American League : Et les rookies de l’année 2016 sont…

unnamedAprès une très belle édition 2015, où ont été récompensés Kris Bryant en National League et l’exceptionnel Carlos Correa en American League, que nous réservent à l’aube de la saison 2016, les jeunes pousses du baseball américain ? Tour d’horizon des forces en présence en American league.

Byron Buxton, 22 ans (Twins/OF) : Le moins « rookie » de tous ! 129 passages à la batte effectués l’an passé, un de plus aurait suffit à le mettre hors de cette catégorie pour 2016. Il s’impose donc comme LE favori pour l’édition de cette année. Paradoxalement son année 2015 n’a pas été très bonne avec un batting average plutôt faible à .209, une mésaventure récurrente pour les jeunes joueurs qui n’ont qu’un aperçu des ligues majeures. À titre de comparaison, Mike Trout avait en 2011 joué 40 matchs, terminant avec une moyenne de 0.220 au bâton. Il était devenu Rookie Of the Year (ROY) l’année suivante, et la suite on la connait… Difficile de voir en Byron Buxton le nouveau Mike Trout mais l’outfielder des Twins présente de solides garanties: une batte solide et une très grande vitesse. Avec le trade d’Aaron Hicks à l’intersaison, Minnesota semble faire confiance à Buxton pour prendre la relève au centre de leur outfield.

Ses chiffres-clés en minors  (2015)  

327 passages sur le marbre
.305 de moyenne au bâton
22 bases volées

Spring training 2016 

buxton

Blake Snell, 23 ans (Rays/SP) : Si Buxton est si nettement favori, c’est en partie parce que derrière lui, nous avons très peu de points de repères. Si l’on se plonge dans les stats des ligues mineures, le nom de Blake Snell ressort comme une évidence. Le lanceur membre de l’organisation des Tampa Bay Rays, n’a pas encore eu l’occasion d’évoluer avec l’équipe majeure mais a brillé à l’échelon inférieur. Il a été nommé meilleur joueur des ligues mineures par le magazine Usa Today l’an passé fort du très peu de runs qu’il a encaissés et de son excellente réussite face aux batteurs adverses. Il est membre d’une organisation qui produit d’année en année d’excellents lanceurs, la compétition sera rude mais il aura sa place très certainement au sein de la rotation cette l’année.

Ses chiffres-clés en minors (2015)

23 matchs débutés
1.41 ERA
3 strikeouts pour 1 walk de moyenne

Spring Training 2016

Snell

Joey Gallo, 22 ans (Rangers/OF) : 9 matchs joués l’an passé et 25 passages sur le marbre, Joey Gallo s’est très vite illustré en 2015 avec un home-run et 4 RBI pour sa première partie. Ce joueur n’a pas vraiment le profil des derniers ROY, pour être clair disons qu’il s’agit d’une « brute » sans grande capacité de discernement ; « Strike out » ou « home-run » voici comment on pourrait caricaturer les deux issues possibles de ces passages à la batte. Les experts envisagent une saison à plus de 30 coups de circuit pour  le texan, qui sera une vraie curiosité en 2016.

Ses chiffres-clés en majors (2015)

36 matchs disputés
6 home-runs
57 strikeouts

Spring training 2016

Gallo

Jose Berrios, 21 ans (Twins/SP) : Étonnement, le starting pitcher de l’organisation de Minnesota, n’a pas eu l’occasion d’évoluer en MLB l’an passé. C’est le seul « top prospect » de la franchise des Twins à ne pas avoir eu un aperçu des ligues majeures. Pourtant, il est tenu en très haute estime dans l’organisation et s’est fait un nom dans les minors. En Triple A l’an passé, il a affiché un ERA de 2.84 avec le meilleur total de strikeouts. En 2016, les Twins lui accorderont un place de choix dans leur rotation de départ et nul doute que Berrios a la carrure pour percer en MLB.

Ses chiffres clés en minors (2015)

27 matchs débutés
14 victoires pour 5 défaites
2.87 d’ERA
175 strikeouts

Spring Training 2016 

berrios

Byung Ho-Park, 29 ans (Twins/1B) : Le choix exotique de la rédaction. Park arrive directement de Corée du Sud avec ses 29 printemps au compteur. Inutile de signaler qu’il sera donc le plus âgé mais aussi le plus expérimenté des « rookies ». L’ancien joueur de Nexen, vient de terminer sa deuxième saison de suite à plus de 50 home-runs et sa 4ème d’affilée à plus de 100 RBI. Difficile d’imaginer quel sera son rendu sur le continent américain, mais les Twins semblent placer de légitimes espoirs en celui pour qui ils ont du dépenser 12.85 millions d’euros en guise de compensation  vers son ancien club. C’est d’ailleurs la deuxième somme la plus importante versée pour un joueur de position asiatique derrière les 13,15 millions d’Ichiro. Le coréen 1st baseman de formation évoluera la majeure partie de l’année au poste de DH, sa position de prédilection étant occupé par la star Joe Mauer.

Ses chiffres-clés en Corée

105 home-runs en deux saisons
+ de 100 RBI’s sur les 4 dernières années
.436 OBP l’an passé

Spring Training 2016

park.PNG

Synthèse : Les Twins ont les meilleures cartouches susceptibles de décrocher le titre de Rookie of the year, cette année. Byron Buxton en tête. Désigné d’avance comme le grand favori de l’édition 2016, il présente de belles références et bénéficie a priori d’un manque de concurrence criant. Ce qui ne sera pas le cas du tout en National League….

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s