[Le Recap’ de la Semaine – épisode 13] Ichiro le Magnifique

Chaque semaine, The Strike Out vous propose un récapitulatif de la semaine écoulée. Les joueurs marquants, les performances incroyables, des équipes qui sombrent et d’autres qui surprennent. Embarquez pour votre session de rattrapage.

CpSur7FVUAEouXV
Ichiro Suzuki, nous te saluons!

Ichiro Force 3000 !

Quelques semaines après avoir dépassé les 4,257 hits de Pete Rose dans l’Elite (dont 1,278 au Japon en NPB), Ichiro Suzuki a rejoint ce week-end le cercle très fermé des joueurs ayant frappé 3000 hits et plus en MLB.
Ichiro, 42 ans, a frappé son 2999e coup sûr samedi soir face aux Colorado Rockies, avant de s’offrir un triple dimanche, toujours face aux Rockies, pour atteindre les 3000 !

Ichiro est le trentième joueur de l’histoire des Ligues Majeures à intégrer le 3000-hit club. Les précédents les plus récents sont les légendes des Yankees Derek Jeter (2011, total : 3465) et Alex Rodriguex (voir ci-dessous, 2015, total :  3113)

A-Rod, Teixeira, une page se tourne chez les Yankees

Apres une trade deadline mouvementée et principalement axée sur l’acquisition de prospects, les New York Yankees continuent leur opération de renouvellement du roster, et de quelle manière ! Après que Mark Teixeira ait annoncé sa retraite au terme de la saison en cours ce samedi, c’est Alex Rodriguez qui tirait sa révérence ce dimanche.
Petit plaisir du calendrier, A-Rod s’offrira une dernière série face au grand rival, les Red Sox du pré-retraité David Ortiz, avant de raccrocher sa batte vendredi soir. Il restera dans l’organigramme des Bonx Bombers en tant que « conseiller et instructeur »
Teixeira et Rodriguez sont avec Brett Gardner et CC Sabathia les deux derniers membres du roster des Yankees vainqueurs des World Series 2009.

Bien entendu, c’est surtout la retraite immédiate d’Alex Rodriguez qui fera les gros titres. Avec trois titres de MVP, 14 participations au All-Star Game, 3114 Hits et 696 Home Runs dans les majeures (entre autres), A-Rod laissera une marque indélébile dans l’histoire des Ligues Majeures, pour les meilleures et les pires raisons. Les pires puisque A-Rod est peut-être la dernière véritable icône de la « Steroid-Era », et fut impliqué dans le scandale Biogenesis, à la suite duquel il a été suspendu pour l’intégralité de la saison 2014.

Arod
Le Palmarès d’Alex Rodriguez

Entre ombre et lumière, A-Rod restera comme l’un des joueurs les plus influents des Ligues Majeures au 21eme siècle. L’avenir dira si les affaires de dopage l’empêchent de se faire une petite place au Hall of Fame.

Les Cubs et les Tigers font carton plein :

Ce sont les deux équipes en forme du moment : Les Chicago Cubs (leaders de NL Central) et les Detroit Tigers (second en AL Central) restent respectivement sur neuf et huit victoires lors de leurs dix dernières rencontres avant lundi.

Après un léger passage à vide, les Cubs sont repartis de plus belle, et ils ont même gagné leurs sept derniers matchs avec deux sweeps consécutifs face aux Marlins – pourtant en grande forme cet été – et aux Athletics.
Et une grande partie de ce succès est dû à une rotation retrouvée. Jugez plutôt : sur les six derniers matchs, les lanceurs partant des Cubs n’ont concédé que six points mérités au total, tandis que le bullpen en a concédé deux (plus un non mérité) dans le même temps ! Intouchables.
Alors forcément, en ne concédant que neuf points en 54 manches et en marquant le triple dans le même temps, les Cubs dominent et affichent un bilan de 69-41, le meilleur des Ligues Majeures.

MLB: Pittsburgh Pirates at Chicago Cubs
Anthony Rizzo & Kris Bryant – Photo Kamil Krzaczynski-USA TODAY Sports

Les Tigers, eux, ont connu un coup d’arrêt lors du dernier match de leur série face aux Mets, mais reste sur une impressionnante série de douze matchs pour quatre séries gagnées, et pas des moindres : Sweep des Red Sox, Sweep des Astros, et 2 victoires à une face aux White Sox et aux Mets.
Dans le sillage de Fulmer et Verlander au lancer, les Tigers ont surtout retrouve l’apport offensif qui leur faisait défaut en début de saison. Sur la semaine écoulée, Ian Kinsler frappe .458 pour un home run et 4 RBI, Cabrera frappe .400 pour 2 Home Runs et 8 RBI, et les points rentrent (27 en 6 matchs) pour le bonheur des fans des Tigers. Lundi, les Tigers ne pointaient plus qu’à deux victoires des Indians en AL Central et avait dépassé Boston pour la deuxième wild-card d’American League. Detroit peut-il le faire ?

La Rotation des Indians en panne :

Si les Cubs et les Tigers brillent, la rotation des Cleveland Indians a connu une semaine délicate, pour ne pas dire catastrophique. 14 hits et 11 points concédés pour Carrasco en deux matchs (10.2 IP, 9.28, 0-2), 8 hits et 8 runs concédés par Trevor Bauer (2.2 IP, 23.62, 0-1), 6 hits et 6 runs pour Danny Salazar (2.0 IP, 27.00, 0-1), et seulement une victoire (Kluber) pour les lanceurs partants de Cleveland en sept matchs cette semaine.

De mauvaise augure avant deux déplacements chez les Nationals en ouverture d’une série de 23 matchs sans le moindre jour de repos, jusqu’au 1er septembre !

manny-smile2

Manny Machado taille patron :

Il se dit que Manny Machado voulait rendre hommage à son ami Alex Rodriguez en entrant sur le US Cellular Field. Si telle était son intention, c’est réussi. Avec trois Home Runs, un dans chacune des trois premières manches, Machado a fait exploser James Shields et écœuré les White Sox.
Machado termine la partie avec un simple 3-6 au bâton, ses trois Home Runs, pour 7 points produits lors de la victoire 10-2 des Orioles sur les White Sox.
Avant Machado, un seul batteur des Ligues Majeures avait réussi à frapper trois Home Runs sur les trois premières manches d’un match : Carl Reynolds (White Sox), le 2 juillet 1930 face aux New York Yankees.

L’action défensive : Mike Trout

Mike Trout n’est pas seulement un redoutable batteur, il est l’un des meilleurs joueurs de sa génération, en attaque comme en défense, et il aime à le rappeler le plus souvent possible. La star des Angels – qui fêtait ses 25 ans ce samedi – s’est ainsi fendu d’un bond fantastique pour empêcher Leonys Martin (Mariners) de frapper un Grand Slam Home Run. On vous laisse savourer le geste :

Le lanceur : Danny Duffy

Les Kansas City Royals n’ont plus grand-chose à jouer cette saison. La page des World Series 2015 est tournée, et la franchise du Missouri ne retrouvera pas – sauf miracle absolu – la postseason cette année. Mais ça n’empêche pas un petit plaisir, et Danny Duffy s’est offert une victoire et un record historique mardi dernier.

 

En 8 manches complètes lancées, Duffy n’a concédé qu’un seul coup sûr et un but sur balles pour s’offrir sa huitième victoire de la saison (8-1, 2.97). Mais Duffy a surtout envoyé la bagatelle de 16 Strike Outs sans concéder le moindre run lors de ce match, un nouveau record dans la longue histoire des Royals.

Ouch !

Dévier la balle en faute avec la batte et être touché sur le rebond, ça arrive, aucun problème. Mais un mauvais rebond peut-tout de suite compliquer les choses, et Hunter Pence (Giants) l’a appris à ses dépens samedi.
Lors de la deuxième manche de la rencontre entre les San Francisco Giants et les Washington Nationals, Hunter Pence a vu la balle lancée par Stephen Strasburg rebondir sur le dessous de sa batte, frapper le marbre au sol et revenir le frapper en plein visage. Mais malgré la douleur et la marque des coutures bien visible sur sa pommette, Pence a rapidement repris son poste pour jouer l’intégralité de la rencontre. Solide

 

Un point sur le Championnat de France :

Les demi-finales du championnat de France de D1 débutaient ce week-end à Montpellier et à Toulouse.
Les grands favoris de cette phase finale, les Huskies de Rouen, ont facilement remporté leurs deux premiers matchs face aux Tigers de Toulouse (13-2, 15-2) et n’ont plus besoin que d’une victoire le week-end prochain pour se qualifier pour la finale.
Dans une demie beaucoup plus indécise à Montpellier, les Barracudas ont remporté leur première rencontre face aux Templiers de Sénart (14-9) samedi, avant que les Templiers n’égalisent à une victoire partout dimanche (9-3). La suite le week-end prochain à Sénart !

Enfin, dans le Play-Down entre les Lions de Savigny sur Orge et les French Cubs de Chartres, Savigny a remporté sa troisième victoire en autant de rencontres et s’assure sa place dans l’élite pour 2016. Les French Cubs, quant à eux, devront disputer une dernière série de barrages face au champion de Division 2 pour conserver leur place en Division 1

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s