[Le recap de la semaine – Épisode 4] Arenado-mination!

Chaque semaine, The Strike Out vous propose un récap de la semaine écoulée. Les joueurs marquants, les performances incroyables, des équipes qui sombrent et d’autres qui surprennent. Embarquez pour votre session de rattrapage.  

mlbf_589453383_th_45
Nolan Arenado (Credit Photo: MLB.com)

Arenado écrase tout, Stanton a réglé la mire

S’il fallait sortir un seul batteur du lot au terme de ce mois d’Avril, c’est sans aucun doute Nolan Arenado qui remporterait les suffrages. Encore auteur de quatre Home Runs en cinq matchs cette semaine, le troisième base des Rockies est le meilleur batteur des Ligues Majeures que ce soit en termes de Home Runs (11) ou de RBIs (25). Une habitude pour Nolan, qui avait terminé à la première place de la saison 2015 de National League dans ces deux catégories.
Éclipsé par son rookie de coéquipier, Trevor Story (10 HR), lors des premières semaines, le All-Star 2015 a poursuivi sur le même rythme pour atteindre le mois de Mai avec des statistiques de MVP. Insatiable en attaque et comme toujours brillant en défense, le Californien est pour beaucoup dans le bon parcours des Rockies, au contact des Dodgers et des Giants au sommet de la NL West. Mais combien de temps pourra-t-il tenir la franchise de Denver sur ses solides épaules ?

Après un début de saison plutôt quelconque, Giancarlo Stanton a quant à lui réglé la mire, et les Miami Marlins en profitent à plein. Le slugger de la franchise floridienne a frappé 5 Home Runs pour 10 RBI lors des huit derniers matchs, contre 3 coups de circuits et 9 points produits sur les quatorze rencontres précédentes.
Une mise en action bienvenue tant Stanton est un frappeur « tout ou rien » (il affiche déjà 30 Strike Outs à son compteur au courant du mois d’Avril). Dans sa foulée, les Marlins se sont replacés dans la National League East avec une série de sept victoires consécutives, dont une série de quatre matchs « sweepée » face aux Los Angeles Dodgers (voir plus bas).

Cueto et Kershaw écœurent les Padres :
Deux blanchissages sur matchs complets en NL West cette semaine, mais une seule victime : les San Diego Padres. C’est tout d’abord Johnny Cueto (Giants) qui envoyait neuf manches blanches et onze strikeouts pour une victoire 1-0 des hommes de Bruce Bochy face à ceux d’Andy Green :

Cueto

Jolie ligne de stats Johnny, mais 7 hits… Vraiment ? tu ne pouvais pas faire mieux face à l’attaque moribonde des Padres ? C’est ce qu’a dû se dire Clayton Kershaw avant de recevoir à son tour l’équipe de San Diego. Trois hits et quatorze strikeouts plus tard, Kershaw avait lui aussi complété son blanchissage, là encore pour une victoire 1-0 des Dodgers. Et le lanceur californien s’offrait même un petit plaisir supplémentaire, en frappant un RBI single pour offrir à son receveur A.J. Ellis le seul point de la rencontre !

Kershaw

Triste record pour Brett Cecil

Avec deux nouvelles défaites cette semaine, le releveur des Toronto Blue Jays, Brett Cecil, connait un début de saison absolument abominable. Il vient de subir sa cinquième défaite au mois d’Avril, une « performance » jamais réalisée depuis au moins 1913, date à laquelle remontent les premières archives disponibles.

Cecil, qui avait déjà connu un début de saison difficile en 2015, avait ensuite redressé la barre à partir de la fin Juin, participant à 37 matchs consécutifs sans concéder le moindre run (31.2 IP, 17 H, 4 BB, 0 R) et abaissant son ERA de 5.96 à 2.48, participant grandement au beau parcours de la franchise canadienne avant qu’une blessure au mollet lors du match 2 face aux Texas Rangers ne le prive du reste de la postseason.

Dopage : Dee Gordon pris par la patrouille

Un nouveau cas de dopage dans les Ligues Majeures cette semaine, et le premier « gros poisson » de la saison, en la personne de Dee Gordon, l’infielder des Miami Marlins, contrôlé positif à la Testostérone et au Clostebol.

Gordon, deux fois All Star (2014, 2015) et vainqueur de multiples récompenses (All Star, Silver Slugger, Gold Glove) lors d’une saison 2015 titanesque ou il fut le meilleur batteur (.333) et le meilleur voleur de bases (58) de National League, a été suspendu pour 80 match sans paie et avec effet immédiat. Il perdra $1.65m dans l’affaire.

Cinquième cas de dopage enregistré dans les Ligues Majeures en 2016 (Jenrry Mejia suspendu à vie, Chris Colabello, Daniel Stumpf et Abraham Almonte suspendus pour 80 matchs), Dee Gordon est le joueur de plus haut profil à avoir été pris depuis Andy Rodriguez et Miguel Tejada en 2013. Son contrôle a ouvert une fois de plus le débat sur la nécessité de sanctions plus sévères pour les infractions aux règles anti-dopage dans le baseball professionnel américain.

Pluie de records à Citi Field :

La victoire écrasante (13-1) des Mets sur les Giants lors du premier match de la série entre les deux équipes, a permis à la franchise de New York de battre ou égaler toute une flopée de records de la franchise.

Les douze points marqués dans la seule troisième manche par Cespedes et les siens sont en effet un record historique, tout comme les six points produits par le slugger cubain lors de cette manche historique.
Yoenis Cespedes a également battu le record du nombre de matchs avec au moins un extra-base hit (9), tandis que le jeune Michael Conforto égalait le record du nombre de matchs consécutifs avec au moins un double (6, comme Joe Christopher en 1964).

Et ce n’est toujours pas fini, puisque Neil Walker a égalé le record de Home Runs frappés par un joueur des Mets au mois d’Avril (9, comme John Buck (2013), Carlos Delgado (2006) & Dave Kingman (1976)), participant plus qu’activement au nouveau de record de Home Runs frappés par les New York Mets en un seul mois d’Avril (33). Pas mal pour une équipe qui a mis une semaine à trouver ses marques au bâton.

National League : Les Dodgers et les Nationals relancent le suspense :

Ils étaient partis comme des boulets de canon, suivant même le rythme des Chicago Cubs (toujours aussi dominants en NL Central), mais cette semaine les Los Angeles Dodgers et les Washington Nationals ont craqué en simultané, ouvrant la porte à leurs poursuivants.

Les Nationals ont perdu les trois matchs de leur série face à des Phillies qui continuent de surprendre en ce début de saison, voyant les Mets (8 victoires consécutives avant Dimanche) revenir à leur hauteur au classement. Ils se sont cependant repris rapidement en sweepant les St Louis Cardinals sur la série suivante de trois matchs, pour garder le contrôle de la National League East.

Les Los Angeles Dodgers ont fait bien pire, en perdant six matchs de rang : quatre face aux Marlins de Giancarlo Stanton, puis deux face aux San Diego Padres, pourtant au plus mal en ce mois d’avril. Les Dodgers et Kershaw, qui s’est fendu d’un blanchissage sur un match complet (voir plus haut), se sont rattrapé ce dimanche cependant, et restent en tête d’une National League West plus serrée que jamais.

En National League Central, enfin, il n’y a toujours personne pour suivre les Cubs, même si les Pittsburgh Pirates, avec une série de six victoires interrompue ce dimanche face à Cincinnati (qui restait de son coté sur six défaites), restent tant bien que mal au contact des oursons.

Classements

American League : Les White Sox envoient du Sale, les Yankees à la peine

Oui, je sais, elle était facile, mais votre serviteur était confortablement assis dans les tribunes du Rogers Centre mardi dernier pour voir les Blue Jays accueillir les White Sox (on en reparlera sur ce site) et je dois admettre que les hommes de Chicago, menés par un Chris Sale intouchable (2 victoires cette semaine, un bilan de 6-0 cette saison pour un ERA de 1.66), sont tout simplement impressionnants.
Les White Sox ont remporté huit de leurs dix derniers matchs et affichent un bilan de 18-8 pour planer au-dessus de l’American League Central, avec trois victoires d’avance sur Detroit, et quatre sur les Kansas City Royals, vainqueurs des dernières World Series.

En American League East, la bataille attendue entre les « gros » ne se passe pas exactement comme attendu, puisque ce sont les Baltimore Orioles qui ont entamé le mois de mai en tête, profitant des difficultés des Blue Jays et surtout de New York Yankees toujours en souffrance (cinq matchs consécutifs perdus, série en cours). Les limites défensives des Orioles devraient les empêcher de jouer un rôle majeur sur le long terme, cependant, et ce sont les Boston Red Sox, nouveaux leaders de la division, qui semblent les mieux placés pour profiter de cette situation à court terme.

En American League West, enfin, les Texas Rangers tiennent leur rang en tête de la division, au coude à coude avec les Seattle Mariners. Toujours aucun véritable signe de réveil du côté d’Houston cependant. Les Astros, qui comptaient parmi les favoris pour remporter les World Series au mois de Mars, se retrouvent à déjà six victoires des Rangers. Un écart déjà insurmontable ? (je dirais « pas si sûr »)

SalevBlueJays
Chris Sale – Chicago White Sox @ Toronto Blue Jays, 26/04/2016

Et aussi:

L’action défensive de la semaine, c’est ce triple-play 5-4-3 d’école des Milwaukee Brewers, lors de la cinquième manche de leur rencontre face aux Miami Marlins ce vendredi. Malgré cette superbe phase défensive initiée par Aaron Hill, les Brewers se sont incliné 6-3.

Jordan Zimmermann (Detroit Tigers) est devenu le premier lanceur en 43 ans à commencer sa carrière dans une nouvelle équipe avec 20 innings blanches ou plus. L’ancien des Washington Nationals s’est arrêté à 24.1 manches lancées avant de concéder son premier run de la saison : un Home Run de Byung-Ho Park, le rookie coréen des Minnesota Twins. Il enregistre malgré tout sa cinquième victoire en autant de matchs lancés pour un ERA de 0.55.

Ryan Braun, MVP de National League en 2011 et sextuple All-Star, pourrait rapidement quitter les Milwaukee Brewers, sa franchise de toujours. Braun, qui a déjà frappé 5 Home Runs pour 20 RBIs est notamment courtisé par les New York Yankees et par les Los Angeles Angels, qui semblent tenir la corde.

Robinson Cano (Seattle Mariners) et Hunter Pence (San Francisco Giants) continuent d’enchainer les points sans faire trop de bruit. 2 Home Runs et 10 RBIs chacun pour l’infielder dominicain et l’outfielder texan la semaine dernière : personne n’a fait mieux en termes de points produits.

Marcus Stroman et Jose Bautista (Toronto Blue Jays) n’auraient raté ça pour rien au monde. Vainqueurs des Tampa Bay Rays, en Floride, dans un match qui s’est terminé vers 16h, les deux stars de la franchise canadienne étaient quelques heures plus tard à l’Air Canada Centre de Toronto pour encourager les Raptors, lors du Match 7 de leur premier tour des play-offs de NBA face aux Indiana Pacers. Bien leur en a pris, puisque les Raptors se sont imposé 89-84 et affronteront le Miami Heat au prochain tour.

Enfin, félicitations au receveur de l’Équipe de France, Andy Paz (Oakland Athletics), qui a été appelé cette semaine par les Midland Rockhounds au niveau AA. Né à Cuba et arrivé en France à l’âge de 13 ans, Andy Paz est le premier joueur formé en France à atteindre ce niveau. Il a célébré cette promotion dès vendredi, en frappant son premier hit au niveau Double-A, un single lors de la large victoire (19-7) des Rockhounds face aux San Antonio Missions.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s