[Le recap’ de la semaine – épisode 8] Simply the Betts!

Chaque semaine, The Strike Out vous propose un récapitulatif de la semaine écoulée. Les joueurs marquants, les performances incroyables, des équipes qui sombrent et d’autres qui surprennent. Embarquez pour votre session de rattrapage.

mookie-betts

24 heures avec Mookie Betts :

La performance de la semaine est à mettre à l’actif de Mookie Betts. Le jeune voltigeur des Red Sox s’est fait plaisir face aux Baltimore Orioles, en inscrivant pas moins de cinq Home Runs en deux matchs consécutifs ! Betts est le premier « leadoff hitter » de l’histoire de la MLB à frapper cinq Home Runs en deux matchs. Encore plus fort, il est le premier joueur à inscrire un Coup de Circuit dans chacune des deux premières manches de deux matchs consécutifs. Résultat : une ligne de stats XXL sur la semaine : .379 , 11H, 9R, 5HR, 10RBI, 5BB, 3K, 1SB.
Tout aussi redoutable, Corey Seager (Dodgers) s’est offert deux Home Runs hier soir contre les Atlanta Braves, portant son total de la semaine à 6 (.370, 10H, 7R, 6HR, 11RBI, 2BB, 6K). On notera également les cinq Home Runs de Adam Duvall pour guider le réveil (bien trop tardif) des Cincinnati Reds, Evan Longoria (Rays) et Carlos Gonzales (Rockies).
Mais puisque l’on parle des Seager, une mention également au grand frère, Kyle Seager (Mariners), qui s’il n’a pas fait montre de la meme puissance que Corey n’en a pas moins réalisé une semaine de grande qualité. 13 hits en 27 passages au bâton pour un total inégalé de 12 points produits sur la semaine écoulée, et un match XXL face aux Padres (voir plus bas) : .481, 13H, 9R, 2HR, 12RBI, 4BB, 3K.

Série terminée pour Xander Bogaerts :

Après les 29 matchs de Jackie Bradley Junior, c’est Xander Bogaerts qui a vu s’achever cette semaine sa série de matchs consécutifs avec au moins un hit. Le shortstop des Red Sox aura donc frappé lors de 26 parties avant d’échouer vendredi lors de la défaite de Boston face aux Toronto Blue Jays. Il reste donc à bonne distance des records en vigueur :

  • Boston Red Sox : 34 matchs pour Dom DiMaggio
  • Joueurs en activité : 38 matchs pour Jimmy Rollins (White Sox) en 2005-06 avec Philadelphie
  • Record Absolu : 56 matchs pour Joe DiMaggio (New York Yankees)

Le cap des dix victoires :

Cela fait 18 jours que Chris Sale (White Sox) a obtenu sa neuvième victoire en autant de matchs lancés, survolant de toute sa hauteur les ballparks de l’Américain League. Et depuis ? ça coince : 6 runs concédés contre Cleveland (défaite), 2 à Kansas City (no-decision) et 4 à Detroit (défaite), pour un ERA qui a grimpé de 1.58 à 2.54, et toujours pas de dixième succès.

Ils sont maintenant cinq lanceurs à totaliser neuf victoires (pour douze matchs lancés chacun) depuis le début de la saison : Sale (9-2) donc, mais aussi Johnny Cueto (9-2, victoire vendredi), Stephen Strasburg (9-0, no-decision lors de la défaite des Nationals face aux Reds samedi), Jose Fernandez (9-2, vainqueur des Mets dimanche soir avec 14 strikeouts à la clé : 7IP, 100P, 4H, 0R, 0BB, 14K) …
et Jake Arrieta (9-1), qui a laissé filer à son tour l’opportunité de passer le cap de la dizaine en ne durant que cinq manches pour une défaite face aux Diamondbacks ce dimanche (5IP, 108P, H, 3ER, 1BB, 12K). Pour l’as des Cubs, c’est la première défaite depuis le 20 juillet 2015, pour un bilan de 20-0 pendant cette période!

Alors, qui sera le premier à 10 victoires?

Kershaw veut revoir triple :

Derrière les cinq lanceurs cités ci-dessus, Clayton Kershaw revient en force. L’as des Dodgers a retrouvé son meilleur niveau et vient d’enchainer six victoires en sept matchs incluant trois shutouts sur neuf manches et cinq matchs à dix strikeouts ou plus.
Du coup, Kershaw se place sur tous les tableaux avec le meilleur ERA de MLB (1.46), le deuxième plus grand nombre de Strike Outs (109, contre 110 pour Jose Fernandez) et huit victoires, juste derrière le groupe de tête décrit ci-dessus.

Malgré l’énorme densité de lanceurs de très haut niveau en National League, Clayton Kershaw semble avoir retrouvé toute sa puissance et a toutes les cartes en main pour viser une deuxième triple-couronne en carrière, après celle acquise en 2011.


Et puisque l’on parle de lanceurs :

Pour les Cubs, la promenade de santé continue. Avec huit victoires sur les dix derniers matchs, malgré la première défaite d’Arrieta hier face aux Diamondbacks, les Oursons planent sur les Ligues Majeures, grâce notamment à une rotation sans faille.
Pas un départ manqué pour les cinq starters de la franchise de Chicago, et pas de maillon faible dans la bande (à noter que l’ERA de Jake Arrieta est maintenant de 1.80 (2e) et celui de Jason Hammel de 2.14 (6e))


Les Mariners renversent San Diego :

A la bagarre avec les Texas Rangers pour la première place d’American League West, les Seattle Mariners soufflent le chaud et le froid depuis le debut de la saison. Mais jamais autant que jeudi dernier, lors d’une partie renversante face aux pauvres San Diego Padres. Menés 12-2 à l’entrée de la sixième manche, les coéquipiers de Robinson Cano ont inscrit cinq points dans le sixième inning puis neuf dans le septième, pour terrasser leur adversaire du soir, dans le sillage d’un Kyle Seager des grands soirs (3/5, 2R, 5RBI).

Les Indians et les Tigers relancent l’AL Central :

On vous en parlait ce vendredi : deux « sweeps » plus tard, l’American League Central est complètement relancée. Forts de quatre victoires sur les Royals (30-26), les Indians de Cleveland (31-24) prennent le pouvoir dans la division.
De leur côté, les Tigers (28-28) ont également blanchi les White Sox (29-28) sur trois matchs et se replacent à portée de tir des Indians. Avec quatre équipes qui se tiennent en moins de quatre victoires, l’AL Central pourrait bien être LA division à surveiller en 2016.

Et pour le plaisir des yeux, revoyons deux des plus belles actions de la semaine :

Le catch monumental de Juan Lagares pour empêcher au moins deux runs des Miami Marlins lors de la victoire des Mets (6-4) samedi :

Le vol de but insensé de Melvin Upton Jr face aux Colorado Rockies.

En Bref :

Ils ne se lachent pas d’une semelle: Nolan Arenado (Rockies), Todd Frazier (White Sox) et Mark Trumbo (Orioles) continuent de se partager la tête du classement des Home Runs avec 18 coups de circuit chacun.

David Ortiz (Red Sox) n’a lui frappé « que » seize Home Runs mais est confortablement en tête au niveau des RBIs (54, devant Robinson Cano, 48) pour sa « tournée d’adieux ». Une rumeur affirme que Big Papi aurait décidé de fêter sa retraite avec une quatrième victoire dans les World Series et un second titre de MVP.

James Shields quitte San Diego un peu plus d’un an après avoir signé un contrat de quatre ans et 75 millions. Le lanceur quitte des Padres en perdition pour rejoindre les Chicago White Sox.

Les galères continuent pour David Wright. Déjà handicapé par une blessure chronique du canal lombaire, le capitaine des New York Mets sera absent pour au moins six semaines avec une blessure au cou. Les Mets seraient à la recherche d’un remplacement au troisième but, quelques jours après avoir fait l’acquisition de James Loney (Rays) pour pallier à une autre blessure majeure, celle de Lucas Duda (dos).

Tim Lincecum est sur le retour ! Le triple vainqueur des World Series et double Cy Young a lancé en compétition pour la première fois depuis le 27 Juin 2015, avec les Salt Lake Bees (AAA), club affilié aux Los Angeles Angels pour lesquels l’ancien As des Giants a signé un contrat d’un an et 2.5 millions de dollars le 20 mai dernier. Contre les Tacoma Rainiers, « The Freak » a lancé cinq manches pour trois hits, trois points concédés, trois walks et cinq strike-outs. Si Lincecum s’est vu attribuer la défaite (6-1) des Bees, l’essentiel est ailleurs : il a retrouvé le monticule, et va pouvoir maintenant travailler à son retour dans les Ligues Majeures, au sein d’un pitching staff des Angels qui aurait bien besoin d’un petit coup de pouce.

En Europe, les Pirates d’Amsterdam ont remporté l’European Champions Cup, en battant Rimini en dix manches, par cinq points à quatre. De leur côté, les Huskies de Rouen ont triomphé des Barracudas de Montpelliers (5-2) en finale de l’European Baseball Cup et permettent à la France de retrouver une place en Champions Cup dès la saison prochaine !

Classements

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s