Finale sans surprise pour les French Baseball Series

L’heure de l’affrontement ultime a sonné. À la fin, il ne peut en rester qu’un. Est-ce que ce sera l’archi-favori rouennais ou le challenger aux dents longues sénartais ? Qui sera titré champion de France de baseball de première division cette saison ?

C’est une finale sans surprise qui va se dérouler à partir de ce week-end entre le champion en titre, les Huskies de Rouen, et l’un de deux challengers en titre du championnat depuis plusieurs années, les Templiers de Sénart. L’autre challenger, Montpellier, les Templiers l’ont sorti en demi-finale. De son côté, Rouen s’est aisément qualifié face à Toulouse. En somme, le premier et le second de la saison régulière se retrouvent pour ces French Baseball Series 2016. Quelle suprise !

Vainqueur des French Baseball Series
Vainqueur des French Baseball Series

Rouen dans un fauteuil en peau de tigre* pour sa demi-finale

* peau synthétique pour les défenseurs des animaux

La meute normande est venue à bout des Tigers de Toulouse en trois matchs. Rouen, déjà grandissime favori de sa demi-finale, s’était évité un miracle toulousain en prenant les deux premières rencontres chez les sudistes. Deux larges victoires 1-13 et 2-16 qui ne laissaient plus aucun espoir au STB. Les Huskies ont ainsi frappé 18 coups sûrs dans chaque match. Les lanceurs partants toulousains, l’ex-Major Leaguer Harvey Garcia et la légende du pitching français Samuel Meurant, ont souffert sur la butte tout comme leurs releveurs. Rouen fut impitoyable en attaque et impeccable sur la butte derrière les partants Owen Ozanich et Marc-André Habeck ainsi que les belles relèves d’Anthony Piquet et Yoan Vaugelade.

La petite coupure entre la fin de la saison régulière et la demi-finale n’a donc pas perturbé le rythme de croisière rouennais, un rythme qui rend les normands irrésistibles.

La courageuse résistance des Tigers face aux Huskies
La courageuse résistance des Tigers face aux Huskies

Il faut néanmoins mentionner le sursaut toulousain lors du match trois à Rouen. Bien qu’ayant perdu, les toulousains se sont inclinés seulement 5 à 4 face au champion. Une réaction digne de ce club à le mentalité de guerriers des terrains. Les Tigers ont même marqué huit coups sûrs contre sept pour les Huskies, avec une offensive menée par Jorge Hereaud (3 pour 4, 1 point scoré, 1 point produit). Un match qui sonne comme un espoir pour les Templiers de Sénart (vainqueur de l’autre demi #spoiler) avec trois erreurs de défense côté Huskies, ce qui est assez inhabituel pour le champion. Petit relâchement coupable ? Il est certain que si c’est le cas, le coach Keino Perez saura les remettre à l’endroit pour la finale.

Sénart sort vainqueur du choc des challengers

Les Templiers ont fait respecter la logique de la saison régulière en l’emportant sur les Barracudas de Montpellier trois matchs à un. Une série qui s’est peut-être jouée au match 3, qui se décida dans les ultimes moments de la rencontre. Avant ça, les deux équipes avaient partagé à Montpellier. Les sudistes avaient gagné le premier match 14-9 au bout d’une slugfest où les équipes avaient frappé pas moins de 31 coups sûrs dont un homerun du montpelliérain Rob Hermann. Will Musson emportait la victoire malgré 9 points encaissés dont 8 mérités en 6,1 manches lancées. Coté Sénart, Jonathan Mottay souffrait tout autant sur la butte avec 9 points mérités en 5 manches.

Le deuxième match tombait à seulement 26 coups sûrs au total avec notamment un Florian Peyrichou on fire côté Templiers : 3 en 5, 1 point scoré, 3 points produits. Jensen limitait les sudistes à 3 points dont 2 mérités dans un complete game maîtrisé. Un partout, la balle au centre au terme de ce premier week-end.

Image exclusive des matchs 1 et 2 de la demi-finale Montpellier - Sénart
Image exclusive des matchs 1 et 2 de la demi-finale Montpellier – Sénart

Vient le fameux match 3 à Sénart. Un match serré avec un bel affrontement américano-américain entre le Templier Jensen et le Barracuda Musson. Mais aucun n’aura la victoire puisque c’est un autre joueur des States qui prendra la victoire sur ses deux manches de relève, le sénartais Maxwell Mac Nabb. Le héros du match puisque qu’il frappe en 9ème manche, avec un retrait et deux coureurs sur base, le simple de la victoire qui permet à Baoui de scorer le point gagnant du 3-2.

Et malheureusement pour Montpellier, Jonathan Mottay ne passa pas au travers, comme le week-end précédent, lors du match 4. Le jeune lanceur international sort une grande performance avec 8 manches lancées pour un seul point, mérité, concédé. C’est beau la jeunesse. Pierrick Lemestre ferme la porte en 9ème tandis que, plus tôt dans le match, les battes franciliennes avaient sorti deux fois la balle du terrain (Félix Brown, Jacques Boucheron) pour imposer le rythme du match. Alors que les joueurs montpélliérains pourront profiter de beaux barbecues au soleil pour la fin des vacances, Sénart file en finale pour encore perdre contre Rouen.

Rouen favori mais… et avec des mais, tout est possible !

Il est vrai que la logique de la saison régulière, du Challenge de France et des finales passées donne aux rouennais un statut de grandissime favori. Sénart a déjà eu de très belles équipes à opposer au champion sans réussir à s’imposer. On se rappelle de la finale du Challenge de France 2013 que les Templiers menaient 7 à 0 contre Rouen avant de laisser échapper la victoire. Et leur titre 2014 ne fut pas conquis directement contre Rouen puisque c’est le PUC qui élimina les normands en demi-finale. Sénart a donc envie de mettre un terme à tout cela. Comme à chaque fois cela dit.

Mais – important les mais car ils ouvrent des possibles – Sénart présente peut-être cette année l’équipe qui a le plus de chance de l’emporter enfin contre Rouen. Jensen et Mac Nabb sont dominants sur la butte. Jonathan Mottay peut sortir de grands matchs. Lemestre semble aussi redevenir un atout majeur au monticule. Sans compter Matthieu Brelle-Andrade et Wyse Haywood qui assurent une profondeur au bullpen. L’offensive n’est pas en reste avec les Mac Nabb, Boucheron, Brown, Peyrichou, Lemestre, Masonia, Martinez, etc. Il y a de la constance et de la puissance, des joueurs qui peuvent être clutch. Beaucoup de solidité donc dans chaque domaine, ce qui est important pour une équipe qui a souvent cédé mentalement face aux Huskies, dont le mental d’acier est l’arme ultime.

Une arme ultime quand ils sont, rarement, en difficulté. Rarement car la qualité est là dans tous les domaines également. Le monticule fait baver d’envie entre Owen Ozanich, Yoann Vaugelade, Marc-André Habeck, Anthony Piquet, Keino Perez, Esteban Prioul et Pablo Ossandon. Devoir aller en match 5 avec ce monticule ne fait sûrement pas peur aux Huskies. Un peu plus à leurs adversaires.

En direct du rêve des joueurs de Sénart
En direct du rêve des joueurs de Sénart

Chez les normands, on peut aussi égrener les noms de talentueux frappeurs : Medeiros, Infante, Lefèvre, Duchossoy, Paturel, L. Piquet, Combes, Dagneau… Là encore, puissance et constance. Et là encore, des joueurs clutch qui peuvent faire basculer un match. Une offensive quasiment impossible à museler. Lineup de folie, monticule indécent, Rouen quoi !

Alors, force est de constater qu’on ne voit pas bien comment les Huskies ne glaneraient pas leur 12ème titre de champion. Mais – encore un – son challenger a certainement l’équipe la plus apte à détrôner le champion, surtout qu’elle surfe sur la dynamique d’une belle série remportée contre un gros adversaire, là où Rouen s’est imposé assez facilement en demi-finale. Et comme tout est affaire de momentum dans le baseball, est-ce que ce petit plus sera décisif pour Sénart ? Ou Rouen va-t-il encore rayonner sur l’élite du baseball français ?

Le programme en image grâce aux Huskies :

13907169_1074192902617933_9130219470508797423_n

Vous pourrez également voir les matchs en live lors du premier week-end des French Baseball Series sur Sénart TV.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s