A la découverte des championnats européens… (#2 L’Allemagne)

Après l’Italie, nous nous dirigeons désormais vers le championnat allemand. Parti de très loin, la Bundesliga refait son retard à pas de géant pour se faire une place parmi les meilleures nations européennes. En presque 30 ans, le nombre de licenciés est passé de 2.000 à 35.000. Parmi eux, Donalt Lutz et Max Kepler, les deux seuls allemands formés dans le pays à s’être hissés jusqu’en majors. Tour d’horizon d’un championnat en pleine ascension.

baseball-bundesliga

Comment le baseball est arrivé en Allemagne ?

Le premier contact entre le baseball et le peuple allemand a eu lieu à l’occasion des Jeux Olympiques de 1936, où s’est tenu un match d’exhibition entre deux sélections américaines : l' »U.S Olympics » et les « World Champions ». Cette partie s’est déroulée au stade Olympique de Berlin devant 90.000 personnes. Pour la petite histoire, l’organisation de ce match avait pour but d’inciter à l’introduction du baseball dans les épreuves des JO.

A la fin de la guerre, lorsque Berlin est divisé en 4 zones d’occupation, est crée dans la partie américaine un secteur pour promouvoir les activités sportives et culturelles chez les jeunes. Contrairement à 1936 où le baseball n’a pris place que pour une journée, les Américains étaient désormais installés sur place. Ils ont même crée un championnat allemand composé par les différentes unités américaines. Et si les matchs joués par les militaires n’attiraient que très peu la population locale -à cause de la complexité des règles- c’est d’abord la passion des étasuniens pour ce jeu qui a suscité la curiosité des plus jeunes.

A noter aussi que l’on retrouvait dans les équipes militaires des joueurs professionnels venus compléter leur service militaire. Le niveau de jeu de l’équipe phare de l’époque : les Mannheimer Tornados a réussi à attirer jusqu’à 5000 personnes sur place. Sur cette dynamique plus de 140 équipes allemandes de jeunes se sont crées, elles étaient financées et organisées par les Américains qui leur fournissaient tout le matériel nécessaire. A partir des années 50, l’économie reprend et l’influence du football devient très importante, pourtant le baseball ne disparaît pas complètement même si les Américains s’impliquent moins dans le développement du sport. C’est d’ailleurs en 1951  – date de la création de la confédération européenne de baseball- que la première Bundesliga (non officielle) a lieu. La sélection allemande participe au premier championnat d’Europe en 1954, et finira même deuxième de la troisième édition en 1957, le meilleur résultat dans l’histoire du baseball allemand ! De 1970 à 1982, il n’y a plus eu de Bundesliga par manque d’organisation et infrastructures. La sélection allemande, elle, a continué à « jouer » en participant aux coupes du Monde 1972 et 1973. En deux éditions ils n’ont pas gagné un match et en ont perdu 25, ont encaissé 250 runs pour 20 inscrits.

C’est aux alentours des années 80 que le baseball allemand renaît après une large restructuration des instances, la Bundesliga est repartie en 1982… pour ne plus s’arrêter ! Entre 1985 et 1995, le nombre de licenciés est passé de 700 à 20.000 joueurs. Ils seraient près de 35.000 aujourd’hui.

Les infos-clés du championnat Allemand :

  • 19ème nation mondiale (4ème en Europe)
  • Date de création du championnat : 1984 (format actuel)
  • Nombre d’équipes dans le championnat : 15
  • Équipe la plus titrée : Mannheim Tornados (11)
  • Détenteurs du plus de titre de MVP : Luke Sommer et Simon Guhring (3 fois)
  • Statut de la ligue : Semi-professionnelle (le salaire maximum se situeraient autour des 500 euros)
  • Tenant du titre : Heidenheim
  • Durée de la saison régulière : 28 matchs pour le Sud, 24 pour le Nord d’Avril à Juillet + playoffs jusqu’en septembre

Fonctionnement de la la ligue : 

La Bundesliga est divisée en deux conférences : le Sud et le Nord, la première compte 8 équipes et la deuxième 7. Les équipes de la division Sud jouent 28 matchs et celles du Nord, 28. Les 4 premières équipes de conférence s’affrontent dans des playoffs sous le format suivant : 1S(ud) vs 4N(ord), 2S vs 3N, 3S vs 2N, 4S vs 1N. Les deux tours de playoffs et la finale se disputent au meilleur des 5 matchs. Les deux pires équipes de chaque conférence sont reléguées et remplacées par les deux meilleures de 2ème division.

Les deux poules du championnat :

Capture.PNG

Classement en date du 18 mai 2016 : Traditionnellement ce sont environ 5 ou 6 équipes qui peuvent prétendre au titre de champion et d’ailleurs le classement de début de saison le montre. Historiquement le Sud a toujours eu de meilleures équipes que le Nord, parce que l’occupation américaine étaient précisément localisée dans le Sud. Ils y ont laissé outre les infrastructures et le matériel, un brin d’American Way of Life, dont le baseball fait partie intégrante.  Selon toute vraisemblance le titre reviendra cette année à Stuttgart, Regensburg, Mainz, Heidenheim, Solingen ou Bonn.

Vous trouvez sur la carte ci-dessous la localisation des clubs allemands de Bundesliga. En bleu, les clubs du Nord et en rouge, ceux du Sud.

 

  1. Nombre de titres en championnat remportés par les équipes engagées en Bundesliga 2016 
  • Mannheim: 11 (le plus récent : 1997)
  • Paderborn : 6 (le plus récent : 2005)
  • Regensburg : 5 (le plus récent : 2013)
  • Solingen : 2 (le plus récent : 2014)
  • Heidenheim : 2 (le plus récent : 2015)
  • Koln : 2 (le plus récent : 1998)
  • Mainz : 1 (le plus récent : 2007)
  • Aucun titre pour les 8 équipes restantes

      2. Palmarès récent en Bundesliga

  • 2007 : Mainz
  • 2008 : Regensburg
  • 2009 : Heidenheim
  • 2010 : Regensburg
  • 2011 : Regensburg
  • 2012 : Regensburg
  • 2013 : Regensburg
  • 2014 : Solingen
  • 2015 : Heidenheim

     3. Les performances des équipes allemandes en Coupe d’Europe 

  • Aucune victoire en Coupe d’Europe pour les clubs allemands. La meilleure performance est une médaille d’argent pour le club d’Heidenheim en 2010.

La Bundelisga se situe très nettement derrière les Hollandais et les Italiens et plus ou moins au même niveau que les Tchèques.

L’emblème du pays – Max Kepler

MaxKeplerPhotoDay640.jpg

Le deuxième joueur né et formé en Allemagne à avoir atteint la MLB derrière Donald Lutz. Repéré à l’âge de 14 ans lors d’un tournoi international, il signe à Minnesota à 16 ans avec un bonus de $800.000 -le plus haut montant versé pour un joueur né en Europe- et fait ses débuts en rookie league à 17 ans. Intégré dans le 40 man roster à la fin de la saison 2013, il est choisi pour représenter Minesota au All-Futures Game en 2015. Cette même année il fait ses débuts en MLB et jouera trois matchs en tout. Cette saison, il alterne entre la AAA et les Majors, à ce jour il a disputé 9 matchs pour 2 hits à la clé. Âgé seulement de 23 ans, il est l’Espoir (avec un grand E) du baseball européen.

Les trois plus beaux stades d’Allemagne 

Les stades allemands sont loin d’être de grande qualité, seuls quelques-uns se distinguent comme celui de Regensburg.

Buchbinder-Legioneare8.jpg Regensburg – Armin-Wolf-Arena – 4600 places

Armin-Wolf-Arena_Regensburg_2009_by_Walter_Keller-1024x440.jpg

3a1e9738f73ee31d808bf801b55900a4-bpfull-1Paderborn Untouchables- Ahorn-Ballpark – 1200 places

hanazono2009.jpg

Dortmund_Wanderers.svg.pngDortmund Wanderers -Hoeschpark – 4000 places

Germany_versus_Australia

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s