jason O. Watson/Getty Images)

Baltimore et New York restent à l’affut d’une Wild Card ou de la place de leader mais cela semble compliqué. Si Baltimore est armé au niveau offensif avec Trumbo ou Machado notamment, sur la Butte c’est très compliqué et cela devrait énormément freiner les espoirs de phases finales. Enfin pour les Yankees, on n’y croit pas trop. C’est déjà énorme d’être arrivé là, vu la politique de rajeunissement opérée par le club lors du dernier marché des transferts. Mais les, désormais, Baby Bombers devraient être prêts pour la saison prochaine.

En tout cas, la division Est devrait envoyer, une nouvelle fois deux membres en phases finales, et peut-être trois si Baltimore parvient à conserver la 2e Wild Card. Alors l’Al East, est-elle la nouvelle NL Central ?

La course à la WildCard

Dans les autres divisons de l’AL, les dés sont jetés pour le vainqueur. Ce sera Cleveland, en Central, à moins d’un énorme tremblement de terre, et les Rangers à l’Ouest. Mais les autres équipes de ces divisions sont encore en course. Preuve de l’incroyable niveau de cette American League puisque 7 équipes peuvent encore croire à une WildCard. Pour le moment, c’est Toronto et Baltimore qui ont possession des deux précieuses places. Mais Detroit, Houston, New-York, Kansas City et Seattle sont en embuscade. En effet, Seattle n’est qu’à 5 victoires.

al-wild-card

Détroit, Houston ou Baltimore ?

Notre prono, les deux Wild Card devraient se jouer entre Toronto, Baltimore, Detroit, Houston et New-York. Toronto a deux longueurs d’avance sur la première place non qualificative et devrait donc sécuriser une place. A moins de detroner Boston et dans quel cas ce serait les Reds Sox qui se retrouveraient propriétaires de cette place. Pour résumer la première Wild Card reviendra soit à Toronto soit Boston. La deuxième WC, en revanche, reste encore ouverte. Detroit est l’équipe la plus équilibrée de la bande avec un pitching staff de haute voltige avec en figure de proue le rookie Michael Fulmer (10-6, 2.77 ERA et 112K) et un Justin Verlander retrouvé (14-7, 3.28ERA et 209K). A la batte, pas d’inquiétude à avoir pour les fans des Tigers, entre Miguel Cabrera (.315/31HR/87RBI) ou JD Martinez (.319/20HR/56RBI) et même un Justin Upton qui semble enfin décidé à évoluer à son réel niveau. Detroit fait peur et doit être considéré comme un réel favori pour une Wild Card. Surtout que ce week-end, les Tigers affrontent … Baltimore. Une série qui s’annonce capitale pour la course à la Postseason.

hi-res-b5e60296e1f0d26756361ade7825a0b1_crop_north

Et on termine par Houston, à la dérive en Avril, le club s’est relevé depuis et s’est replacé dans la course aux phases finales.

//platform.twitter.com/widgets.js
Avec un Altuve, plus que jamais MVP en puissance, on le repetera pas assez souvent (.344/22HR/92RBI/96R et 27SB) mais aussi son rookie Alex Bregman qui explose en MLB à la façon d’un Carlos Correa la saison passée. L’attaque des Astros est sa force, mais en revanche sa rotation est à la dérive. Si décisifs la saison derniere McHugh et Keuchel sont aux abonnés absents cette saison, et Lance McCullers, la révélation de l’année est (encore) blessé. Surtout le club doit faire face à une avalanche de blessures, du coup la franchise a dû faire appel à son farm system, très performant, mais peut-on prétendre à une place en phases finales avec 13 rookies dans son roster?

Pour conclure voici les pronos de la rédac pour les qualifiés en phases finales de l’American League.

Vainqueurs de conférence : Boston (Est), Cleveland (Central) et Texas (Ouest)
WC : Toronto (Est) et Detroit (Central)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s