European Baseball Cup : Rouen superstar !

Dans cette finale 100% française qui nous a offert un duel de chefs entre Vaugelade et Musson, les Huskies non sans quelques frayeurs se sont imposés 5-2 devant leur public. Emmenés par un Yoann Vaugelade (4 hits encaissés et 4 K’s infligés en 7 manches) en bonne forme malgré quelques manques de contrôle dans son pitch (4 BB et 1 HbP), les Rouennais ont pris les devants rapidement. A la fin de la 4ème manche, il menait déjà 4 à 0, grâce notamment à un Basten Dagneau impérial (3/4, 2RBIs). Le sort de la rencontre aurait pu s’inverser à la 7ème manche ; Montpellier s’est retrouvé avec les bases pleines et deux outs contre eux quand Herman a frappé un single. Malheureusement la balle a heurté dans sa course un runner, ce qui résulte en un out automatique. 3 outs pour Montpellier, fin de la 7ème et aucun run inscrit. Un coup au moral important pour les Barracudas qui s’étaient procurés leur première vraie occasion de revenir dans la partie. Car dans la foulée, Rouen marque un 5ème run par le biais d’Infante qui condamnait encore un peu plus les Montpellierains. Mais les Barracudas n’avaient pas dit leur dernier mot et après avoir réduit l’écart à la 8ème grâce à un groundout de Vicente (5-1), ils se sont retrouvés dans la 9ème avec les bases pleines sans le moindre out. Anthony Piquet a pris la relève de Habeck pour Rouen à ce moment-là, et s’il a concédé un run suite à un single de Vandry, il a très bien géré cette situation et a réussit à se procurer les 3 outs.

Larry Infante sera très certainement désigné MVP du tournoi puisqu’il termine avec un BA de .556, 3 HR et 15 RBIs (leader du tournoi dans ces deux dernières catégories).  Un succès très logique de Rouen qui a largement dominé cette compétition et termine donc au terme de ces 5 matchs et 37 manches avec un total de 48 runs inscrits pour 4 encaissés. Ces chiffres se passent de commentaire. Félicitons également Montpellier qui a permis avec sa qualification en finale de faire porter haut les couleurs de notre pays. A l’année prochaine, en Champions Cup !

La finale

15h : Rouen vs Montpellier : 5-2

Final Standing
1
 Rouen Huskies (FRA) Rouen Huskies (FRA)
2
 Les Barracudas Montpellier (FRA) Les Barracudas Montpellier (FRA)
3
  Olimpija Karlovac (CRO) Olimpija Karlovac (CRO)
4
  Nada SSM Split (CRO) Nada SSM Split (CRO)
5
KNTU Elizavetgrad (UKR)
                                         6
Zurich Barracudas (SUI)
7
Minsk (BLR)
8
Vienna Wanderers (AUT) ( L’Autriche reléguée en Federations Cup l’an prochain)

Les demi-finales

13H30 : Montpellier (1er gr B) vs Split (2ème gr A) : 7-1

Dans cette première demi-finale de la journée, Montpellier n’a pas laissé la moindre chance à Split. Pour la première fois depuis le début du tournoi, c’est Langloys qui est monté sur le monticule et après une première manche délicate où il a encaissé un run il a sur-dominé ses adversaires. Jusqu’à la 9ème manche il a tenu son rang avant de laisser sa place à Andrades qui a conclut l’affaire. Les lanceurs ont pu compter sur leurs batteurs, à commencer par Herman qui a inscrit 1HR et a terminé avec 3RBIs. Les Barracudas attendent désormais Rouen de pied ferme.

17H :  Rouen (1er gr A) vs Karlovac (2ème gr B) : 4-0

Pour la première fois depuis le début de la compétition, un adversaire a réussi Rouen jusqu’en 9ème manche. Dans un match maîtrisé intégralement par Owen Ozanich (3 hits concédés, 10 strikeouts), les Français ont pris les devants rapidement (4-0 dans les deux premières manches) avant de reposer sur un lanceur en très grande forme. Rouen contre Montpellier, telle sera l’affiche de la finale de la Coupe CEB

Présentation des confrontations 

13217611_798046903659715_6032511272910672859_o.jpg

Nous avons très peu de points de repères pour évaluer ces confrontations franco-croates. Il faut souligner que le championnat croate est assez récent (1992) et que Split et Karlovac sont les deux équipes très dominantes du pays.

En 2015, Karlovac a été champion après une série qui est allée jusqu’au match 7 contre Split. Disons, sans être trop caricatural, que ces deux équipes ont un niveau équivalent. Dans le championnat croate, cette saison Karlovac est premier avec un seul match perdu en 14 rencontres et Split deuxième avec deux défaites.

Si l’on se réfère à la partie d’hier entre Montpellier et Karlovac on peut imaginer que contre Split on aura le droit a une partie aussi serrée. On peut imaginer retrouver en qualité de pitcher pour Split, Dabo Matko, membre de la sélection nationale croate qui lors de la déroute de son équipe contre Rouen (15-0 /5 manches) avait certes concédé 7 runs mais AUCUN à sa charge. Tous étaient issus d’erreurs de la part des défenseurs. Les Montpellierains devront aussi se méfier de Tomic qui compile un joli 5/7 à la batte avec 3 bases volées.

Du côté des Barracudas on pourra s’appuyer sur Cros, Meley et peut-être voir la première apparition de Langloys au lancer. Bien évidemment Will Musson, précieux à la batte depuis le début de la compétition pourra s’employer avec le talent qu’on lui connait.

13307232_1029421323761758_2633851811035630898_n.jpg

Dans l’opposition entre Rouen et Karlovac, il suffirait simplement de dire que le 15-0 infligé à Split lors du premier match permet de statuer sur le sort de leurs adversaires du jour. Impériaux depuis le début de la compétition, les Huskies ont empilé 37 runs et n’en ont encaissé que deux, tout ça en 19 manches. Aucune des rencontres de poules de Rouen n’est allée à son terme, l’écart étant trop grand à chaque fois, et la Mercy Rule étant appliquée. Nous nous faisons donc très peu de soucis pour le sort de cette rencontre. Portés par un Infante en grande forme (6/8, 3HRs, 14 RBIs), les rouennais devraient expédier leur demi-finale avec une grande aisance. D’autant que leur 3 meilleurs lanceurs (Ozanich, Vaugelade, Gleeson) ne se sont pas encore présentés une seule fois sur le monticule, Habeck ou Piquet faisant largement l’affaire.

Difficile d’en dire plus sinon que nous souhaitons bonne chance à Karlovac face à un adversaire qui a définitivement sa place avec les « gros ». 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s