Free Agency : qui sort vainqueur de l’intersaison ?

La saison a repris, après une longue attente, les joueurs, les coachs se retrouvent et parfois de nouvelles têtes arrivent dans le clubhouse. Qui dit arrivées, dit également départs, voici notre top/flop de cet hiver avec la Free Agency.

FREE-AGENCY2

Gagnants :

Cubs

Après une saison à 97 victoires et une petite escapade en PlayOffs, Joe Maddon possède déjà l’un des effectifs les plus prometteurs avec Kris Bryant, Kyle Schwarber, Javier Baez, ainsi que Jake Arrieta, Lester. Mais le front office a décidé de faire des efforts pour offrir des joueurs de très hauts standings. Ainsi Jason Heyward (OF), le 2B (officielement) Ben « polyvalent » Zobrist. Ajouté à cela les lanceurs John Lackey, Trevor Cahill ou Adam Warren et vous avez l’un des plus beau, si ce n’est LE plus beau roster de la ligue.
Résultat : Gagnant, et pas qu’un peu. Voici devant vous les grands favoris de la National League.

Red Sox

Boston vient de terminer dernier sa division pour la 3e fois en 4 ans. Du coup, on change de GM et c’est Dave Dombrowski (l’ancien des Tigers) qui a repris les rênes. Et il a vu les choses en grand. David Price, qui a terminé 2e au vote du CY Young rejoint Boston avec un contrat pour le moins fructueux avec 217 millions sur 7 ans. Le Bullpen a été amélioré avec l’arrivée de Kimbrel et Carson Smith pour épauler Uehara. Avec les jeunes pousses et pour la dernière saison de David « Big Papy » Ortiz, Boston voudra certainement réaliser de grandes choses.
Résultat : Une tête de vainqueur pour les Sox, du moins dans la division.

D’backs

Le moins que l’on puisse dire c’est que l’on ne s’attendait pas à les voir dans cette catégorie à la fin de la saison 2015. après un bilan de 79-83, la franchise de l’Arizona a décidé de passer aux choses sérieuses. Tout commence un 9 décembre, Zach Greinke, le lanceur le plus demandé de cette Free Agency, rejoint les D’Backs contre toute attente. Le lanceur de 32 ans signe un lucratif (très lucratif) contrat de 206.5 millions de dollars sur 6 ans. Un énorme coup pour l’équipe de Chip Hale. A peine remis de nos émotions que le lendemain, on annonce que Shelby Miller rejoint également la rotation des Snakes. Même si Miller a connu 17 défaites la saison passée (pas souvent mérité comme le prouve son ERA de 3.02), il est considéré comme un lanceur top tier de la ligue. Enfin en janvier, Jean Segura, le jeune arrière-court de Milwaukee, est également tradé en Arizona. 3 gros coups pour le club qui s’impose donc comme un favori en National League. On rajoute des joueurs déjà présents comme Goldschmidt ou A.J. Pollock et la divison Ouest de la NL peut trembler. Petit bémol sur le bullpen néanmoins.

Perdants :

Cardinals

Ils sortent d’une saison à 100 victoires, dans une division où 3 clubs se sont qualifiés pour les playsoffs. Il va falloir avoir les épaules solides. Mais les fans peuvent être inquiets, Heyward et Lackey, les deux FA de l’équipe ont rejoint un adversaire de cette NL Central, les Cubs. Surtout Lance Lynn est out pour la saison et Yadier Molina doit à nouveau se faire opérer. Du coup avant la saison, c’est la grise mine du côté de Saint-Louis. Pour remplacer Lackey qui sort d’une saison à 13 victoires avec un ERA de 2.27, les Cards ont signé Mike Leake et sa saison 2015 plus que moyenne (11-10 et 3.815 d’ERA). Mais avec l’argent économisé, il se peut que les Cards nous signent un ou deux gros poissons qui restent.
Mais on le sait les Cards sont toujours performant quoi qu’il arrive. Et il n’est pas à exclure qu’ils nous sortent un petit rookie à la « Wacha ». Le retour d’Adam Wainwright est également encourageant.

Dodgers

La perte de Greinke aurait fait du mal à n’importe quelle équipe. Sa saison aurait mérité le titre de Cy Young sans un Arrieta extraterrestre. Avec son départ pour l’Arizona, il laisse un grand trou dans la rotation des Dodgers. On a d’abord cru à l’arrivée d’Iwakuma, mais pour des raisons médicales, il n’a pas été signé du coup c’est Scott Kazmir qui est venu le remplacer. Un gaucher, encore un. Dans une rotation qui pour l’instant est à 100% gaucher. Un rêve pour certains. Les Dodgers tentent également un pari avec le lanceur japonnais Kenta Maeda. On a aussi cru à Chapman mais ses problèmes domestiques ont refroidi les dirigeants, il a terminé par signer chez les Yankees. Du coup, on a beaucoup entendu parlé des Dodgers sur tous les grands noms pour au final n’avoir que des seconds couteaux.
Ils ont néanmoins réussi à conserver Utley (2B) et Anderson (P) ou encore Kendricks.

Padres

Chez « The Strike Out », ce 3e flop a été le fruit d’un long débat. Les Yankees ou  les Royal ou peut-être les Padres. Qui donc viendra rejoindre les Cards et les Dodgers. Un duel qui s’est réglé avec un passage à la batte entre nous. Et au final, les Padres se retrouvent dans notre flop. Niveau effectif, le roster a vu le départ de Ian Kennedy (SP) mais surtout de Justin Upton (26 HR, 86 RBI), parti renforcer Detroit. Mais ce qui nous pousse à mettre le club de San Diego, ici, c’est plus le constat d’une fin de projet. En 2015, la franchise californienne avait effectué trade sur trade pour renforcer le club. Pourtant la mayonnaise n’a pas prise et force est de constater que San Diego est en train de faire le chemin inverse de l’année dernière. D’autant qu’on parle d’un départ plus que probable de James Shield d’ici à la fin de saison. Dommage.

Publicités

Une réflexion sur “Free Agency : qui sort vainqueur de l’intersaison ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s