[Trade Deadline] : Le bilan complet d’une folle journée

Le calme avant la tempête. Voilà ce qu’on a vécu hier après-midi, à quelques heures de la fameuse « deadline ». Et puis d’un coup  d’un seul, les téléphones ont sonné, les tweets se sont accélérés et la folie s’est emparée du « grand show » de la MLB. Voici le récapitulatif complet de ce deadline day toujours aussi particulier outre-Atlantique.

mlb_tradedeadline_1296x729

Et comme chaque année il y a eu des surprises, des grands noms et des coups de poker menteur. Voici pour nous les trois gagnants d’un marché devenu complétement fou…

Yankees : La reconstruction est en marche

Tels des magiciens, les Yankees ont sorti de leur chapeau, un nouveau lapin. Et honnêtement, celui-là, on ne l’avait pas forcément vu venir. Eux qui depuis deux décennies martyrisent la concurrence en AL East (19 participations en play-offs en 21 saisons) ont déclenché une véritable tornade lors de ce mois de juillet avec pas moins de trois « Big Deal ». Exit le bullpen doré avec la paire Miller – Chapman mais aussi le nonuple All-Star Carlos Beltran. Ces gros poissons, qui pèsent à eux trois pas moins de 35 M$ dans la masse salariale, ont permis aux Yanks d’obtenir peut-être le plus beau « farm system » des Majeurs avec l’arrivée d’une ribambelle de prospects. Onze au total. Surtout parmi eux on retrouve de vraies pépites comme Clint Frazier (OF), Gleyber Torres (SS) ou Justus Sheffield (LHP). Ces trois-là font partie du « top 100 prospects » des Majeurs, classés respectivement à la 22e, 24e et 93e place. Rien que ça. Et si on ajoute Dillon Tate (RHP), 4e pick de la draft 2015, qui était 5e du « farm system » des Rangers ou bien l’OF Billy McKinney présent dans le « Top 100 » 2015 on s’aperçoit que les Bronx Bombers ont joué très malin en ce mois de juillet. Place au futur. Distancés dans la course aux play-offs (+5.5 G), les Bombers ont de quoi bâtir une nouvelle armada dans les années à venir. Après cette trade deadline, New-York possède maintenant 4 prospects qui rentrent directement dans son propre top 16 dont ses numéros 1 & 2, Frazier et Torres. Mieux, ils en possèdent dorénavant 7 – (OF) Frazier, (SS) Torres, (SS/2B) Mateo, (OF) Judge, (C) Sanchez, (OF) Rutherford, (LHP) Sheffield – qui appartiennent au « top 100 MLB ». Brillant.

Cubs : Le message fort du patron

Pourquoi diable aller chercher Chapman quand votre équipe affiche le meilleur bilan des Majeurs ? Pourquoi donc prendre un closer quand vous possédez la meilleure rotation MLB ? 1e au classement ERA avec 3.22, 3e à celui des strikeouts et avec déjà 4 Starting Pitchers à plus de 10 victoires, le Staff Pitching des Cubs est-il parfait ? Quasiment. Et c’est la raison pour laquelle Jed Hoyer est allé chercher l’homme le plus rapide au monde. Car il sait qu’avec Chapman, Chicago affiche maintenant un visage monstrueusement parfait. Celui d’une machine de guerre, formée pour aller au bout et ramener les World Series à Wrigley Field pour la première fois depuis près de… 110 ans. Ne pensez pas qu’Hector Rondon et ses 18 saves en 22 opportunités ne faisait pas l’affaire, loin de là. Mais avec un patron de la trempe de Chapman, Hoyer peut voir venir en octobre, disons de façon plus sereine. Et c’est bien là le principal : la postseason. Rondon va récupérer un poste de setup et devenir la rampe de lancement pour Chapman. Rondon – Chapman ou une belle fusée à deux étages qui obtient encore un peu de profondeur avec l’arrivée de Joe Smith (ex Angels).

Rangers : Un lineup d’All-Star Game

Ils étaient partis pour aller chercher un ace. On parlait de top player comme Chris Sale ou Chris Archer. Finalement les étoiles sont bien arrivées au Texas mais du côté des bâtons. Et plutôt deux fois qu’une. Voici que Carlos Beltran (OF/DH) et Jonathan Lucroy (C) viennent renforcer un lineup de folie. Jugez plutôt :

  1. Jurickson Profar – LF
  2. Ian Desmond – CF All-Star
  3. Carlos Beltran – DH All-Star
  4. Adrian Beltre – 3B All-Star
  5. Rougned Odor – 2B All-Star
  6. Jonathan Lucroy – C All-Star
  7. Mitch Moreland – 1B
  8. Elvis Andrus – SS All-Star
  9. Nomar Mazara – RF

Jon Daniels a essayé en vain d’attirer un ace pour renforcer sa rotation. Mais à chaque fois au bout du fil, que ça soit du côté de Tampa Bay pour Archer ou de Chicago pour Sale, on lui réclamait de lâcher une pépite. Et pas des moindres : Profar (.295 avg) ou Gallo, 14e du « top 100 MLB ». C’est la raison pour laquelle le GM des Rangers s’est rabattu sur du gros bras. Et même si le risque est grand, Beltran étant free agent cet hiver, les Rangers ont décidé d’y aller « all in » sur 2016 en espérant être au rendez-vous des World Series. Et forcément ce risque a un prix fort. Le « farm system » d’Arlington perd ses numéros 2, 3 et 5 dans l’opération. L’OF Brinson et le RHP Ortiz font le chemin vers Milwaukee en échange de la paire Lucroy – Jeffress. Quant à Dillon Tate, le voici du côté de la grosse pomme contre Beltran. Mais avec l’ajout de deux All-Stars 2016 plus un closer à déjà 27 saves sur 28 opportunités, Daniels vient d’envoyer un signal fort au reste de la League. Les Rangers ont bien une des deux, trois meilleures équipes d’AL et peuvent légitimement penser pouvoir briller dans une 5e postseason en 7 ans. Et enfin décrocher leur premier titre ?

Tout ce qu’il faut retenir :

  1. C’est le nombre de trades effectués depuis l’ouverture du marché le 1e juin 2016. 48 c’est aussi un record depuis plus de 20 ans qui vient détruire la précédente marque version 2015 et ses 43 trades.
  1. Soit le nombre de trades enregistrés hier, lundi 1e août 2016 lors du deadline day. Là aussi, record sur les deux dernières décennies.
  1. Le nombre de joueurs impliqués dans des trades sur les dernières 24H.
  1. Le nombre de franchises impliquées dans un trade. 27 sur 30. Seuls les Phillies, Rockies et Tigers manquent à l’appel.
  1. Le nombre de trades sur les deux dernières semaines. Depuis précisément le 14 juillet lorsque les Padres ont envoyé Pomeranz aux Red Sox en échange d’Espinoza.

Les Yankees, les Blue jays et les Padres sont les franchises au cœur du marché avec pas moins de 41 joueurs « in » ou « out » à elles trois.

  1. Les « top 100 prospects MLB » tradés
  • RHP Espinoza (20e) : Des Red Sox aux Padres
  • OF Brinson (21e) : Des Rangers aux Brewers
  • OF Frazier (22e) : Des Indians aux Yankees
  • SS Torres (24e) : Des Cubs aux Yankees
  • RHP Ortiz (63e) : Des Rangers aux Brewers
  • RHP Bickford (65e) : Des Giants aux Brewers
  • RHP Holmes (82e) : Des Dodgers aux Athletics
  • LHP Sheffield (93e) : Des Indians aux Yankees
  1. Les anciens « All-Star » tradés

Aroldis Chapman (LHP), Mark Melancon (RHP), Zach Duke (LHP), Francisco Liriano (LHP), Jay Bruce (OF), Jonathan Lucroy (C), Eduardo Nunez (SS), Matt Moore (LHP), Drew Pomeranz (LHP), Matt Kemp (OF), Tyler Clippard (RHP), Wade Miley (LHP), Hector Santiago (LHP)

  1. Le nombre de sélections du joueur le plus de fois All-Star tradé : Carlos Beltran (OF/DH)

 

Les gros acheteurs

  • Dodgers: Chavez, Josh Fields, Rich Hill, Josh Reddick
  • Rangers: Jonathan Lucroy, Jeremy Jeffress, Beltran, Lucas Harrell, Dario Alvarez
  • Cubs: Chapman, Mike Montgomery, Jordan Pries, Joe Smith
  • Giants: Eduardo Nunez, Will Smith, Matt Moore
  • Indians: Miller, Brandon Guyer
  • Blue Jays: Upton Jr., Benoit, Bolsinger, Feldman, Liriano, Ramirez, McGuire

 

Les gros vendeurs

  • A’s: Billy Burns Hill, Reddick
  • Brewers: Smith, Lucroy, Jeffress
  • Yankees: Chapman, Miller, Beltran, Campos, Nova
  • Rays: Moore, Steve Pearce, Guyer
  • Padres: Pomeranz, Kemp, Upton Jr., Cashner, Guerrero

 

Les principaux mouvements :

Jonathan Lucroy + Jeremy Jeffress aux Rangers

Carlos Beltran aux Rangers

Andrew Miller aux Indians

Brandon Guyer aux Indians

Aroldis Chapman aux Cubs

Joe Smith aux Cubs

Mark Melancon aux Nationals

Jay Bruce aux Mets

Jonathon Niese aux Mets

Josh Reddick + Rich Hill aux Dodgers

Jesse Chavez aux Dodgers

Matt Kemp aux Braves

Melvin Upton Jr aux Blue Jays

Francisco Liriano aux Blue jays

Matt Moore aux Giants

Will Smith aux Giants

Hector Santiago aux Twins

Matt Duffy aux Rays

Steve Pearce aux Orioles

Ivan Nova aux Pirates

Drew Hutchison aux Pirates

J-Sé Gray : « In Billy Beane we trust » (surtout aujourd’hui n’est-ce pas 😉 ?)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s