Preview American League Central : Battle of Midwest

ee2f8a44faa6f2367f4f8596e2e97ecfL’année 2015 fut l’occasion de voir « enfin » les Tigers laisser leur fauteuil de Champs à une autre équipe après avoir dominé la division pendant des années. Kansas City en a donc profité et est même allé au bout de la course en remportant les séries mondiales. Très homogène, cette division est clairement l’une des plus incertaines de la ligue et donc une des plus intéressantes.

Detroit Tigers:

Après une saison 2015 catastrophique où blessures et choix de trades curieux ont été nombreux, la franchise du Michigan a vite retrouvé une totale ambition en attirant quelques stars durant l’intersaison (Upton et K-Rod). Nouveau départ donc pour Detroit qui semble avoir retrouvé l’envie de retrouver les sommets mais quelques doutes restent quand même présents.

Principaux départs: Alex Avila (Catcher), Rajai Davis (OF),  Joe Nathan (RP)

Principales arrivées: Justin Upton (OF), Jordan Zimmerman (SP), Mike Pelfrey (SP), Francisco Rodriguez (RP), Cameron Maybin (OF)

Pourquoi on y croit:

Justin Upton et sa puissance de feu (moyenne de 27 homeruns par saison depuis 3 ans) viennent compléter un arsenal déjà monstrueux avec JD Martinez qui a explosé en 2015, Kinsler (seulement 11 HR en 2015 mais qui peut faire très mal néanmoins), Victor Martinez (qui sort d’une saison horrible et qui aura donc soif de revanche) et évidemment le déjà légendaire Miguel Cabrera, qui malgré une saison tronquée par des blessures a quand même affiché des statistiques phénoménales (33.8% au bâton). Si tous ces joueurs affichent leur niveau en 2016, les pitchers de la division vont réellement souffrir. Le bullpen a également été fortement renforcé avec l’arrivée de Francisco Rodriguez qui sort de deux saisons de très haute facture avec Milwaukee (38 saves et 2.21 d’ERA !) et Lowe et Wilson ont montré de très belles choses en 2015 et pourront fortement soulager la rotation de Detroit.

Pourquoi on n’y croit pas:

Victor Martinez, resigné il y a deux ans à prix d’or, a fortement inquiété l’an dernier avec une condition physique très suspecte lui faisant manquer de nombreux matchs, si 2016 ressemble à 2015, les Tigers vont clairement ressentir son absence.

La rotation des Tigers ne fait plus vraiment peur. Certes, Jordan Zimmerman est une très bonne recrue, lanceur ultra régulier depuis 4 saisons mais quid de Sanchez, en difficulté en 2015 et surtout Verlander, futur hall of famer, mais en constante perte de vitesse depuis 2014. La franchise de la motor city croit encore en lui et pense qu’il pourra de nouveau affoler les frappeurs adverses mais il est légitime de se poser la question quant à son rendement.

Prévision: 1er car on pense que Cabrera et cie seront au point physiquement et que leur puissance de feu va affoler les compteurs.

Le joueur à suivre: José Iglesias. Ici on est fan de ce joueur. Le Cubain peut faire des merveilles en défense et offensivement affiche une très bonne moyenne au bâton ce qui lui a valu d’être allstar en 2015. Rapide, discipliné, et très jeune (26 ans), on mise beaucoup d’espoir sur le shortstop.

Kansas City Royals

L’année 2015 fut l’année de la consécration, avec une victoire aux World Series face aux Mets un an après avoir échoué d’un cheveu face aux Giants. Comment expliquer cette constance dans la victoire? Un grand manager, Ned Yost, un effectif cohérent et homogène, une défense intraitable et surtout un mental exceptionnel de winner. Peuvent ils faire un back to back en 2016?

Principaux départs: Johnny Cueto (SP), Ben Zobrist (2B), Alex Rios (OF)

Principales arrivées: Ian Kennedy (SP)

Pourquoi on y croit:

L’effectif de l’équipe est resté inchangé, toujours aussi profond et homogène, avec des bons joueurs au bâton comme Cain, Gordon, Hosmer et Morales, des très bons baserunners (Cain, Dyson, Escobar, Gordon) et des défenseurs de haute volée (Hosmer, Gordon et Perez ont tous remporté plusieurs fois le gold glove !). Le bullpen, un autre gros point fort de l’équipe, a toujours dans ses rangs l’excellent Wade Davis, entouré des solides Soria et Herrera. Bref, du très solide dans ces secteurs de jeu mais quid de la rotation ?

Pourquoi on n’y croit pas:

Certes, les Royaux du Missouri ont remporté le titre avec une rotation tout juste convenable, malgré l’arrivée de Johnny Cueto, la question se repose en 2016, pourra t elle tenir la route ? Le Dominicain est parti à San Francisco laissant à Volquez le statut de starting pitcher numéro 1. Si sa saison 2015 fut très bonne (13-9, 3.55 era), il n’est pas un ace dominant. Tous les espoirs se basent sur le jeune très prometteur Yordano Ventura qui a clairement le potentiel de devenir une star (13-8 et 4.08 era en 2015).

Prévision: 2ème

Le joueur à suivre: le starting pitcher dominicain Yordano Ventura donc, 24 ans seulement et du talent plein les mains. Il a encore beaucoup de points à travailler mais il est évident qu’il faudra le surveiller de très près.

Cleveland Indians

Après une saison 2015 en demi teinte, où les Indiens ont alterné entre le bon et le très mauvais, 2016 peut être un nouveau départ pour la franchise de l’Ohio. Ça sera difficile d’espérer remporter la division mais force est de constater qu’il y aura des choses intéressantes à suivre de près au courant de l’année.

Principaux départs: Michael Bourn (OF), Brandon Moss (OF), Nick Swisher (OF)

Principales arrivées: Mike Napoli (1B), Juan Uribe (3B), Tommy Hunter (RP)

Pourquoi on y croit:

La rotation de Cleveland n’a pas changé d’un iota et elle est la raison numéro 1 d’espérer pour les fans car en 2015 elle fut phénoménale. Menée par Corey Kluber et ses 245 SO, Carlos Carrasco et ses 216 SO, et Danny Salazar auteur de 195 retraits sur prises ! Excusez du peu ! Derrière, le jeune Trevor Bauer est l’un des meilleurs prospects à son poste après avoir signé une saison très intéressante en 2015. Spectaculaire, jeune, dynamique, le starting pitching est tout simplement l’un des meilleurs de la MLB. Si vous ajoutez à cela un bullpen très encourageant avec Cody Allen le closer (34 saves en 2015) entouré des solides Shaw et McAllister, il y a de quoi être optimiste.

Pourquoi on n’y croit pas:

Si Terry Francona possède une rotation de feu, le lineup est beaucoup moins impressionnant. Kipnis et Brantley seront les deux leaders à la batte et on attend beaucoup du jeune Almonte mais les postes de 3B et 1B laissent perplexe. Certes Uribe et Napoli sont expérimentés mais cela ne suffira probablement pas au vu du niveau de la division. Le salut du « Tribe » sera dans les mains du meilleur prospect de l’équipe voire même de l’American League, le dénommé Lindor.

Prévision: 3ème

Le joueur à suivre: Francisco Lindor. Il a 22 ans, il est porto ricain, il joue au poste de shortstop et il lui a suffit d’une centaine de matchs en 2015 pour montrer l’immense étendue de son talent. 31.3 % au bâton, 51 RBI, 12HR, 12 SB, des actions défensives de grande classe etc, difficile de faire mieux comme début en pro. Et le pire dans tout ça, c’est que sa marge de progression est encore énorme. S’il continue sur sa lancée, il est évident que les Indians peuvent espérer de très grandes choses pour 2016.

Chicago White Sox

Comme souvent ces dernières années, 2015 fut à oublier pour les White Sox. Malgré un bilan honorable (76 victoires), l’équipe du south side de Chicago a terminé avant dernier et a franchement pas fait rêver grand monde malgré la présence de quelques stars dans son effectif. L’arrivée du all-star Frazier fait penser que les Chicagoans seront plus ambitieux en 2016, mais pourront-ils suivre le rythme ?

Principaux départs: Jeff Samardjiza (SP), Gordon Beckham (2B), Adam Laroche (1B), Alexei Ramirez (SS),

Principales arrivées: Todd Frazier (3B), Jimmy Rollins (SS), Alex Avila (C), Brett Lawrie (2B), Austin Jackson (OF), Mat Latos (SP)

Pourquoi on y croit:

On ne va pas vous mentir, sur le papier le lineup des chaussettes blanches est franchement impressionnant. Frazier et ses 35 hr de 2015 viendra soulager la star de l’équipe Jose Abreu qui, depuis qu’il est arrivé en MLB explose tout sur son passage (104 rbi, 33 hr de moyenne + 30.35% au baton, rien que ça !). Rollins, Lawrie et Avila apporteront leur expérience tandis que les jeunes Garcia et Eaton en champs extérieurs sont attendus au tournant car très prometteurs. En pitcher, l’ace Sale a derrière lui deux très intéressants prospects que sont Quintana et Rodon et enfin Robertson dans le bullpen est l’un des meilleurs relievers de la ligue.

Pourquoi on n’y croit pas:

Quelques questionnements autour du bullpen, Robertson semblant être un peu seul. De plus dans ce lineup qualitatif on est quand même inquiet du rendement de Rollins, en chute libre depuis quelques saisons.

Prévision: 4ème

Le joueur à suivre: Adam Eaton n’a aucune saison complète dans les jambes mais force est de constater que ce qu’il a montré en 2015 fut tout à fait intéressant. Bon baserunner (malgré une tendance à se faire « caught stealé »), capable d’éclat en défense et assurant une bonne moyenne au bâton, le jeune champ extérieur a une marge de progression intéressante ce qui peut laisser supposer qu’il apportera beaucoup à son équipe en 2016.

Minnesota Twins:

Les Twins sortent d’une très surprenante saison 2015 dans laquelle ils ont terminé deuxième avec un bilan positif alors que peu de monde les attendaient à ce niveau. Une rotation et un bullpen solides et un lineup efficace leur ont permis ce petit exploit. Mais la franchise est toujours en reconstruction et espère jouer les troubles fêtes cette année tout en préparant l’avenir, qui s’annonce radieux vu le nombre de jeunes pépites dans l’effectif.

Principaux départs: Torii Hunter (OF),

Principales arrivées: Byung Ho Park (DH),

Pourquoi on y croit:

Rosario, Buxton, Sano. Ces trois noms ne vous sont peut être pas (encore) familier mais il est évident que cela va vite changer. Les trois champs extérieurs de Minnesota sont jeunes (22 ans et 6 mois de moyenne !), et pétris de talent. Si l’américain Buxton a connu des difficultés dans son apprentissage, les deux caribéens ont d’ores et déjà brillé (13 hr 50 rbi et 11 sb pour Rosario, 18 hr et 52 rbi pour Sano!). Entourés des valeurs sûres Mauer (qui a une revanche à prendre après une saison très moyenne), Dozier et Plouffe, il y a de quoi s’intéresser de près à cette équipe, d’autant plus que le coréen Park est annoncé comme une machine à homeruns.

Pourquoi on n’y croit pas:

La rotation, sans être ridicule, est loin de faire le poids, surtout comparé aux autres équipes de la division. Ni Hughes, ni Santana ne peuvent prétendre à dominer outrageusement les frappeurs adverses. De plus, si la jeunesse de l’effectif des Twins est un atout sur le long terme, elle est un fardeau sur le court terme. Les futures stars sont encore très jeunes et donc trop tendres et ont beaucoup à apprendre.

Prévision: 5ème

Le joueur à suivre: Miguel Sano. Censé jouer troisième base, position occupée par le solide Plouffe, le manager Paul Molitor a donc décidé de le faire jouer en champ extérieur lui laissant l’opportunité d’avoir du temps de jeu et bien lui a pris car en 2015 Sano a prouvé qu’il était capable de briller en coeur de lineup grâce à son rendement en rbi et à sa puissance.Une future méga star, à seulement 22 ans….

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s